ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Death Angel – The Evil Divide


Death Angel - The Evil DivideToutes griffes dehors, le groupe californien Death Angel, en avait visiblement gros sur le cœur. The Evil Divide, huitième album dans la carrière des vétérans du thrash metal, annonce la couleur dès l’artwork intimidant de sa pochette, signé de l’artiste et tatoueur Bob Tyrrel, et qui représente un papillon Acherontia Atropos, plus connu sous le nom de « Sphinx Tête de Mort », rompant ainsi avec le thème des deux précédents opus, Relentless Retribution (2010) et The Dream Calls For Blood (2013). Fort d’un line-up (enfin) conforté et stable depuis trois albums, Death Angel semble s’être retroussé les manches pour essayer de nous surprendre. Lourde tâche.

Lire la suite…



Interview    Nouvelles Du Front   

Fozzy : do you wanna start an album ?


Rich WardLe guitariste Rich Ward est sur tous les fronts ! Il s’apprête à sortir fin juin son nouvel album avec Stuck Mojo, Here Come The Infidels, le premier en huit ans, pour le moment uniquement via Pledge Music, mais on a également appris de la part du catcheur et chanteur Chris Jericho en décembre dernier qu’un nouvel album de Fozzy, successeur de Do You Wanna Start A War sorti en 2014, était également en préparation.

Du coup, nous avons profité d’avoir Ward en ligne à l’occasion de la sortie de l’album de Stuck Mojo, pour aller à la pêche aux informations et lui poser quelques questions en rapport avec Fozzy, histoire de vous en donner quelques nouvelles.

Voici le compte-rendu de nos échanges sur le sujet, en attendant la (très) longue interview à venir où nous parlerons en profondeur du nouvel album de Stuck Mojo et de son histoire récente.

Lire l’interview…



Live Report   

Death DTA : la résurrection de l’œuvre de Chuck Schuldiner


En ce lundi 25 avril, le death metal va connaître une heure de gloire (et même plus) puisque les titres de l’emblématique Chuck Schuldiner vont être joués par le cover du groupe Death, Death DTA. Projet fondé par des anciens membres de Death, les albums sont exécutés et reconstitués comme à la belle époque par ces talentueux musiciens. S’il faut prendre en compte l’absence du papa du death metal, la soirée s’annonce tout de même riche en riffs tonitruants. L’équipe sera la même que l’année dernière au Trabendo. Aujourd’hui, il s’agit par ailleurs du dernier jour de la tournée européenne donc quoi de plus beau pour les Américains que de clôturer à Paris ? Pour épauler le combo, Bodyfarm fait office de première partie.

Les Hollandais font d’ailleurs une entrée en matière remarquée avec le morceau « The Dark Age » où des riffs thrash se mêlent parfaitement à une voix death malgré un son qui laisse un petit peu à désirer en ce début de set. Beaucoup d’énergie ressort au moment d’exécuter « Death By Fire » extrait de l’album Battle Breed. Là encore, pas grand-chose à ajouter, le morceau est parfaitement lancé et on sent les Hollandais bien en place et rodés. Thomas Wouters, le leader de la formation, présentera brièvement le groupe avant que ce dernier relance la machine.

Lire la suite…



Galerie Photos   

Bernard Allison @ New Morning, Paris, France – 17/05/2016




La Semaine Où...   

La semaine où Pierrick Valence a détaillé le réveil spirituel de Phazm…


Ce post est destiné à ceux qui ne suivent pas l’actualité de Radio Metal au jour le jour ! Cette séance de rattrapage spéciale vous est proposée moyennant amende honorable de votre part ! Vous trouverez dans les lignes qui suivent les principaux événements de la semaine passée.

