ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Amebix : le cul entre deux frères


« Nous sommes sortis de la nuit. Ensanglantés, mais invaincu depuis ce jour. Nous nous en souviendrons toujours. Et par la lumière du matin. Nous regardons l’aube naissante. Le jour de notre création. » Ainsi débutent les paroles de « Days », titre d’ouverture de l’album Sonic Mass des Anglais d’Amebix. Malheureusement, l’aube (re)naissante des précurseurs du crust-punk a basculé vers l’obscurité de la nuit… ou est en train, et ce, en quelques jours.

C’est la panique au sein de la maison Amebix depuis vendredi dernier. Existe ? Existe plus ? Deux sons de cloches résonnent à nos oreilles. Rob Miller (alias The Baron), leader du combo, semble avoir pris la décision de mettre fin à l’aventure. Mais, a priori, ce dernier a manqué d’un certain tact dans sa communication, surtout à l’égard des autres membres du groupes qui, vendredi soir, n’étaient au courant de rien.

Le groupe se répond donc depuis quelques jours à coups de communiqués interposés. Cependant, qu’en est t-il exactement ? Le doute plane encore et toujours sur l’avenir du groupe, même si, sur son site officiel, le combo a publié la déclaration de Rob annonçant la fin. Une nouvelle plutôt inattendue étant donné que la bande était revenue en 2011 avec son excellent Sonic Mass, premier album du combo depuis… 24 ans !

Ce sont ainsi pas moins de trois déclarations différentes qui viennent semer le doute en ce qui concerne l’avenir du groupe. Et l’élément déclencheur est bien entendu la déclaration de vendredi dernier faite par Rob Miller. Ce dernier, dans son communiqué, annonce de manière claire la fin d’Amebix : « A mon plus grand regret, Amebix est arrivé à un point où nous ne pouvons plus continuer en tant que groupe », rappelant que l’âme du combo réside en son frère Stig et lui même : « Amebix était le fruit de la création de moi-même et de mon frère Stig, avec l’un de nous absent, il n’y a plus d’Amebix ». Voilà qui nous éclaire un peu sur la situation : l’un des deux frères a pris la décision de stopper l’aventure. 

Mais ce n’est certainement pas Stig qui, toujours vendredi, publie une nouvelle déclaration via Facebook : « Tout d’abord, les dernières années ont été une période difficile pour moi – de grands changements et des problèmes de santé contre lesquels je lutte quotidiennement… Pour moi, personnellement, durant ces trois dernières années j’ai toujours (stupidement, je pense) aimé Amebix et ce que nous faisions. Il n’y a aucun désir de ma part de diviser le groupe (et apparemment pas plus pour Roy [ndlr : Mayorga, batteur] après en avoir discuté avec lui). »

Mais cette affaire ne sentait-elle pas déjà le brûlé avant même d’arriver sur le feu ? Car la bonne humeur au sein du groupe ne semblait plus être au beau fixe depuis un certain temps. En commentaire (cf. capture d’écran ci-dessus) de « l’avis de décès » du groupe sur la page Facebook de Catharsis Production, Amebix précise que c’est la sixième fois cette année que Rob Miller semble vouloir mettre à mort le groupe sans pour autant faire de quelconque communiqué ou déclaration officielle. Vendredi soir encore, Amebix publiait sur son profil Facebook (géré par Stig et sa compagne) le message suivant : « Désolé les gars… Nous ne savons encore rien à ce sujet ! Nous vous tiendrons au courant une fois que nous saurons ce qui se passe (le cas échéant) … »

Depuis, Stig y a été de sa déclaration, annonçant que le groupe allait débattre de son avenir : « Comme je l’ai dit à mon frère, nous avons besoin de nous asseoir et parler de ça face-à-face en attendant que je fasse une déclaration finale à ce sujet ». Les Anglais se retrouvent donc tiraillés entre les volontés de ses deux têtes pensantes, plus qu’indécis sur leur avenir.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3