ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Truckfighters : V pour victoire


Dango - TruckfightersQuand s’arrêtera la malédiction des batteurs chez Truckfighters ? A peine avaient-ils trouvé leur nouveau frappeur en la personne de Daniel Israelsson alias El Danno que le guitariste Niklas « Dango » Källgren nous apprend dans l’entretien qui suit que celui-ci ne fait déjà plus partie du trio. Mais, après pas moins de huit batteurs à être passés dans leurs rang, il s’y sont accoutumés et se sont fait une raison ; le départ d’El Danno n’a même pas fait l’objet de communiqué officiel, tout juste peut-on lire sur la page Facebook du groupe, non sans une note d’humour, que leur batteur aura désormais pour pseudo « Incognito ».

Il en faut plus pour arrêter Truckfighters, qui en a connu, des mésaventures dans sa carrière, sa course au stoner progressif, pas même un contentieux avec leur ancien management ne les aura empêcher de se mettre au travail pour délivrer V, un cinquième album bourré de qualités. Car les Truckfighters sont des perfectionnistes. Attention, des perfectionnistes, certes, mais permissifs avec les règles et pleins de légèreté. Car des règles, dans l’univers de Truckfighters, il n’y en a pas vraiment, que ce soit dans le domaine de la composition ou celui de la production, comme nous l’explique le guitariste ci-après.

Lire l’interview…



Live Report   

Europa Blasfemia Part II : Messe Noire au Transbordeur


Behemoth tour 2016La dernière fois qu’on avait vu Behemoth à Lyon, c’était en 2014 au CCO de Villeurbanne alors que le groupe venait de sortir The Satanist. Deux ans plus tard, fort du succès de l’album et d’une fanbase toujours plus étendue, c’est dans une salle beaucoup plus grande, le Transbordeur, qu’on retrouve les Polonais, accompagnés à l’occasion de cette tournée Europa Blasfemia Part II de leurs compatriotes de Mgła et des Allemands de Secret of the Moon, composant un line-up varié pour une des plus grosses dates metal extrême de cette fin d’année, organisée par Sounds Like Hell Productions.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le public a répondu présent : dès Secrets Of The Moon, qui a échangé au dernier moment son créneau avec Mgła pour la soirée, le Transbordeur se remplit à vue d’œil. Du petit jeune fan de Behemoth au vieux de la vieille venu acclamer Secrets Of The Moon, de l’amateur de grosses productions au hipster qui veut voir ce que donne Mgła en live, en passant par des gothiques, des punks, et quelques curieux : tout ce que la région compte d’amateurs d’obscurité et de riffs rageurs était rassemblé ce soir-là pour rendre un hommage bien mérité à l’un des poids lourds de la scène.

Lire la suite…



Interview   

D.J. Ashba et la bénédiction de Sixx: A.M.


DJ Ashba - Sixx: A.M.Il est libre D.J. Ashba ! Voilà en effet un an que le guitariste à cédé sa place au sein de Guns N’ Roses pour le retour de Slash, après six années de bons et loyaux services. Chose qu’il a fait avec beaucoup de bonheur, comme il nous l’avoue dans l’entretien qui suit, d’abord en tant que fan lui-même du Guns N’ Roses d’Axl Rose, Slash et Duff McKagan, mais également pour le temps libre que cela lui laisse pour se consacré à son bébé Sixx: A.M..

On le sait, Sixx: A.M. est aujourd’hui sa seule et unique priorité avec le chanteur James Michael et le bassiste Nikki Sixx. Et c’est ainsi que le trio a pu entreprendre de sortir cette année non pas un mais deux albums interconnectés, Prayers For The Damned, Vol. 1 sorti fin avril et désormais Prayers For The Blessed, Vol. 2.

Après avoir parlé avec James et Nikki, c’est donc au tour de D.J. Ashba de nous livrer les secrets de ce double opus, notamment le travail de guitare particulièrement généreux et ébouriffant mais aussi les artworks réalisés par ses propres soins. L’occasion également de revenir un peu sur sa carrière, de Guns N’ Roses, évidemment, en remontant jusqu’aux méconnus et pourtant excellents Beautiful Creatures.

