ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

YOB : le doom au sommet


Pour les fans de doom (et bien d’autres), la sortie de Clearing The Path To Ascend des Américains de YOB a été l’un des événements de ces dernières années. À la fois sobre, monumental et lumineux, il a marqué les esprits et étendu le succès du trio au-delà du monde du metal après une quinzaine d’années de doom écrasant et mystique. Profitant du fait d’avoir croisé le groupe lors de sa tournée européenne, nous avons décidé d’en discuter avec Mike Scheidt, le chanteur, guitariste et principal compositeur du combo.

Musicien prolifique et inspiré, il nous a parlé de son processus de création ainsi que des nombreux projets qui l’attendaient. On imagine que les graves problèmes de santé auxquels il a dû récemment faire face – il a en effet frôlé la mort à cause d’une poussée de diverticulite du sigmoïde – en ralentiront inévitablement le développement ; ce long entretien où il évoque avec chaleur et humilité son rapport à son art et plus largement à la réalité offrira à ses aficionados de quoi patienter un peu.

Lire l’interview…



Chronique   

Overkill – The Grinding Wheel


Stakhanovistes. Voilà comment définir les pionniers d’Overkill, véritables bêtes de somme du thrash et ce depuis 1980. Moins médiatisés que les titans Metallica, Anthrax ou Slayer, le groupe originaire du New Jersey n’a cessé, en plus de trente ans depuis le premier opus Feel The Fire (1985), de délivrer une musique sans compromis. Leur dix-huitème album intitulé The Grinding Wheel ne fait pas exception. Overkill martèle sans jamais s’arrêter, jusqu’à l’épuisement. Évidemment, il ne surprendra personne. Il s’acharne simplement à affiner un savoir-faire.

Lire la suite…



Live Report   

Shining et Taake font souffler la tempête au Petit Bain


Niklas Olsson, authentique leader de Shining et figure devenue incontournable des musiques extrêmes, n’a cessé de repousser les limites durant ces deux dernières décennies. En ce mois de décembre, le suédois et sa troupe viennent céléber leurs vingt ans de carrière au Petit Bain, lieu devenu la niche des concerts de black metal. Pour les accompagner c’est Taake, groupe aussi mythique que magique, qui défendra les couleurs du voisin Norvégien. Du pur black metal nuancé comme on l’aime. Pour ouvrir, Slegest, amènera sa touche Heavy à la soirée.

Le concert est presque à guichet fermé ce soir et le bateau est vite pris d’assaut par les blackeux habituels. Les Norvégiens de Slegest montent sur le pont du petit bain et rentrent de suite dans l’ambiance sombre et humide de la salle qui se marie très bien avec leur style.

Lire la suite…



Ce qu'ils en pensent    Interview   

Mat Bastard (ex-Skip The Use) : « Les metalleux sont beaucoup plus tolérants qu’on ne le croit »


A l’occasion de la sortie de son premier album solo prévue pour le printemps, on s’est dit que le contexte était idéal pour parler metal et musique au sens large avec Mat Bastard. Car le chanteur devenu célèbre avec Skip The Use, groupe qui a cessé ses activités fin 2016, est un grand fan du genre et n’a pas sa langue dans sa poche lorsqu’il s’agit d’évoquer ce style qui lui est cher.

Un genre musical que l’on retrouve d’ailleurs sur certains passages de ce nouvel album. « C’est difficile d’évoquer tout ça avec des mots tant il y a différentes influences » nous expliquera l’artiste au cours de cet entretien où il nous fera écouter sur son portable des extraits de chansons de ce premier essai qui, c’est vrai, propose aussi bien des plages pop – comme le prouve son premier single More Than Friends – , funky, rock dur voire même metal prog’ (si si croyez-nous sur parole !).

Véritable bête de scène et personnage désormais incontournable du paysage rock français, Mat Bastard donne ci-dessous son point de vue sur Gojira, un groupe dont il est éperdument amoureux, et partage également sa vision de Pantera, Iron Maiden et beaucoup d’autres groupes. Cet entretien évoquant de nombreux sujets différents, et détaillant plus spécifiquement le rapport particulier qu’entretient Mat Bastard au style, il nous a paru plus pertinent de faire partager son discours au discours direct à la manière d’une tribune.

