ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Anathema dans la ligne de mire


« This space between us », voici une expression de circonstances tirée de Summernight Horizon, un très bon morceau du groupe Anathema. On vous parle beaucoup de ce dernier en ce moment et ça ne va pas s’arrêter là car dans quelques jours le report du concert de Lyon sera en ligne à l’instar du prochain blog de vendredi qui mentionne également le combo… mais pour d’autres raisons !

Lundi dernier à Lyon Vincent Cavanagh, le chanteur de la formation anglaise, a notamment fait partager à l’audience son sentiment sur les photographes présents au concert. Je souhaiterais soumettre sa réflexion à votre perspicacité.

« Nice camera… but i’m not here for the cameras, i’m here for you back there ».

Posté en milieu de salle juste à côté des toilettes – à ne pas reproduire vu le passage qu’un tel emplacement implique… – c’est avec un sourire plein de malice que j’ai savouré les mots du chanteur d’Anathema au début du concert. Le fait est que je pensais que les propos suivants « Joli appareil photo… mais je ne suis pas là pour les appareils photos. Je suis là pour vous autres (ndlr : en désignant le public) » étaient adressés aux personnes des premiers rangs qui filmaient le show avec leur appareil photo numérique.

Alors que pas du tout !

Vincent s’est bel et bien adressé aux photographes présents devant la scène… dont c’est le travail de prendre des clichés. Nous savons que certains photographes présents aux concerts de Lyon ont mal interprété les mots du chanteur et c’est vrai que, vu de l’extérieur, cela peut paraître assez démago et hypocrite de la part de Vincent d’affirmer publiquement qu’il joue avant tout pour son public et pas pour les photographes… alors que c’est à travers le prisme de ces derniers qu’Anathema peut toucher de nouveaux fans.

Cela paraît en conséquence un peu léger de taquiner ceux qui contribuent à la notoriété du groupe. Et ce dernier ne devrait-il pas jouer en live pour tout le monde d’ailleurs ?

De toute façon on ne doit pas prendre ce type de déclaration au pied de la lettre et il faut aussi reconnaître qu’il y en a marre, aux concerts, de voir 15 000 photographes se battre pour être aux premiers rangs, et je caricature à peine. Des photographes qui, parfois, ne font pas franchement attention aux personnes du public qui sont juste là pour profiter du concert et qu’ils côtoient de près. En l’occurrence, au show de lundi dernier les photographes étaient d’une part beaucoup trop nombreux – qu’il n’y ait pas de séparation entre eux et le public est d’ailleurs un vrai problème au Ninkasi Kao – et, d’autre part, certains n’avaient vraiment rien à faire là.

Spaceman, qui prenait justement des photos pour illustrer notre report à venir et la galerie qui va avec, nous racontait par exemple que des filles de 15 ans étaient mélangées à des photographes pros. Elles étaient dans les premiers rangs et n’arrêtaient pas de se prendre en photos elles-mêmes… en train de prendre des photos !

Qu’on arrête de filer des pass à tout le monde serait peut-être une première solution à adopter. Et faire en sorte de créer une séparation entre les photographes et la fosse pourrait également être efficace. Même si, à cause des différentes configurations des salles, nous savons bien que cela peut s’avérer difficile.

Bref pas de quoi en faire un fromage mais il nous paraissait intéressant d’évoquer avec vous ces problématiques qui, finalement, concernent tous ceux qui se déplacent aux concerts. Anathema aime être proche de son public et souhaite faire tomber toutes les barrières, y compris celles des photographes.



Laisser un commentaire

  • C’est clair que pour avoir un pass photo, il faudrait déjà prétendre avoir un reflex sinon je ne vois pas l’intérêt… c’est déjà dur de faire qq chose de net sans flash avec un reflex alors avec un compact ou un photophone…stop !
    Ensuite, les gens qui ne bossent pas pour un webzine où un magazine spécialisé n’auraient théoriquement pas le droit d’avoir un pass photo…..
    je dis théoriquement car j’ai moi même commencé à faire de la photo live sans bosser pour personne, j’avais juste besoin de quelques pass pour me permettre de consituer un book, ce qui m’a permis de bosser pour un webzine, puis un plus gros, etc… Donc non, on ne peut pas non plus complètement fermer la porte aux indépendants ! chacun doit avoir sa chance ! par contre si au bout de 6 mois de pass rien n’a bougé on peut légitimement se poser la question…..

    [Reply]

  • Le problème des pass photos ce n’est pas les accorder c’est surtout de constater le soir du concert que ce sont de vrais photographes… Combien de fois on a pu voir des mecs avec des pass photos faire des clichés avec leur téléphone portable… Au bout d’un moment faut appeler un chat un chat

    [Reply]

  • Pour les jeunes filles de 15 ans, elles n’ont pas de pass photo, ou alors très rarement. C’est juste qu’il n’y a pas de personnel féminin pour faire la sécu au petit concert de metal, donc les femmes ne sont pas fouillées et peuvent rentrer à l’aise avec des appareils photos…

    Le pire c’est qu’on va interdire aux pros d’utiliser le flash alors que derrière toi t’as 10 gamin(e)s qui flashent comme des porcs…

    Il va falloir repenser tout ça, ça commence à être frustrant.

    [Reply]

    38

    Les femmes ne sont pas fouillées ? Contente de l’apprendre… Visiblement toutes les salles ne fonctionnent pas comme ça.

    Quant aux pass photo, il y a de quoi se poser des questions sur leur distribution. Il y a visiblement un certain nombre de gens qui n’ont rien à faire là.

    Une femme ne peux pas être fouillée par un homme, c’est tout. Si dans le futur cela t’arrive tu peux refuser la fouille s’il n’y a pas une femme parmi le personnel de sécurité. J’ai fait des concerts à Lyon, en Suisse, a Paris, à St Etienne et j’en passe, et j’ai toujours vu les filles non fouillées s’il n’y avait pas de femme dans la sécu (99% du temps pour les petits concerts). Il faut précisé fouille au corps car oui, on peut quand même te demander d’ouvrir ton sac… donc y’a facilement moyen de planquer quelque chose !

  • Sans aborder directement le sujet traité ici, là où j’ai les boules, c’est qu’en ce moment, avec tout ce que j’ai en tête, j’ai complètement oublié qu’il y avait Anathema en concert à Lyon. Et ça me fait une sorte de fussoir modèle géant…

    [Reply]

  • Le problème de la fosse aux photographes, c’est que ça empêche de slammer, alors que c’est cool de slammer !

    [Reply]

    Papy Wired

    Ça ne doit pas beaucoup slammer à un concert d’Ananthema…

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3