  • Pierrick Valence avait beaucoup de choses à dire lorsque nous l’avons interviewé dans le cadre de l’émission Anarchy X. Le leader de Phazm a ainsi expliqué en détails pourquoi le groupe s’était arrêté en 2009 et nous en a dit plus sur les raisons qui ont poussé le combo à effectuer un retour remarqué avec Scornful Of Icons, son nouvel opus.
  • Sam Carter, chanteur d’Architects, est également un ambassadeur de Sea Shepherd. La cause environnementale est d’ailleurs une thématique qui fait intrinsèquement partie de l’ADN du groupe. Son frontman nous en parle.
  • Hatebreed est passé au confessionnal de Radio Metal par la voix de Jamey Jasta, son charismatique leader. L’occasion de faire le point sur The Concrete Confessional, son nouveau disque.
  • Pour Rosalie Cunningham, dont le projet de rock progressif/psychédélique Purson incarne indéniablement cette époque, la décennie des seventies représente plus qu’une esthétique artistique. Nous avons échangé avec elle sur le sujet.
  • Les chroniques au menu cette semaine concernent les nouveaux albums de Hellyeah, Long Distance Calling et Candlemass.
  • Arthur Nimal vous a proposé la deuxième édition de sa rubrique ‘Clips To See’ en se penchant notamment sur les nouvelles vidéos de Gojira, Haken etc. N’hésitez pas à regarder tout ça pour ne rien manquer des vidéos sorties en mai !
  • AC/DC a joué au Stade Vélodrome de Marseille le 13 mai dernier. Un événement que nous vous avons proposé de revivre grâce à un live report illustré. Notre un compte-rendu de l’Impericon Festival avec Northlane, Hatebreed, Emmure etc. est également dispo.
  • Retrouvez nos galeries photos des récents concerts donnés en France ou au Luxembourg par Tyler Bryant & The Shakedown, Ensiferum et Fleshgod Apocalypse.
  • Pour finir voici également le Top 10 des publications de RM (Articles + News Express) qui vous ont le plus intéressé la semaine dernière. Classement semaine du 23/05/2016 :
    Numéro 10 : Saxon de passage en France à la fin de l’année.
    Numéro 9 : Mattrach reprend RATM.
    Numéro 8 : Le Hellfest remet en vente des pass 3 jours.
    Numéro 7 : Le supergroupe Sinsaenum dévoile un clip vidéo.
    Numéro 6 : Changement de line-up chez Dagoba.
    Numéro 5 : Le Download Festival France dévoile son running-order.
    Numéro 4 : Megadeth rend hommage à Nick Menza.
    Numéro 3 : Le décès de Nick Menza (ex-Megadeth).
    Numéro 2 : Notre compte-rendu du show d’AC/DC à Marseille.
    Numéro 1 : Gojira bientôt de passage au Petit Journal.

Interview   

Architects n’abandonne pas


Sam Carter - ArchitectsIl y a des groupes pour qui la musique n’est rien qu’un divertissement, alors ils parlent de nanas, d’alcool et de faire la fête. Pour d’autres c’est un support pour raconter des histoires en tout genre, fantastiques, science-fiction ou historiques. Pour d’autres encore, la musique peut être un exercice intellectuel. Et puis pour des groupes comme Architects, la musique, c’est aussi « une tribune pour parler de choses qu'[ils] estim[ent] importantes, » en l’occurrence les causes environnementales et les modes de vie de nos sociétés occidentales de plus en plus déconnectés de la nature. Il y a un vrai esprit militant dans un album comme All Our Gods Have Abandoned Us, le nouvel opus des Anglais, et que nous avons cherché à comprendre dans nos échanges ci-après avec le chanteur Sam Carter, lui-même très actif en tant qu’ambassadeur de Sea Shepherd.

Et notamment parce que le message revêt une grande importance pour le groupe, l’album a bénéficié d’un soin et d’une attention tout particuliers, cherchant également à surmonter le challenge de proposer encore mieux qu’un Lost Forever // Lost Together qui fut son plus grand succès à ce jour. Un album qui, par ailleurs, inaugure l’officialisation du guitariste Adam Christianson au sein d’Architects. On parle de tout ceci avec Sam.

Lire l’interview…



Chronique   

Hellyeah – Unden!able


Hellyeah - Unden!ableVinnie Paul et Hellyeah ne s’arrêteront pas. Deux ans après Blood For Blood (2014), ces derniers reviennent avec Unden!able et sa pochette à l’imagerie digne des grandes heures du metal des années 90 : un œil de prédateur écarlate flanqué d’un gros point d’exclamation qui augure un concentré de violence. Surtout, Hellyeah a une promesse : il a les crocs et veut se faire entendre. Reste à savoir s’il a les capacités de véritablement mordre ou si tout ceci n’est que paroles en l’air.

