ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Gregor Mackintosh : l’élévation par la racine


L’année fut chargée pour Greg Mackintosh. Avec ses groupes Paradise Lost et Vallenfyre, l’homme a dû jongler entre la composition, la sortie et la tournée deux albums, respectivement Medusa et Fear Those Who Fear Him. Et pourtant, et ce malgré un Medusa revenant plus que jamais aux premiers amours doom-death, l’univers des deux groupes tendent plus à se compléter que se répéter. Contre l’élégante et omniprésente mélancolie de l’un, une rage puissante et libératrice se présente dans l’autre. Mais, malgré toute l’importance personnelle que ce dernier peut revêtir pour lui, Greg a décidé de clore l’aventure de ce groupe à la démarche originellement cathartique. Fin 2018, il faudra donc vraisemblablement se séparer de Vallenfyre mais les souvenirs de brutalité grasse qu’il nous a offert en live resteront, tout comme ses trois albums.

Si nous avions vu avec Nick Holmes plusieurs aspects de Paradise Lost et de Medusa, nous avons profité du passage du musicien, ayant troqué sa casquette de guitariste pour celle de chanteur, pour obtenir à la fois un deuxième angle de vue mais aussi voir les interconnexions artistiques entre ses deux groupes. Ainsi pendant que, dans sa loge, il raccommodait lui-même le pantalon qu’il allait porté le soir-même sur scène, il nous parle de sa manière de penser, de composer, sa relation à la scène metal et à l’underground ou encore d’une sphère plus privée.

Lire l’interview…



Live Report   

The Darkness : pitreries et riffs efficaces


Avec un Pinewood Smile tout frais dans leurs valises, les Anglais de The Darkness investissent le Trabendo et le remplissent. Pas mal quand même. Il faut dire que la bande des frères Hawkins a une solide réputation en concert et que, même si leur premier album référence Permission To Land servira d’ossature à la liste des morceaux joués ce soir, les titres du dernier album sont intéressants et passent vraiment bien l’épreuve du live. Les morceaux, c’est important évidemment, mais de quel niveau est la prestation délivrée par les Anglais ce soir ? Avant de répondre à cette question essentielle, intéressons-nous à ce qu’a donné la première partie, Blackfoot Gypsies, de jeunes américains de Nashville, Tennessee.

Le groupe propose un hard rock seventies à tendance très country. Les tenues vestimentaires offrent un voyage dans ce temps du LSD et du Flower-Power. Et même si leur passage ne révolutionnera pas l’histoire de la salle, les membres jouent leur carte sans faillir dans la demi heure qui leur est allouée et le public présent apprécie. Honnête entrée en matière.

Lire la suite…



Interview   

Life Of Agony : de l’eau rouge a coulé sous les ponts


Il y a des disques qui marquent l’histoire des groupes et il y a des disques qui vont encore plus loin en marquant l’histoire des genres dans lesquels ils évoluent, obtenant ainsi le statut peu commun de « disques cultes » aux yeux des fans. Pour cela, il n’est pas forcément nécessaire qu’ils réunissent une énorme communauté de fans ou qu’ils se vendent à des millions d’exemplaires. Car ce statut, les disques concernés l’acquière avant tout par l’enthousiasme souvent démesuré qu’ils ont suscité, et suscitent encore évidemment, auprès d’auditeurs devenus fanatiques. Avec River Runs Red, disque sorti par Life Of Agony en 1993 mélangeant metal et sonorités plus hardcore, on a ici à faire à un album appartenant à la catégorie des ovnis cultes par sa profondeur et sa noirceur.

Mettant en avant l’histoire d’un jeune adolescent qui rencontre de multiples problèmes existentiels, ce disque conceptuel dépasse le cadre purement musical car il s’intéresse à une descente aux enfers aussi bien physique que psychologique. Lorsque nous avons rencontré Mina Caputo et Alan Robert à l’occasion de la sortie du dernier album en date des New Yorkais, intitulé A Place Where There’s No More Pain, nous en avons également profité pour discuter avec eux de leur rapport à River Runs Red, près de vingt-cinq ans après sa sortie.

