ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Aerosmith de nouveau sur les bons rails !



La fameuse tournée américaine de 2009 aura été des plus noire pour Aerosmith. Pourtant, l’affiche était des plus alléchante avec un Aerosmith en tête d’affiche secondé en co-headlining par ZZ Top. Pourquoi n’a-t-on pas ce genre d’affiche prestigieuse en Europe ? Trêve de jalousie. Dans les faits marquants de cette tournée, on pouvait entendre avec joie l’intégralité du mythique album de la bande : Toys In The Attic, chose qui n’avait été jamais faite auparavant. On pouvait voir également le guitariste Joe Perry prendre le micro pour l’interprétation en lead du morceau « Combination », extrait de l’album Rocks. Sans compter qu’à chaque prestation de cette tournée, un ou deux veinards préalablement sélectionnés avaient l’occasion de chanter une chanson, tirée du jeu vidéo Guitar Hero : Aerosmith, en compagnie de leurs idoles.


Beaucoup d’événements marquants et exceptionnels donc. Sauf que le groupe a oublié le facteur chance indispensable pour toute bonne tournée qui se respecte. Aerosmith est passé de déboires en déboires. Tout d’abord, ZZ Top n’a pas pu participer aux trois premières dates de la tournée à cause d’engagements antérieurs à honorer. A la septième date de la tournée, Steven Tyler, ayant des douleurs à une jambe et n’a pu assurer les 7 dates suivantes. Et cerise sur le gâteau, Tyler fait une vilaine chute sur scène en plein milieu du show du 5 août à Sturgis (Dakota du Sud). Là, l’irréparable est arrivé, le spectacle a été immédiatement annulé ainsi que le reste de la tournée. Imaginez la déception de tous les fans américains qui se délectaient d’avoir l’occasion de voir une performance spéciale d’Aerosmith avec un bon petit show de ZZ Top pour se mettre en appétit.

Le rêve n’aura pas duré longtemps !

Toys In The Attic

Pourtant, des signes avant-coureurs auraient pu aiguiller Tyler, Perry et compagnie sur le cauchemar à venir pour la tournée. En effet, à l’origine, ces shows devaient coïncider avec la sortie du successeur de Honkin’ On Bobo sorti en 2004. Justement, intégrer le mot bobo dans le titre de leur dernier album leur a porté la poisse puisque c’est des problèmes de santé qui ont fait que le groupe n’a pu terminer son quinzième album avant la tournée. Hé oui, c’est bien connu, un problème n’arrive jamais seul, c’est plutôt une masse de problèmes qui tombent. Sur ce coup là, Aerosmith l’a expérimenté. Et justement, l’annulation de la tournée a apporté son lot de conséquences. Une fois Tyler remis sur pied, le groupe recommence à faire quelques dates histoire de se rattraper en novembre, une querelle éclate entre le vocaliste et Joe Perry. Cette dispute a vite été rendue publique et a agi en véritable explosion au niveau des médias. Surtout que l’aboutissement a été le départ de Steven Tyler… Imaginer Aerosmith sans Tyler au chant? Après pratiquement quarante ans de carrière? Le choc total pour moult fans et simples personnes appréciant la musique du groupe, cela ne fait aucun doute. Mais ce départ n’a jamais été catégorisé de définitif. Le chanteur a simplement souhaité faire un break de 2 ans avec Aerosmith et se consacrer à un petit projet solo durant cette période. Le reste du groupe, lui, a refusé d’être mis à l’écart et a donc parlé de chercher un nouveau chanteur pour continuer l’aventure. Puis, nouveau renversement de situation. Début 2010, Aerosmith annonce qu’une grosse tournée mondiale est sur les rails et que Steven est de retour au bercail, plus en forme que jamais après avoir subi un traitement de désintoxication aux analgésiques.

