ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Airbourne : Place au petits nouveaux !


Airbourne est un groupe de hard rock australien formé en 2001. Leur premier album, Ready To Rock, paraît en 2004 et depuis il en est déjà sorti deux autres. Le petit dernier, No Guts. No Glory., est d’ailleurs dans les bacs depuis le 8 mars. C’est donc l’occasion de revenir sur ce groupe considéré comme le successeur d’AC/DC et qui sera d’ailleurs de passage au Zénith de Paris le 26 mars prochain.

Quelles sont les réelles similitudes avec AC/DC ? C’est notamment ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.


Pour essayer de déterminer si ces quatre australiens sont la simple réincarnation du groupe des frères Young commençons par le début. Constitué en 2001, Airbourne est à la base composé du chanteur/guitariste Joel O’Keeffe et du batteur Ryan. Première similitude et elle est de taille : Airbourne est composé de deux frères. Un signe.

Côté musique, il faut dire que dès le premier abord, si on aime le gros hard rock bien gras, on se laisse emporter par la musique du groupe. Les guitares sont biens rock, un poil grasses et agressives, et le basse/batterie est des plus carrées. Ça groove, le chant est bien senti et on trouve vite le tout très jouissif. Il faut souligner également que nos quatre compères sont particulièrement enthousiastes, ce qui rajoute à leur côte de sympathie auprès du grand public. Pour cela il suffit de voir le groupe en live (cf : Hellfest 2008) ou regarder les clips qu’ils nous ont concoctés…

Mais une fois la première impression passée, le ressenti est un peu plus mitigé. Certes ils sont enthousiastes et doués mais le concept n’est (clairement) pas révolutionnaire. On en vient même à penser que la musique d’Airbourne est un peu formatée. C’est souvent le cas avec le hard : guitares en avant, gros riffs et soli rock sur les fameuses gammes pentatoniques. Une recette qui fait incontestablement mouche notamment depuis que AC/DC, ah ça y est on y vient, l’a si bien popularisée.

Désolé messieurs mais on ne peut pas s’empêcher de trouver un manque d’originalité à tout cela…Vos morceaux sont bons, accrocheurs, efficaces mais ce n’est pas très original. L’ensemble du milieu hard rock serait-il, par la même, en manque d’inspiration ? Airbourne comme un symbole, un symptôme, d’une stagnation musicale ? Pour eux la comparaison à AC/DC est des plus flatteuses : « On a souvent comparé notre musique à celle d’AC/DC, ce qui était un honneur. C’est comme être comparé à Dieu et…au diable ! » (Joel O’Keeffe).


Cela dit retournons-nous et regardons depuis quand nous n’avons pas eu un album de hard rock vraiment révolutionnaire. Un album qui fait évoluer le genre, le transcende, pour lui donner une ouverture et des horizons jusqu’alors inexplorés ? Certaines personnes attendaient du dernier album d’Airbourne une prise de position, que le groupe tente de se démarquer, ne serait-ce qu’un peu, du hard rock un poil formaté qu’ils nous proposent. Mais ils ne prétendent pas être originaux, bien au contraire, puisque Joel rappelle aussi : « On est australiens, on fait du hard rock n’roll et on est clairement influencés par leur musique (AC/DC) , alors pourquoi se voiler la face ? De toute manière, de nos jours, il est quasi impossible d’être 100% original. […]. Et puis surtout, être comparés aux dieux vivants du rock n’roll est un honneur pour nous ! « .


Bilan : Airbourne n’a jamais prétendu vouloir révolutionner le hard rock. Comme le dit le batteur Ryan O’Keeffe : « J’aimerais que l’on soit vu comme un groupe de rock plein d’énergie et énormément passionné. » Et pour le coup, de l’énergie, ils en ont et à revendre et grâce à cela ils parviennent même à ressusciter le bon vieux hard rock de la fin des années soixante-dix ! Les Airbourne ont en leur faveur le don d’être complètement survoltés. Airbourne c’est «sex, drugs & rock n’roll» c’est plein de vitamines et de bonne humeur. On ne leur en demande pas plus et ce qu’ils nous offrent, finalement, nous convient bien. Mais il est trop tôt pour mettre ce combo aux rangs des icônes. Après tout…l’icône est toujours là.


Extraits d’interviews disponibles sur :
www.spiritofmetal.com
www.zonemetal.com



Laisser un commentaire

  • Frostiess dit :

    Franchement, c’est LA relève d’AC/DC ce groupe, il gere trop!

    [Reply]

  • Spaceman / RM dit :

    Leur musique rappelle celle d’AC/DC de manière confondante. Certes. Mais ce qui est d’autant plus impressionnant, c’est qu’ils ont le talent qui va avec.

    Lorsque l’on a le talent, a t-on vraiment besoin de chercher à être original et même risquer de passer à coté celui ci?

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3