Lire l’interview…



Live Report   

Killing Joke n’est pas mort


Killing Joke Paris 2016Killing Joke, c’est un pilier absolu. Plus de trois décennies, presque quatre, qu’ils traversent les modes et les époques avec toujours la même énergie, la même créativité, et une identité à la fois mouvante et tellement personnelle. Avoir inspiré, et influencé des groupes comme Metallica, Nirvana, Nine Inch Nails, et on en passe, peu de groupes peuvent s’en vanter. Killing Joke ne s’en vante d’ailleurs pas, tant ses membres ont su rester humbles.

En cette soirée du 9 novembre 2016, la salle de l’Élysée Montmartre flambant neuve (sans jeu de mot !) accueille les légendes de l’indus anglais pour un concert qui promet d’être mémorable. Dans la file d’attente se croisent les habitués, qui suivent le groupe depuis des années, voire des décennies, et qui se connaissent bien, les petits nouveaux dont c’est la première fois, et les curieux qui ne seront certainement pas déçus du voyage !

Lire la suite…



Chronique   

Arkan – Kelem


Arkan - KelemNombreux sont les groupes de metal qui promettent d’évoluer dans leur musique et de mûrir dans leur style lorsqu’ils sortent un nouvel album. Ce qui réunit une grande partie de la scène metal française, c’est qu’ils tiennent souvent leurs promesses. Plus de mélodicité, de recherche et de richesse… Tous ces éléments qu’ils appellent « la maturité ». Les parisiens d’Arkan ne dérogent pas à la règle, comme ils nous l’ont confié récemment. Le groupe catégorisé comme du death mélodique oriental avait déjà changé son cap avec le précédent album Sofia, bien moins agressif que ses prédécesseurs et davantage axé sur la mélodie, notamment via les vocalises de la chanteuse Sarah Layssac. Kelem est un nouveau départ à bien des égards, en particulier parce que cette dernière est remplacée par Manuel Munoz, que l’on prend plaisir à retrouver sept ans après la disparition de The Old Dead Tree, pour assurer le chant clair. Cet opus a vocation d’être une photographie du printemps arabe et de ses conséquences, ainsi qu’un concentré des éléments de la discographie du combo… Voyons ce qu’il en est.

Lire la suite…



Radio Metal   

Until The Uprising ne fait pas dans la demi-mesure


Until The Uprising

Demain nous vous emmenons dans la région PACA, à Nice plus exactement. Vous oublierez vite les eaux turquoises caractéristiques et marcherez plutôt vers ses champs de lavande piétinés par Until The Uprising. Ce groupe de Metal Progressif plus que détonnant saura vous faire voyager, à condition de fermer les yeux. Car sinon, vous préféreriez les ouvrir très grands, pour vite aller chercher leurs prochaines dates de concert. Une voix habitée, des riffs aiguisés au couteau, une basse et une batterie percutante : avec Out Of Time, leur deuxième album, nos trois gaillards ne font pas pas dans la demi-mesure. Une musique fluide et maîtrisée, un prog classique mais toutefois moderne, ce trio contrasté est à dévorer sans outrance.

Si la technique nous suit ce vendredi dans l’émission High Hopes à partir de 20H30 nous allons interviewer le groupe par Skype. Mais si la technique nous fuit alors nous soignerons notre colère avec encore plus de Until The Uprising !

Interview   

Le soleil brille à nouveau sur Nightmare


Nightmare 2016

Le 7 juillet 2015 lorsque les frères Jo et David Amore, respectivement chanteur et batteur, annonçaient quitter Nightmare, on ne donnait pas cher de la peau du groupe. Jo, notamment, était membre du groupe depuis plus de trente-cinq ans, d’abord en tant que batteur, et était devenu sa voix à la reformation de 1999, avec son grain qui n’est pas sans rappeler le grand Ronnie James Dio. Mais c’était sans compter l’entêtement des trois membres restants – et il faut l’avouer, un brin de chance -, qui ont très rapidement su rebondir et même retourner la situation à leur avantage. Nul doute que le choix d’une chanteuse a surpris au premier abord, mais très vite on s’est rendu compte que le timbre puissant et polyvalent de Maggy Luyten allait non seulement se marier à merveille aux compos des grenoblois mais également leur ouvrir de nouvelles portes, à l’instar du jeu de bagettes d’Olivier Casula, alias Piv.

