ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Affaire Queensrÿche : un accord amiable qui satisfait les deux parties


L’affaire Queensrÿche est enfin résolue ! « Enfin » car cela fait des mois que les deux parties – d’un côté le groupe Queensrÿche (représenté par Eddie Jackson, Scott Rockenfield, Michael Wilton, Todd La Torre et Parker Lundgren) et de l’autre Geoff Tate, son ex-frontman – s’opposent à propos de l’usage du nom du groupe. Une querelle juridique compréhensible puisque, quand on a plus de 30 ans de carrière derrière soi, on est avant tout défini aux yeux du public par le groupe qui vous a donné la possibilité de vous faire « un nom » dans le milieu musical. En ce sens l’accord amiable trouvé entre les deux parties paraît, comme l’a déclaré Geoff Tate à Billboard.com « gagnant/gagnant ».

Pour rappel voici le communiqué des deux parties qui avait vu le jour suite à cet accord : « Nous voulions informer les fans de QUEENSRŸCHE à travers le monde qu’un accord amiable a été trouvé entre Eddie Jackson, Scott Rockenfield, Michael Wilton et Geoff Tate concernant l’usage futur du nom QUEENSRŸCHE. Selon cet accord, les trois membres originaux du groupe – Eddie Jackson, Scott Rockenfield et Michael Wilton – ainsi que les récents membres, Todd La Torre et Parker Lundgren, seront les représentants de la seule entité susceptible d’enregistrer et de tourner en tant que QUEENSRŸCHE, de jouer des morceaux issus de l’intégralité de leur répertoire qui représente près de 30 ans de carrière. Le chanteur originel de QUEENSRŸCHE, Geoff Tate, continuera d’enregistrer, de jouer en live et de mener ses autres projets créatifs et, au nom de cet accord, aura les droits exclusifs d’interpréter les albums Operation: Mindcrime I et II en intégralité dans le cadre de performances uniques. »

Si les deux parties paraissent heureuses de cette solution, il n’en demeure pas moins que l’entité actuelle de Queensrÿche paraît au final sortir gagnante de ce conflit puisque c’est elle qui a la pleine jouissance de la marque « Queensrÿche » en ayant la possibilité exclusive d’enregistrer et de se produire en live sous son nom propre, ce qui est le plus important pour un groupe de musique. Surtout, le groupe va pouvoir jouir de ce nom dans le futur, et donc continuer à capitaliser sur la notoriété de la marque Queensrÿche, alors que – même si toute analyse juridique est une histoire de perception – Geoff Tate communiquera lui sur quelque chose que dans les faits il n’est plus : « la voix de Queenrsrÿche ».

C’est probablement en cela que le groupe Queensrÿche paraît avoir un peu plus gagné que Geoff Tate : son image appartient au passé (l’Histoire), au présent (l’Actualité) et au futur (l’Evolution) alors qu’en termes d’image il va sans doute être compliqué pour Geoff Tate de donner l’apparence de quelqu’un qui va de l’avant alors qu’il communiquera avant tout sur une référence à sa carrière passée. Le chanteur a en tout cas annoncé se lancer dans une tournée d’été d’adieu en tant que Queensrÿche aux Etats-Unis et c’est à la suite de cette tournée que Geoff Tate apparaîtra publiquement sous l’appellation suivante : « Geoff Tate : la voix de Queensrÿche ».

Cette affaire aura d’ailleurs souligné, sur le volet juridique, toute l’ambivalence de l’expression « la voix de ». Car si Geoff Tate est en réalité l’ex-voix de Queensrÿche, la voix de Queensrÿche étant dorénavant celle de Todd La Torre, le frontman va quand même pouvoir communiquer en tant que « voix de Queensrÿche » au regard de l’importance de la voix de Geoff Tate dans l’Histoire de Queensrÿche et au regard de l’impératif catégorique pour le musicien de pouvoir utiliser le nom Queensrÿche dans sa communication future. L’accroche « Geoff Tate : la voix de Queensryche » est donc celle qui apparaît comme la moins préjudiciable pour le chanteur. Une accroche qui, au final, donne à Geoff Tate la possibilité de communiquer sur le fait qu’il incarne encore Queensrÿche en tant que chanteur, et ce malgré son départ. Ce qui est extrêmement positif pour lui puisque cela lui donne une légitimité considérable. Une légitimité reconnue publiquement qui doit probablement faire la différence à ses yeux car reconnaître Geoff Tate comme « la voix de Queensrÿche » c’est accepter de le mettre, au nom de l’Histoire, sur une échelle de valeur supérieure en tant que chanteur de Queensrÿche (en tout cas plus haute que celle de Todd La Torre, l’actuel frontman du groupe). Cet accord, en termes symbolique, reconnaît donc Geoff Tate comme l’âme vocale du groupe, ce qui n’est pas négligeable.

Par ailleurs, pour Geoff Tate le fait qu’on lui reconnaisse publiquement le droit d’interpréter intégralement les albums-concepts Operation: Mindcrime – surtout l’album de 1988 qu’il a pensé de A à Z et qui a marqué l’Histoire du heavy metal – paraît aussi être une victoire personnelle en termes de reconnaissance. « Par rapport à ça c’est assez similaire à l’accord entre Pink Floyd et Roger Waters où le groupe a le nom et Roger Waters peut utiliser The Wall. Je peux utiliser Operation: Mindcrime et tout ce qui tourne autour de ça et ils ont le nom donc c’est gagnant/gagnant pour tout le monde » indique le chanteur dans son entretien à Billboard où il fait également part de son soulagement quant à la fin de cette affaire.

Du côté du groupe Queenrsrÿche, si les membres auraient tout de même pu changer de nom si la loi les y avaient contraints, il n’en demeure pas moins que cela aurait sans doute été vécu comme une défaite en termes d’images puisque leur carrière, comme celle de Geoff Tate, est intrinsèquement liée à ce nom qui représente tant pour les fans. En effet un éventuel changement de nom aurait obligé le groupe à repartir de zéro donc, en cela, l’accord amiable évoqué plus haut satisfait véritablement les deux parties puisque les deux entités peuvent encore utiliser le nom Queensrÿche, bien que d’une manière différente, ce qui était le plus important à leurs yeux.



Laisser un commentaire

  • BisRepetitaPlacent dit :

    Et l’avocat, il chante bien ? Normalement, il faut avoir une bonne voix, pur faire ce métier-là…

    [Reply]

  • Christian Santoro dit :

    Geoff tate vient de sortir deux albums magnifiques
    Donc il peut refaire sa carrière
    Le dernier avec le torre est excellent. ..donc la séparation a du bon parce que les deux parties ont magnifiquement refait de Queensryche la référence. ..

    [Reply]

  • cquicmoi dit :

    de toute facon , tate , avec les albums qu il sort , elle ne va pas tarder à s eteindre toute seule la  » voix de queensryche « 

    [Reply]

  • mais quelle bordel ca en en devient pathetique

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slash @ Paris
    Slider
  • 1/3