Lire l’interview…



Live Report   

Stone Sour : retour sous les confettis


Après vous avoir proposé une interview de Stone Sour et une chronique de son dernier album en date, il est temps de vous parler de la performance live donnée par les Américains le 24 novembre dernier au Bataclan. Une salle pleine depuis des mois, prête à voir Corey Taylor prendre son pied avec nous. Alors on enlève les masques, et on entre dans la salle parisienne où on accueille le groupe pour la cinquième fois depuis 2006.

Florence Black propose, en guise d’ouverture, un rock gras et rapide pour chevelus qui fera sauter et crier le public après plusieurs demandes. Fière détentrice d’un EP de quatre titres, cette formation toute jeune s’est déplacée exprès d’Angleterre pour ouvrir dans la salle parisienne sous l’invitation de Corey Taylor. Néanmoins, on ne coupe pas aux lumières faibles et sombres des groupes d’ouverture (qui font que le guitariste fera ses solos dans l’ombre). Le batteur sera le musicien le mieux éclairé de la demi-heure accordée au groupe.

Lire la suite…



Interview   

Graham Whitford : l’école du rock n’ roll


La liste des mastodontes du hard rock et du classic rock pour lesquels Tyler Bryant & The Shakedown a ouvert est impressionnante : AC/DC, Guns N’ Roses, Jeff Beck, ZZ Top, Alice Cooper… Sans doute parce que tous ces vétérans voient dans ces petits jeunes un peu d’eux-mêmes à leurs débuts, et aussi parce qu’il est clair qu’ils ont la niaque et « que lorsque tu travailles dur et que les gens le voient, et que vous êtes de bons gars, etc., ils cherchent à t’aider, » comme nous le dit lui-même le guitariste Graham Whitford.

Oui, il est normal si ce nom ne vous est pas étranger : c’est également celui porté par Brad Whitford, guitariste d’Aerosmith, père de Graham. Mais si voir et entendre son père jouer parmi les plus gros tubes de l’histoire du rock a marqué Graham et joué sur son éducation, il s’est aussi construit lui-même, refusant de se reposer sur son statut de « fils de », car il n’y a pas de mystère : sur le long terme il n’y a que le travail qui paie.

Le groupe ayant fait un saut à Paris pour défendre son nouvel album, sobrement intitulé Tyler Bryant & The Shakedown, nous avons évoqué tout ceci avec le guitariste.

Lire l’interview…



Live Report   

Emptiness hypnotise


Les Belges d’Emptiness, après un Nothing But The Whole ayant marqué les esprits dans le milieu du metal extrême et au-delà en 2014, Twiggy Ramirez (qui par conséquent a produit leur album suivant) en tête, ont avec le dernier album en question, Not For Music, consolidé leur position résolument singulière. Death metal atmosphérique, post-punk moderne : le combo manie l’art du paradoxe à la perfection, et après les avoir entre-aperçus quelques mois plus tôt sur la scène du Roadburn Festival, nous avons profité de leur passage à Eindhoven en compagnie de leurs compatriotes de Bathsheba et des Hollandais de Terzij De Horde pour voir cette alchimie sophistiquée prendre vie devant nous.

Ainsi, une soirée pluvieuse de septembre, nous sommes allés nous mêler à une foule suspicieusement nombreuse et dépourvue de vestes en cuir devant l’Effenaar, l’une des salles majeures de la ville, et pour cause : alors que les Belges se produisaient dans la petite salle, la grande était pleine à craquer de nostalgiques venus applaudir un groupe néerlandais de reprises de Queen (!), loin de s’imaginer les ténèbres complexes que d’autres musiciens allaient bientôt déployer à deux pas.

Lire la suite…



Interview   

Asking Alexandria fait table rase


Ces dernières années, les fans d’Asking Alexandria ont vécu un véritable ascenseur émotionnel, entre la déception du départ du chanteur Danny Worsnop dans un contexte de relations glaciales avec le reste du groupe, puis l’arrivée de Denis Stoff semblant remettre le groupe sur les rails (pour qui le guitariste-compositeur Ben Bruce ne tarissait pas d’éloges), puis le départ de celui-ci dans des circonstances encore pas totalement claires, et finalement le retour en grandes pompes de Worsnop. Retour à la case départ en somme, dans tous les sens du terme, comme en atteste un nouvel album arborant le nom du groupe en tant que titre.