Car si Jo Amore évoquait des soucis humains, notamment avec le bassiste-fondateur Yves Campion, pour expliquer son départ, il semblerait que le fond du problème était plus complexe et que, malgré tout, la musique elle-même faisait aussi partie de l’équation. C’est ce que nous avons essayé de comprendre auprès d’Yves mais aussi du guitariste et compositeur Franck Milleliri qui nous racontent leur vécu de l’histoire, démêlant les propos de Jo, parfois même les coroborant avec des explications.

En tout cas, la conséquence de ce changement, c’est un nouveau visage pour Nightmare, plus en phase avec les aspirations de chacun. Un visage dont le groupe nous montre les premiers traits avec son nouvel album Dead Sun. Nous en parlons avec Yves, Franck mais aussi Maggy, dont l’enthousiasme est de très bon augure.

Lire l’interview…



Live Report   

Ugly Kid Joe : Le sale gosse manque de folie


14563377_10207165582684129_4435814096812293811_nC’est dans un Elysée-Montmartre flambant neuf que Joe s’apprête à montrer au public parisien qu’il est toujours aussi moche que ce qu’il a été. C’est qu’après vingt-cinq ans d’existence, le sale gosse pourrait s’être assagi mais le titre de son dernier album est clair !

Les californiens ont donc dans leurs valises un nouvel album et deux groupes de première partie. Nos français de Blackrain, avec leur album Released sorti cette année, et Dallas Frasca, trio australien barré, avec un tout récent EP Dirt Buzz à défendre. Trois groupes, trois styles différents pour une soirée dans un haut-lieu des concerts parisiens émergeant de ses cendres. La salle sent même encore la peinture ! Et ces toilettes ! Dignes d’un grand hôtel. Mais sortons des W.C, aussi beaux soient-ils, les savoyards attaquent leur set.

Lire la suite…



Interview   

La nouvelle mue d’Arkan


Arkan 2016

Kelem ou l’album de tous les changements. Changement de label, changement de producteur et même changement de chanteur, il fallait bien ça pour succéder à un Sofia en bout de cycle, marqué par le deuil, la tristesse et la douleur, que le groupe ne s’est même pas senti de défendre sur scène, comme nous l’explique le batteur Foued Moukid dans l’entretien qui suit. Kelem, c’est une toute autre histoire, celle d’un groupe marqué, comme tout le monde, par l’actualité du proche-orient qui vient frapper jusqu’à nos portes, mais aussi d’un groupe revivifié par l’arrivée d’une vieille connaissance, Manuel Munoz, ancien leader et chanteur de The Old Dead Tree, groupe dans lequel avait également officié Foued, qui vient prendre la place de la chanteuse Sarah Layssac partie vers d’autres horizons.

Et, si on ne peut que saluer l’apport de Sarah à l’oeuvre d’Arkan, c’est un chapitre véritablement palpitant qui s’ouvre pour le groupe avec l’arrivée de Manuel, un chanteur mais aussi guitariste et compositeur au bagage artistique affirmé, qu’on se réjouit de retrouver à nouveau impliqué dans une formation, après plusieurs années en retrait.

C’est donc pour parler de long en large de tout ceci que nous nous sommes entretenus avec Foued Moukid et Manuel Munoz.

Lire l’interview…



Live Report   

Lacuna Coil : mais où sont les fondations ?


1471180366Cristina Scabbia, Andrea Ferro et Marco Coti-Zelati, noyau dur de Lacuna Coil sur lequel se recentre le groupe suite aux départs ces dernières années de ni plus moins que deux guitaristes, Cristiano « Pizza » Migliore et Marco « Maus » Biazzi, et du batteur Cristiano ‘CriZ’ Mozzati, respectivement remplacés par Diego Cavallotti et Ryan Blake Folden, installent leur sanatorium au Cabaret Sauvage. Quelle meilleure salle pourrait accueillir le Delirium des italiens ? Avec ses airs de chapiteau de cirque, la salle du Parc de La Villette plante un certain décor.

Reste à savoir si la cote de popularité du groupe arrivera à remplir la salle. En plus de leur nouvel album, les italiens amènent avec eux deux groupes : les italiens de Genus Ordinis Dei et les danois de Forever Still. Vous ne connaissez pas ? Et bien entrez avec nous dans la maison de fous italienne pour faire plus ample connaissance.

Lire la suite…



  • 1/3