On retrouve donc avec bonheur un Aerosmith qui est prêt à mettre le feu un peu partout dans le monde à partir du mois prochain. Notre Bercy parisien n’échappera pas à l’assaut et sera pris pour cible le 29 juin prochain. Et c’est aussi un Aerosmith plus « sage » que nous verrons, dans le sens où les protagonistes ont l’air d’avoir réglé leurs problèmes et vraiment mis les choses à plat. D’ailleurs Tom Hamilton (Basse) est revenu sur cette période de réconciliation et a avoué qu’ « Il a fallu un certain temps pour convaincre tout le monde et réaliser que la meilleure chose pour tous est qu’Aerosmith soit Aerosmith. Chacun a dit comment il voulait que les choses soient à l’avenir et il est devenu évident que la meilleure chose que l’on pouvait faire était de régler les problèmes avec le groupe ». En l’espace de quelques mois, la communication a dû aller bon train pour réussir l’objectif qu’ils s’étaient fixé de revenir plus soudés que jamais. Ont-ils réellement réussi? Difficile à dire lorsque l’on voit les choses de l’extérieur mais notre petit doigt nous dit que l’on en saura plus à la vue de leurs futures performances scéniques.


Quel intérêt de cet article nous direz-vous? On ne fait que vous rabâcher des choses déjà passées sans apporter plus d’amples informations nouvelles, c’est vrai. Disons que les pérégrinations des compères d’un des plus gros groupes de rock ont été plutôt difficiles à suivre et nous avons jugé bon de vous en faire un petit point après coup pour les gens qui n’auraient pas suivi. Et force est de constater que voir un tel groupe survivre après quarante ans de carrière avec un succès phénoménal, cela fait plaisir à voir. Beaucoup de groupes ont péri prématurément à cause d’un succès fulgurant dont ils n’ont pas réussi à gérer l’ampleur. Aerosmith, lui est toujours là, debout, malgré les nombreuses controverses que peuvent poser leur évolution musicale à travers le temps. Aucun doute, que l’on aime ou non le groupe, cela mérite applaudissements et respect.

Sources :
www.roadrunnerrecords.comwww.aeroforceone.com



Laisser un commentaire

  • petitbois dit :

    dans les annees 80′(je me rappelle) des grosses affiches n’etaient pas rare en france!!! comme quoi quand on veut on peut!! helas depuis…..

    [Reply]

  • Margoth/RM dit :

    Tu veux parler du Graspop Morgor? Parce que des dates Aerosmith/Kiss ont bien été confirmées mais au States seulement… Si c’est bien une référence au Graspop, ce que je voulais dire dans l’article n’était pas une histoire de différence de goût. En fait, dans mon esprit je fais une cassure entre les simples concerts et les festivals. L’ambiance entre les deux est bien différente ainsi que la durée des sets, organisation, etc. Et il faut avouer que des affiches avec 2 noms prestigieux se partageant la tête d’affiche dans une tournée de « simples » concerts en Europe (donc hors festoch’) c’est plus rare qu’en Amérique du nord…

    [Reply]

  • « Pourtant, l’affiche était des plus alléchante avec un Aerosmith en tête d’affiche secondé en co-headlining par ZZ Top. Pourquoi n’a-t-on pas ce genre d’affiche prestigieuse en Europe ? »

    je ne compend pas…
    Tu dis ca a cause de ZZ top?
    Parce que Aerosmith joue en tete d’affiche en Belgique aux cotés de Kiss.

    Enfin si j’y vais ce n’est pas pour eux, mon incomprehention doit venir du fait que nos gouts sont dfferents. ^_^

    [Reply]

  • Bargemedarkthrone dit :

    Merci pour ce récapitulatif sur les folles aventures d’Aerosmith(et aussi merci pour tous les autre articles si bien rédigé qui nous informent sur le monde du metal)qui nous expliquent en détail tous les obstacles qu’a traversé le groupe!et maintenant s’ils sont si en forme que ça et que s’est un des plus grands groupe de rock comme vous le dite,alors plus qu’une simple dates a Paris seraient nécéssaire, pourquoi pas a Marseille! SVP Aero!!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3