ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Song For The Deaf   

Anathema : à pleurer de rire


Je vais vous raconter une histoire qui s’est déroulée hier dans les studios de Radio Metal. Elle commence avec une des dizaines d’informations à relayer chaque jour dans notre fil rouge de l’actualité, les news express. En l’occurrence, il s’agissait de la mise à disposition gratuite de « The Beginning And The End » extrait du prochain album d’Anathema, à paraître le 16 avril 2012.

Animal : « Je l’ai récupéré, on se l’écoute ? »
Metal’O Phil (l’air désintéressé, en train de travailler sur autre chose): « Ouais, si tu veux… ».

Après à peine 10 secondes d’écoute, nous éclatons de rire. Non pas un rire moqueur en réaction à quelque chose de beaucoup trop kitsch ou simplement risible. Mais ce rire nerveux que l’on a face à un excès de génie. Ce qui va suivre n’est que la retranscription de nos réactions spontanées, personnelles et subjectives.


Ce titre est exaspérant. Anathema pourrait avoir la décence, une fois de temps en temps, de produire quelque chose, ne serait-ce que d’un peu moins beau que d’habitude. Laissez en un peu pour les autres ! Dès les premières secondes, on devine qu’il sera génial. Son accroche est immédiate, ce qui ne l’empêche pas d’être profond. Musicalement, le titre est construit autour d’un motif de piano, répété en boucle sur l’intégralité du morceau et repris ensuite par la guitare. Motif autour duquel le groupe construit un crescendo émotionnel comme il sait le faire (et comme il l’a notamment prouvé sur We’re Here Because We’re Here). Puis vient le solo de guitare, bourré de feeling, sensuel sans une seule note en trop. Sans compter sur le fait que la production est des plus cristallines.

A l’écoute de ce titre, nous étions hilares. Car « The Beginning And The End » donne autant envie de rire que de pleurer.



Laisser un commentaire

  • Mouais j’ai l’impression que c’est du second degré. Enfin j’espère. Moi c’était le meilleur concert que j’ai vu au Hellfest. J’en ai presque pleuré.

    Sinon pour le titre je suis déjà en train de le télécharger : http://www.burningshed.com/store/kscope/freedownload/46/

    J’ai pas été transcendé dès les premières notes, mais j’ai très rapidement fermé les yeux et ma tête s’est mise à bouger toute seule :p
    Magnifique, comme à leur habitude. Cet album, un jour il sera mien. Oh oui, un jour il sera mien. (le 16 avril sûrement)

    [Reply]

  • Le prochain numéro de ‘No Comment’ vient de trouver un candidat ! :d

    [Reply]

  • Vu au hellfest, ben quesque je me suis fait chier. Mais chier… j’ai du boire mon litre de rhum de la journée passé a la sécu pour supporter (ma copine voulait voir ca et je voulais niquer…). Bah c etait toujours aussi chiant! Ca m a pourri ma journée d alcoolisme. J’ai pas pu picoler pendant les autres concerts a cause de c’te truc de tarlouses

    [Reply]

  • raskholnikov dit :

    A part la prod’ très propre en effet, il n’y a clairement rien de génial. Il en faut pour tt les gouts !

    Au moins le titre d’accroche de l’article a le mérite de fonctionner 🙂 .

    [Reply]

  • Pas ma came (yen faut bien qui soit pas fan).

    [Reply]

  • Tout simplement magnifique !!!

    Quel son, quelle voix !!!

    SUPERBE !

    [Reply]

  • Au début je comptais me foutre de votre gueule… mais merde c’est vrai que le moment où Cavanagh chante à plein poumons (vers 3’00) est saisissant. En plus j’adore les morceaux construits en crescendo. En fait c’est juste une très belle chanson, musicalement riche et très prenante. Pas de quoi en faire un plat.

    [Reply]

  • Aérien, mélancolique, magnifique. Ces gars sont des génies.
    Et bien d’accord avec Lysandra, en live c’est du bonheur de la première à la dernière note.

    [Reply]

  • oh mon dieu! mais c’est énorme!!!! absolument génial! je suis amoureux je tremble!!

    [Reply]

  • Dans la lignée du précédent opus. Chapeau s’ils arrivent à nous pondre un chef d’oeuvre du niveau de WRHBWRH.

    [Reply]

  • Je découvre aujourd’hui Anathema que je n’avais que survolé que de très loin jusqu’ici, en connaissant de nom mais sans +.. (pardon pour les die-hard fans..) Ce titre est juste magnifique, à pleurer de rire comme vous le dites ici si bien.. tourne en boucle depuis 2 heures dans mon bureau.

    Merci Radio Metal, comme ils disent : « you just made my day ! »
    Merci beaucoup.
    Dieu que j’aime le métal sous toutes ces formes bordel.. 🙂

    (En direct de mon bureau, au travail caché derrière mon écran, avec tous les frissons que l’on peut avoir en écoutant ce solo si prenant..)

    [Reply]

  • Délicieux.

    [Reply]

  • J’ai récupéré cette pépite hier sur le site (merci pour le lien d’ailleurs) … Magnifique !! Vivement l’album 😀

    [Reply]

  • Serenades c etait moins gay

    [Reply]

    Outcry13

    Toi tu postules pour une place dans le prochain No Comment je crois 😉

  • Anathema, ou comment prendre des mélodies qui semblent simples à la base et les sublimer jusqu’à l’infini.
    Un vrai bonheur en live

    [Reply]

  • Pas accroché perso, pour l’unique ecoute que j’en ai fait. J’aime vraiment pas cette nouvelle façon de chanter, trop haut perché, et j’attend vraiment de voir l’album dans sa globalité, et surtout si en live ça rendra de la même façon…

    [Reply]

  • woaw, merci!

    [Reply]

  • Magnifique ce nouveau morceau, merci de l’avoir posté!

    [Reply]

  • Ce titre est juste incroyable, parfait… simplement Anathema en somme.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3