ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video    Metalanalyse   

7 Weeks se fait une toile et adapte sa palette


Il est plusieurs choses qui donnent parfois tout son sens à notre temps passé sur Terre : les femmes (mais ce ne sera pas notre propos aujourd’hui), une bière bien fraîche ou un bon café noir bien chaud, de la bonne musique à même de vous dérouiller les cervicales et une conversation entre cinéphiles. Et, du coup, on taillerait bien le bout de gras question pelloche avec les gars de 7 Weeks autour d’un caoua ou d’une pinte ; et sans doute qu’on palabrerait avec les Limougeauds sur leur dernier né, le concept-album 7 Weeks Plays Dead Of Night.

Dead Of Night (ou Death Dream, ou Le Mort-Vivant pour sa traduction française) est un film de 1974, une de ces petites perles oubliées, voire ignorées du grand public, alors qu’il mérite le statut de film culte, au moins pour tout amateur de cinéma fantastique, ne serait-ce que parce qu’il est le premier sur lequel a travaillé le spécialiste des effets spéciaux Tom Savini (collaborateur de longue durée de George A. Romero ; la plupart d’entre vous connaît sans doute son visage pour avoir incarné le personnage de Sex Machine dans le film Une Nuit En Enfer de Robert Rodriguez).

Mais au-delà de la simple étiquette de film d’horreur, c’est surtout l’une des meilleures œuvres cinématographiques de dénonciation de la guerre du Vietnam (métaphore du syndrome post-traumatique des soldats, illustration de la culpabilité des pères ayant offert la guerre en héritage à leurs enfants et de la douleur des mères…), à ranger sans honte à côté d’un Deer Hunter de Michael Cimino. Ce qui en fait donc, sans doute, le chef-d’œuvre de son réalisateur Bob Clark (décédé dans un accident de voiture en 2007), qui, les années passant, s’est compromis dans quelques comédies familiales niaises (P’tits Génies I et II, Karaté Dog…) que la plupart d’entre nous n’oserait même pas regarder dans un bac à soldes au supermarché.


Comme l’a récemment fait le duo électro français Air avec le Voyage Dans La Lune de Méliès, le trio stoner originaire de Limoges 7 Weeks s’est lui aussi essayé à l’exercice de la réinvention de l’illustration musicale d’un film avec ce 7 Weeks Plays Dead Of Night, sorti en décembre dernier. Essentiellement instrumental, les seules voix que le groupe laisse entendre la plupart du temps sont celles de personnages du film (le plus souvent complaintes, cris, prières, gémissements…), ainsi le film reste vraiment au cœur de la trame de cet album, le groupe adaptant ses couleurs à celles de sa base. Peignant plus généralement, sur ses deux précédents albums, dans une palette aux teintes plus chaudes d’un stoner rock à la Queens Of The Stone Age, 7 Weeks montre plutôt là la face sombre de son soleil (et pourquoi le soleil n’aurait pas une face sombre lui aussi ?) avec des éruptions parfois carrément doom. On ne jurerait donc pas que ce concept-album définirait l’avenir stylistique du groupe puisque c’est l’exercice qui a conditionné le résultat mais, à n’en pas douter, l’expérience se conclut sur une réussite.

Et maintenant, si vous voulez vous intéresser à la musique elle-même, vous pouvez déjà y mettre le pied grâce au tout nouveau clip du groupe pour le titre « Four Again », morceau qui conclue l’album. Là où le film nous montre un final fait de morts et de flammes, le clip reste sobre mais suffisamment bien réalisé pour mettre en avant, valoriser la musique.



Laisser un commentaire

  • Il y a des gens qui ont du talent..!

    Quelle réussite cet album. Un truc bien prenant.

    Pour ma part ça me rappelle le « Eternal Kingdom » de Cult of Luna dans la démarche, en adaptant une oeuvre extra-musicale en musique.

    …Si seulement ils passent dans une salle prêt de chez nous (Lyon)

    [Reply]

  • El Reverendo dit :

    Il me fait penser pas mal au dernier album d’Amebix, il y a plein des riffs et passages un peu pres pareils.

    [Reply]

    Jilkaren

    Amebix… le frère d’Idéfix ? xD

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3