Une fois encore, Hellyeah a bénéficié de l’aide du producteur Kevin Churko (Papa Roach, Rob Zombie). Le son a toujours ce côté acre qui rappelle Pantera, une des principales forces du groupe. Surtout, Unden!able est le premier opus composé avec l’implication de la formation toute entière – dont le bassiste Kyle Sanders et le guitariste Christian Brady qui n’avaient pas intégré le groupe à temps pour Blood For Blood – et Kevin Churko, qui a participé à l’écriture de toutes les chansons.

Lire la suite…



Blow Up Your Video   

Clips To See : cuvée mai 2016


ecran« Les groupes de metal, c’est pas des foutus boys bands. » Kamel Ouali, 2011.

Partant de cette citation dont la véracité comme le bien-fondé font débat (après tout, il peut y avoir des girls-bands aussi), l’on se permettra tout de même de dire que si l’on voulait voir des clips à même de faire frémir les petits culottes d’ados qui découvrent leur corps (ce n’est pas sale) en balançant du gros plan sur les gueules d’anges et les torses et membres virils (non, pas ceux-là, bande de canaillous) des artistes visuellement promus, eh bien, on ne chercherait pas spontanément un clip de metal. C’est-à-dire une vidéo qui bouscule les mirettes, une tranche d’audiovisuel qui fait bruisser le sens du beau, un café, l’addition, s’il vous plait.

Par conséquent, pourquoi nous attarderions-nous ici sur la masse de clips qui ne sont qu’inventaires des différentes facettes visibles des musiciens représentés sur fond noir, vert, gris, incrustations d’images de synthèse moches, de champ de blé, de hangar à vélo, etc. Non. Comme nous le disions la première fois, La sélection « Clips To See » a pour vocation de mettre en avant les vidéos douées de force évocatrice, de puissance esthétique ou d’un certain pouvoir de divertissement (voire les trois en même temps). Voici donc, pour vous occuper durant le dernier weekend du mois, la cuvée mai 2016 avec – une fois n’est pas coutume – une petite répartition thématique. Bon visionnage !

A voir dans la suite..



Interview   

Hatebreed : Jamey Jasta passe au confessionnal


Jamey Jasta - HatebreedCe qui fait que Hatebreed fédère, c’est avant tout son envie de partager quelque chose avec son auditeur. Le succès d’un titre comme « Destroy Everything » est dû à son indiscutable accroche musicale – et qui a nécessité plus de réflexions et de tâtonnements que l’on se l’imagine, mais aussi à son texte simple mais dans lequel l’auditeur trouve une forte résonance émotionnelle.

C’est ce que le groupe a souhaité créer, et plus que jamais avec ce nouvel album, comme le suggère d’ailleurs le nom Concrete Confessional. Hatebreed a voulu s’ouvrir à son auditeur par un procédé d’écriture et d’enregistrement plus brut. Quant aux textes, le souhait du chanteur Jamey Jasta était de moins s’épancher intimement afin de plus se concentrer sur le partage, que ce soit en ouvrant un débat politique quant au rêve américain ou en essayant d’être de bon conseil quant au sujet – pour le coup très intime – de l’anxiété.

Découvrez ci-après notre entretien avec le chanteur…



Chronique   

Long Distance Calling – Trips


Long Distance Calling - TripsCeux qui ne connaissent pas Long Distance Calling seront sans doute déroutés à la première écoute, les Allemands n’offrant pas réellement de repères. À l’origine groupe instrumental, avec seulement des featurings épisodiques (l’ex-The Haunted Peter Dolving, Jonas Renkse de Katatonia et John Bush d’Armored Saint sur chacun des trois premiers albums), ce dernier intégrait un chant pour The Flood Inside (2013) en continuant de se reposer sur un noyau de fans bien établi depuis Satellite Bay (2007). Trips, leur nouvel opus sorti en partenariat avec le célèbre label de prog InsideOut Music, perpétue cette alternance entre titres instrumentaux et chansons, cette fois ci portées par l’arrivée de Petter Carlsen qui remplace Martin Fischer à la voix. Long Distance Calling ne renouvelle pas sa formule : elle évolue simplement dans un contexte différent. Trips conjugue au final une pléthore d’éléments communs à la musique progressive actuelle.

Lire la suite…



  • 1/3
    base
    kprod