ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Galerie Photos   

Alcatraz @ Courtrai, Belgique – 13/08/2016


L’avis du photographe :

Bienvenue dans ce premier jour du festival belge. Sous un beau soleil pour ne rien gâcher. Les groupes sont plutôt en forme comme The Answer – tellement mieux qu’en première partie de Whitesnake à Paris -, Avatar, Anthrax – qui semblent plus affûtés qu’au Download parisien. Candlemass fonctionne très bien sous le soleil avec Mats Levén aux avant-postes. Triptykon offre une prestation très statique, visages fermés hormis quelques sourires entre Thomas Gabriel Fischer et la bassiste Vanja Slajh. La musique lugubre et pesante des Suisses fonctionnent bien sous le soleil alors que coincés entre les deux boules d’énergie Avatar et Anthrax, le contraste jouerait plutôt en leur défaveur.

Al Jourgensen et Ministry assurent une prestation dynamique, musicalement tranchante avec les groupes à suivre mais captivante avec un chanteur qui tel un lion en cage arpente la scène de long en large, sorte de dracula coppolesque. Une impression d’autant plus marquée que ses dents sont taillées comme des crocs de vampire. Mais trêve de complications industrielles, Airbourne débarque, fidèle à lui-même dans sa démarche Veni-Vidi-Vici rock’n’rollinenne avec explosion de canette de bières. Rien de neuf mais efficace. Le programme du jour continue dans la veine hard rock’n’roll avec Whitesnake qui offre une prestation très honnête appuyée par des titres accrocheurs. Les hits sont là, « Bad Boys », « Still Of The Night », « Is This Love ». Les solos (pour les deux guitares, la batterie et la basse) sont présents malgré la configuration festival et ce soir David est le seul éclairé avec une belle poursuite sur lui. Sauf lors des solos, ses musiciens restent dans l’ombre. Curieux.

Avant de passer à la tête d’affiche saluons les Suédoises de ThunderMother qui ouvraient le bal. Premier groupe totalement féminin dans l’histoire du festival, les filles font preuve d’une belle énergie, d’une belle attitude à défaut de présenter une musique totalement originale. La voix pêche par moments mais l’intention est là et l’Alcatraz 2016 démarre plutôt bien d’autant que Metal Church et Mike Howe prennent le relai. Le concert de Within propose une grosse production avec écrans et lumières élaborées. Sharon est comme d’habitude au centre des débats – les autres musiciens restants en retrait en dehors des solos -, voix impeccable, jolie robe bustier noir parée de roses, bustier un peu trop serré qui ne met pas toujours la belle en valeur. Peut-être peut-on juste reprocher à ce show bien préparé d’être trop préparé justement. Mais les titres sont là, toujours aussi efficaces, et cela serait être vraiment grincheux de ne pas apprécier le spectacle.

Après avoir parlé musique, parlons nourriture, boisson et toilettes. Les offres pour se restaurer sont nombreuses et avec le bar El Presidio, l’offre de bière va au-delà de la cervoise basique. Les toilettes et points d’eau sont présents et fonctionnent. Parfait. Bémol tout de même avec le système de jeton pour payer. Comme tous ces systèmes cashless, ils sont contraignants et poussent à la consommation. Il faut les acheter par 10, ils coûtent 2,5 euros, ceux non dépensés l’année précédente ne sont pas utilisables et une bière coûte 1 jeton tandis que le petit sandwich coûte 2 jetons. Problématique festivalière commune : se restaurer coûte cher.

Un mot sur l’organisation d’un point de vue presse / photo. Parfait pourrait-on dire. En tous les cas largement au-dessus de bien des festivals. Nous recevons notre accréditation dans les temps ainsi qu’une place de parking ! L’espace VIP est agréable et permet de se poser entre deux séances photos. Côté photo, 3 titres sauf pour Whitesnake qui limite les photographes avec contrat à l’appui. Le pit est grand, nous pouvons y circuler aisément. Un cafouillage nous donne même droit à un Bobble Head, mascotte de l’Alcatraz en cadeau ; nous apprendrons que la presse n’était pas censée en avoir un. Le site a une taille humaine ne contraignant pas à faire des kilomètres, il offre une seule scène ce qui permet de profiter des concerts.

Nous l’avions déjà dit l’année dernière : l’Alcatraz a beaucoup d’attraits ! Et Courtrai, ville où il se tient, est à deux pas de nos frontières.

Un hic tout de même : la propension du public à jeter par terre ses verres de bières, bouteilles de sodas, barquettes à sandwich, etc. A la fin de la journée, le site a des allures de déchetterie. C’est moche quand on pense par exemple à l’esthétique d’un HellFest. La place est évidemment nettoyée pour le lendemain mais tout de même, visuellement, ce n’est pas très agréable.

Répartition des Photos :

Page 1, Page 2, photo 1 à 9 : Within Temptation
Page 2, photos 10, page 3, photos 1 à 8 : Airbourne
Page 3, photos 9 à 10, page 4, photos 1 à 8 : Ministry
Page 4, photos 9 à 10, page 5, photos 1 à 8 : Anthrax
Page 5, photos 9 à 10, page 6, photos 1 à 8 : Triptykon
Page 6, photos 9 à 10, page 7, photos 1 à 8 : Avatar
Page 7, photos 9 à 10, page 8, photos 1 à 8 : Candlemass
Page 8, photos 9 à 10, page 9, photos 1 à 7 : The Answer
Page 9, photos 8 à 10, page 10, photos 1 à 7 : Metal Church
Page 10, photos 8 à 10, page 11 : ThunderMother

Notes techniques :

Appareils utilisés :
Canon 5D Mark II
Canon 7D

Objectifs utilisés :
Canon 70×200 f/2.8 (sur 7D)
Canon 24×70 f/2.8 (sur 5D)

A voir également :

Galerie photos Alcatraz Jour 2.

Laisser un commentaire

  • Je suis d’accord avec tout cet article, même pour la robe trop serrée de Sharon! Un festival vraiment sympa, mais qui mériterait de passer à l’éco-cup… mais même sur le camping, certains festivaliers avaient fait de leur espace un terrain miné, bien que des bénévoles aient distribué des sacs poubelles à l’entrée du camping, c’est déplorable 🙁

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3