Et il faut croire que cette séparation entre Worsnop et Bruce, où chacun a fait un travail sur lui-même, était un mal nécessaire pour finalement mieux se retrouver. Dans l’interview qui suit, Worsnop ne cache d’ailleurs pas son enthousiasme et sa fierté, avec même un brin de prétention, quant au fruit de leur travail créatif. Mais laissons-le lui-même en parler.

Lire l’interview…



Live Report   

High Hopes Night #2 : Headcharger continue à faire plaisir


C’est avec une excitation non dissimulée que nous attendions ce samedi 18 novembre. La raison ? La deuxième édition de la High Hopes Night by RM présentée par School’s Out Agency. Apres la ville Rose, c’est celle des Lumières qui nous accueille. Le Warmaudio de Decines a ouvert grand ses bras pour l’occasion à nos Normands de Headcharger ainsi qu’à deux groupes locaux, Goatfather et Endless Sundown. Ces deux formations ont déjà pas mal écumé les scènes de la région et, d’après leurs faits d’armes, promettent un spectacle à la hauteur des grands venus de Caen. La salle se remplie tranquillement dans une ambiance relativement zen et bon enfant jusqu’à l’entrée en piste de l’enfant du pays, Goatfather.

Le ton est donné avec d’entrée de jeu la lourdeur bien heavy de « As The Crow Cries ». Une batterie omniprésente et des riffs incisifs sont de mises sur ce premier morceau extrait de l’album Hipster Fister qui annonce une soirée sous le signe du bon rock’n’roll.

Lire la suite…



Interview   

Coup de théâtre chez Xandria


Alors que Xandria était au beau milieu de l’une des tournées les plus importantes et longues de sa carrière, faisant suite à un album dense, la chanteuse Dianne Van Giersbergen a annoncé son départ. Ce n’était pas la première fois qu’un musicien quittait la formation et une polémique médiatique concernant les conditions de travail au sein du groupe a éclaté, suite aux déclarations et aux accusations de Dianne et d’autres anciens membres du groupe. Il va sans dire que le sujet était aussi central que sensible pour cette interview de Marco Heubaum, membre fondateur, compositeur, guitariste et claviériste. Ce dernier a ouvertement et posément répondu à nos questions sur cette affaire, ce qui lui a permis d’exprimer sa vision de la vie de musicien de tournée et des exigences que ce métier et ce milieu impliquent.

Le dernier album Theater Of Dimensions étant sorti il y a maintenant plusieurs mois, cette interview a aussi été l’occasion d’en savoir plus sur la vision qu’avait Marco, avec un peu de recul, sur ce disque. Après avoir donc parlé du passé avec un regard plus général sur la carrière de Xandria, du présent avec le recrutement de Aeva Maurelle en tant que chanteuse de session, nous avons également parlé d’avenir, tant pour le groupe que pour le genre du metal symphonique.

Lire l’interview…



Chronique   

Amenra – Mass VI


Coincés plus d’une semaine dans leur studio au fin fond des Ardennes à cause de la neige, à consommer la même soupe. Voilà des conditions de travail qui donnent des indices sur l’esprit du sixième album du groupe Amenra, plaque tournante du collectif Church Of Ra comme nous le rappelait le chanteur Colin H. Van Eeckhout dans nos colonnes. Il est en effet aujourd’hui difficile de parler uniquement de leur musique, tant leur art touche aussi à la photographie (pour preuve cette pochette glaçante) mais aussi à la littérature, et à la spiritualité. Après les nombreux projets solos de ses membres, d’ailleurs souvent liés les uns aux autres, ce que l’on peut appeler l’entité Amenra délivre une nouvelle messe cinq ans après la précédente. Une messe qui semble atteindre un nouveau cap en termes d’intensité émotionnelle.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Trust @ Talence
    Slider
  • samedi, 16 décembre 2017 à 14:14
    KATATONIA va faire une pause
    samedi, 16 décembre 2017 à 11:07
    Trust : Renaissance dans l’Hexagone ?
    vendredi, 15 décembre 2017 à 7:22
    The Darkness @ Trabendo, Paris, France – 19/11/2017
    mercredi, 13 décembre 2017 à 17:40
    SONS OF APOLLO va sortir un CD/DVD live dans le futur
    mercredi, 13 décembre 2017 à 12:36
    SCORPIONS annonce de nouvelles dates en France
    mercredi, 13 décembre 2017 à 6:18
    Justice : La liberté du dancefloor
    1/3