ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Alter Bridge – The Last Hero


Alter Bridge - The Last HeroEn trois ans, depuis la sortie de Fortress, les deux piliers d’Alter Bridge, à savoir le chanteur-guitariste Myles Kennedy et le guitariste Mark Tremonti, en ont fait des choses ! Le premier, évidemment, aux côtés de Slash à la fois sur les tournées et en studio, délivrant un World On Fire (2014) copieux, mais aussi préparant lentement mais sûrement un album solo qui ne devrait plus tarder. Le second en s’étant découvert une âme de frontman, prenant les rênes d’un groupe solo sur les routes et concevant pas moins de deux albums « jumeaux », Cauterize (2015) et Dust (2016), sortis à un peu moins d’un an d’écart. Il est même étonnant que les deux aient pu encore avoir suffisamment de jus créatif pour embrayer sans temps mort sur un cinquième album d’Alter Bridge. La vérité est que ces expériences pleines de succès les ont fait grandir, leur ont donné encore plus confiance et les ont galvanisé.

The Last Hero est un hommage aux héros, prenant sa source dans la frustration d’un monde en manque de grands et nobles leaders, cristallisé par le single et morceau d’ouverture « Show Me A Leader ». Alter Bridge avait une déclaration à faire, effleurant ainsi un terrain politique voire contestataire, qui ne fait que lui donner plus de poigne et de consistance. « Show Me A Leader » est d’emblée une chanson qui impose une tension avec son introduction, avant de nous emporter de son rythme entraînant et son atmosphère électrisante, taillé pour soulever les foules avec ses « oh oh ». Une chanson qui pose les bases d’un album qui se veut puissant et dynamique. « Je pense avoir réussi à convaincre les autres gars avec lesquels je joue que le heavy c’est cool [rires], » nous expliquait Tremonti au sujet de la trajectoire que prenait Alter Bridge, « au départ, ils n’y étaient pas très ouverts mais maintenant, plus nous faisons ça plus ils apprécient ! » Et The Last Hero est un pas de plus dans cette direction, peut-être même une conséquence/continuité directe de ses derniers travaux en solo, tant des chansons comme « The Writing On The Wall », « Poison In Your Veins », « Crows On A Wire », « Island Of Fools », etc. sont nourries par cet amour du metal et du riff massif, flirtant parfois avec le gros stoner – en profitant pour aller jusqu’à chercher la guitare sept cordes et de nouveaux accordages.

Mais on ne peut pas résumer l’album à ses seuls élans métallisés, pourtant très présents, car le groupe a bien compris que pour conserver l’effet d’intensité, il fallait aussi savoir calmer le jeu et varier les plaisirs. C’est dans cette optique que l’on retrouve un côté quelque peu mélancolique voire désabusé, mais pas moins puissant, dans « Cradle To The Grave » ou un autre bien plus progressif sur « This Side Of Fate » qui nous fait passer par tout un panel d’émotions, pendant que « The Other Side » alourdi et assombri d’autant plus l’atmosphère. On regrettera cependant que dans les chansons les plus posées et pleines de bons sentiments que sont « My Champion » et « You Will Be Remembered », Alter Bridge ne parvienne pas totalement à s’extirper de mélodies rock radiophoniques un peu trop convenues. Bien que la qualité de l’interprétation et de l’arrangement pousse à relativiser, elles constituent deux petites baisses de régime, que d’aucuns jugeront dispensables quoi que pas désagréables, dans l’album.

Sur The Last Hero, Alter Bridge prend une nouvelle envergure, « héroïque » – pour rester dans le thème – par moments (« Show Me A Leader », « Poison In Your Veins », « This Side Of Fate »). Et la symbiose entre Tremonti et Kennedy y est sans conteste pour beaucoup, autant au niveau de guitares en feu, le second prouvant être bien plus qu’un chanteur d’exception (Lacuna Coil ne s’y était pas trompé en l’invitant à faire un solo sur son dernier album), que vocal, le premier, qui inversement s’est révélé en chanteur plus que capable, doté d’un certain caractère, apporte beaucoup de consistance aux harmonies. Le résultat est donc un album généreux, soigné, épanoui, rempli de hits et de riffings qui nous montent à la tête… « Montrez-moi un leader » chante Alter Bridge ? Justement, The Last Hero est peut-être le premier album où le quartet s’impose véritablement en leader.

La chanson « Poison In Your Veins » en écoute :

Lyric vidéo de la chanson « My Champion » :

Clip vidéo de la chanson « Show Me A Leader » réalisé par Zev Deans :

Album The Last Hero, sortie le 7 octobre 2016 via Napalm Records. Disponible à l’achat ici.



Laisser un commentaire

  • J’ai découvert Miles Kennedy via l’album de Slash.
    J’ai tout de suite accroché sur ce qu’il avait fait avec Alter Bridge.
    Cette dernière évolution les a rendu encore meilleurs si c’était possible.
    C’est EXACTEMENT la musique que j’aime en tout cas.
    Je dirais que c’est leur meilleur album si ça ne me faisait pas mal au cœur de rabaisser du coup les précédents qui sont excellents.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3