ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Anneke en toute intimité




Anneke Van Giersbergen est de retour sur nos terres françaises avec son projet personnel, Agua de Annique, qu’elle mène au gré de ses envies musicales. Après un premier album, Air, qui marquait la rupture avec les sonorités métalliques de The Gathering, une parenthèse « Pure air » composée de nombreuses reprises et duos, elle enfonce le clou avec In Your Room, un album pop, pour le meilleur et pour le pire. Heureusement la belle aime toujours autant le public français et retrouve le public lyonnais pour la première fois depuis la tournée Home. Anneke a beaucoup tourné en Hollande avec son groupe et s’en dégage sur scène une véritable cohésion. Seul le nouveau guitariste qui remplace Joris Dirks est un peu à l’écart. Ce petit bémol à part, Anneke se sent comme à la maison. Sans doute parce qu’elle est épaulée par son mari à la batterie, mais aussi parce qu’elle aime la scène, le public, et elle n’hésite pas à lui faire des déclarations tout au long du concert.

Artistes : Anneke Van Giersbergen & Agua de Annique – Dew
Lieu :CCO de Villeurbanne
Date :16/05/2010
Public : environs 200 personnes.

Live Report : Dew : Fox – Anneke Van Giersbergen & Agua de Annique : Claude
Photos : Fox


Dew – Un duo de folk gentillet.

Pour nous mettre en bouche nous avions Dew, un duo de folk bien de chez nous. Ambiance sympathique et public attentif certes, mais tout cela fait difficilement l’affaire. Les deux musiciennes sont quelque peu froides avec l’audience, ne communiquant que très peu, et nous gratifiant seulement de quelques timides « merci ». Les morceaux, bien que très agréables à l’écoute, manquent d’un petit « je ne sais quoi », – un grain de folie sûrement – pour les rendre vraiment exceptionnels. Appréciation : « Doit faire ses preuves à l’examen ».

Nous l’attendions, la voilà : Anneke Van Giersbergen. Cette femme est rayonnante, dégage de la sympathie avec son grand sourire, ses clins d’oeil, ses petits pas, sa façon de bouger. Que sait-elle faire d’autre ? Elle sait surtout chanter, avec brio, tenant toutes les notes, mettant des nuances dans sa voix. Elle joue de la guitare, qu’elle délaisse parfois pour le piano, sur par exemple « Ice Water ». Puis elle revient sur le devant de la scène pour notre plus grand plaisir.


Anneke Van Giersbergen : toujours souriante et rayonnante !

On ne s’en lasse pas. Là où parfois elle avait tendance à occulter le groupe au sein de The Gathering, les autres musiciens de Agua de Annique tiennent très bien leur place. Rob Snijders, le Monsieur Anneke, se fait très bien entendre en martelant la caisse claire. Jacques De Haard occupe très bien sa place, tant scéniquement que dans l’espace sonore. Il bouge bien, va d’un côté à l’autre de la scène, met de l’énergie et de la conviction dans son jeu, tout en délivrant de très belles lignes de basse – que l’on a d’ailleurs un peu de mal à entendre au début du concert. Le guitariste est un poil en retrait, et s’applique sur son manche. On a vraiment l’impression de faire face à un groupe. L’ancien combo d’Anneke est aussi à l’honneur ce soir puisqu’elle choisit de faire une reprise de « My Electricity » seule à la guitare acoustique. L’arrangement est très bien trouvé et s’accommode à merveille avec sa voix.

[/urlb]


Jacques De Haard : un bassiste hyperactif.

C’est un beau clin d’oeil de sa part de faire une reprise du groupe qui l’a portée à ce niveau de popularité. Elle assume très bien son parcours musical et en remet une couche pour les rappels avec le reste du groupe qui donne également une très belle version de « Shrink ». C’est une bonne façon aussi de se mettre dans la poche une partie du public qui vient surtout voir « l’ex The Gathering ». A voir le nombre de chevelus, cela représente une belle part de l’audience. Mais Anneke a choisi avec son projet de s’orienter vers la pop, une pop épurée, là ou Air marquait la transition, les morceaux d’In Your Room affirment le côté pop du nouveau répertoire. Ainsi « Hey Okay! » qui n’est déjà pas très bon sur album, car trop naïf, n’apporte rien de plus en live. C’est à peu près la seule faute de ce set, les autres chansons sont
agréables à écouter, surtout doublées de la vitalité du groupe.


Aqua de Annique : live

Anneke ne manque pas non plus de rappeler ses expériences musicales avec Devin Townsend qui l’a invitée sur son album Addicted pour poser les voix féminines. Pour l’occasion elle reprend la chanson « Hyperdrive » de l’album Ziltoid. C’est cette chanson qui a marqué le début de leur collaboration. Sur ce morceau très pêchu le concert se termine, avant que le groupe ne revienne pour le rappel. « Shrink » et l’orageux « Witnesses » marquent la fin d’une prestation pleine de bonne humeur et de vibrations positives.

Anneke est tellement comblée qu’elle promet de revenir bientôt, cela dès la semaine prochaine si le public le veut bien ! Mais dimanche prochain c’est la tornade Metallica qui va s’abattre sur Lyon. C’est avec beaucoup d’humilité qu’elle reconnaît ne pas faire le poids face à ce géant. Mais la petite Hollandaise a plus d’une corde à son arc et a su faire plaisir à son public.

Une fois de plus.

Set-list :

The World
My Girl
Ice Water
The Day After Yesterday
I Want
My Electricity
Adore
Trail Of Griel
Beautiful One
Sunny Morning
Hey Okay!
Physical
Hyperdrive

Rappels:

Shrink
Witnesses



Laisser un commentaire

  • Belle chronique ! Très bon concert effectivement, du genre qui met de bonne humeur…
    Pour info, le guitariste n’est pas un inconnu, puisqu’il s’agit de Ruud Jolie, de Within Temptation…

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3