Lire l’interview…



Chronique   

Lethe – The First Corpse On The Moon


Trois années après le premier fruit de l’union artistique entre Tor-Helge Skei (Manes, Manii) et Anna Murphy (Cellar Darling, ex-Eluveitie), Lethe poursuit sa route et présente son second album, The First Corpse On The Moon. Le premier, When Dreams Become Nightmares, était exposé comme une œuvre trip-hop/électronique réunissant les inspirations communes des deux artistes – même si celle-ci était d’avantage dans la continuité des travaux de Manes que les projets de la musicienne -, se revendiquant détachés des étiquettes, décrivant eux-mêmes leur musique par son aspect expérimental sans limites et aux frontières ouvertes. Pourtant, là où on aurait pu s’attendre à être surpris par la suite de l’aventure, on a tôt fait de retrouver ses marques et reconnaître une cohérence entre le premier et ce second opus qui s’inscrit dans un registre similaire, un cocktail avant-gardiste allant de la pop au metal. Mais bien plus encore…

Lire la suite…



Galerie Photos   

Accept @ Transbordeur, Villeurbanne, France – 24/01/2017




Interview   

Danko Jones : la bête sauvage du rock’n’roll


Danko Jones, c’est une ritournelle rock n’ roll qui ne s’est jamais enrayée en plus de vingt ans de carrière. Le groupe, et son frontman emblématique, n’a eu de cesse de clamer, voire de hurler, son amour du rock, tel une bête sauvage, et en l’occurrence c’est d’un chat qu’il s’agit. Wild Cat reprend la recette du groupe, qui fonctionne depuis tant d’années, avec un côté moins « énervé » mais toujours aussi efficace, selon les mots du chanteur.

Nous l’avons rencontré, avec le bassiste et son partenaire de toujours John Calabrese, pour discuter de ce nouvel opus, toutes griffes dehors, mais également de rock, bien sûr, d’actualités, et de ses activités journalistiques.

Lire l’interview…



Live Report   

La fête d’anniversaire de la Dream Team


En 1992, Dream Theater, accompagné de son nouveau chanteur James LaBrie, sort son second album : Images And Words. Ils ont changé le metal progressif avec cet album et créé un son nouveau et pourtant ancré à jamais dans les années 90. Le groupe décide, un quart de siècle plus tard, d’entamer une tournée anniversaire.

Cela se fait souvent, avec Mayhem, Metallica, Fear Factory… Mais ici Dream Theater ne se contentera pas seulement de jouer leur album en entier, car c’est une setlist beaucoup plus longue avec bien des surprises que nous réservent les américains.

Bien que le Zénith soit dans sa plus petite configuration et ne soit pas entièrement rempli, les fans sont quand même au rendez-vous pour assister à près de trois heures de concert par, probablement, le plus célèbre des groupes de metal progressif.

Lire la suite…



Interview   

The Great Old Ones : dans l’ombre de Lovecraft


La littérature n’a pas fini d’inspirer nos artistes metal, comme a, par exemple, pu le faire très largement J.R.R. Tolkien mais aussi H.P. Lovecraft avec ses nouvelles effroyables, dont l’influence est venue se glisser autant chez les mastodontes de Metallica que dans le death metal expérimental et terrifiant de Portal. Chez nous, en France, il y a un groupe pour qui Lovecraft est devenu comme un membre à part entière : The Great Old Ones.

Les bordelais sortent tout juste leur troisième album, EOD: A Tale Of Dark Legacy, l’acronyme signifiant Esoteric Order Of Dagon, un ordre occulte apparaissant dans la nouvelle Le Cauchemar D’Innsmouth sur laquelle se base l’album. Mais pas question cette fois de rééditer l’expérience de Tekeli-Li (2014), qui avait pour ambition de mettre en musique Les Montagnes Hallucinées, c’est une suite à l’histoire originelle de Lovecraft que propose désormais The Great Old Ones via son black metal chiadé et imagé.

Nous nous sommes entretenus avec Benjamin Guerry, chanteur-guitariste mais aussi l’homme derrière la musique, les textes et le concept de The Great Old Ones, pour échanger longuement sur sa passion pour l’écrivain d’horreur fantasque et sa vision de son univers, et donc sur ce nouvel et passionnant opus.

Lire l’interview…



Chronique   

Danko Jones – Wild Cat


Ah, Danko Jones. Cette sensation étrange de savoir exactement à quoi s’attendre avant même de lancer le CD. Étrange, car si la plupart du temps ce sentiment pourrait blaser, on souhaite que certains groupes ne changent jamais leur ligne de conduite (le « Airbourne lifestyle » en quelque sorte). C’est un peu le cas de Danko Jones. Depuis 1998 et leur opus éponyme, les canadiens prônent un hard rock festif aux teintes punk (voire pop-punk) et ne semblent pas vouloir lever le pied. À peine deux ans après l’efficace Fire Music (2015), le trio revient avec Wild Cat. Et sans surprise… Danko Jones livre de quoi entraîner les foules à l’unisson.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Sabaton @ Lyon
    Slider
  • 1/3