ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Blow Up Your Video   

Après l’Apocalypse, il y aura encore Papa Roach


Dire du mal du nouveau single de Papa Roach, « Still Swingin » (extrait de l’album The Connection qui sortira en octobre), aurait été trop facile. Trouver anachronique, en 2012, ce néo-metal teinté de punk FM tout droit sorti des 90s n’empêche pas ce refrain d’avoir de quoi plaire aux fans qui brandiront avec plaisir leurs poings ou feront les essuie-glaces avec leurs bras en concert à ce moment. Et puis le pire, ce ne sont même pas ces paroles qui ne veulent rien dire, sorte d’enchaînement de punch-lines creuses où l’ont croise des slogans fleurant l’inanité comme : « I’m the real, you’re the fake » ou « P-Roach is the new black ». Le pire, ce n’est même pas – non, même pas – ce risible break de dubstep vers 2 minutes 15 dont on sent qu’il n’est là que pour faire le truc à la mode, qu’on est déjà dégoûté d’entendre partout depuis longtemps.

Le pire, c’est le clip qui va avec ce single, qui alourdit la chanson et qui nous donne envie d’en dire du mal. Ce n’est pas le pire des clips possibles mais tout y va tellement de travers qu’on se dit qu’on aurait préféré les voir faire des économies sur les effets spéciaux, tourner le cent-millième clip où le groupe joue dans un hangar, plutôt que ce machin post-apocalyptique où on ne trouve même pas le moindre début de réflexion ou bout de cerveau à se mettre sous la dent. Et vous l’aurez compris, ce ne sont pas les paroles qui vont nous aider à comprendre.

Voilà, à défaut de nous avoir fait le cent-millième clip tourné dans un hangar, ils nous offrent un énième clip avec des zombies. Un thème qui n’est qu’un prétexte à des effets gore. De beaux maquillages, certes, mais on a pu voir des explosions sanguinolentes plus intéressantes dans des films de série Z que ce montage « le zombie est là – le zombie est plus là – gerbe de sang numérique » (plus flagrant sur le N°2 où, comme pour un tour de prestidigitateur éculé, on nous met de grosses taches d’hémoglobine en images de synthèse plein l’écran pour que ça se voit moins).

Et le reste ne tient pas mieux la route. Comme ce journal en chinois dans le repère d’un jeune blanc-bec new-yorkais. Sans doute qu’il essaie de maintenir son niveau en langues étrangères dans ce monde où on ne croise plus d’être humain. Et surtout, d’où sort cette idée du rayon de lumière qui sort de la main du personnage principal ?! Et donc, à quoi ça lui sert si pour le dernier zombie du clip il a soudain besoin d’une clé anglaise pour s’en débarrasser ? Pour honorer ce qui semble être son vieux copain zombifié (ce qu’on ne peut que deviner) qu’on voit sur la photo à la toute fin ? C’est sympa… Mais ça n’explique pas encore d’où sort ce petit Kaméhaméha ? Un seul indice pour le comprendre : prendre le temps de mettre la pause quand il passe devant des affiches (que quelqu’un a pris la peine de créer pour qu’on ne les voit pas) et lire sur l’une d’elles : « Where did the angels go ? », où sont passé les anges ? C’est donc un ange ? Peut-être, il est blond et a les cheveux longs (quelqu’un n’a jamais vu Dogma ici). Mais encore fallait-il avoir le temps de voir ce message pour comprendre…

En définitive : un tas d’incohérence et d’effets de manches pour finalement une histoire d’amitié ou d’ange-gardien incompréhensible. On vous réserve le hangar pour la prochaine fois…

Gérard Languedepute, chroniqueur à Bien Pensant Hebdo, pour vous servir.



Laisser un commentaire

  • Article complétement bidon, sans intérêt.

    P-Roach est vraiment un bon groupe.
    Ce dernier album est pas mal, recevant plutôt de bonnes critiques de la presse US et par ailleurs Still Swingin s’est très bien classé dans le hit américain.

    Papa Roach, ça envoi ! Jacoby Shaddix est clairement un showman, leurs concerts sont terribles! Je vous conseille fortement d’aller les voir s’ils passent près de vous.

    [Reply]

  • Pas daccord, c trop bon Papa Roach!

    [Reply]

    BrocasHelm

    Jeune, je fus fan des deux premiers albums (que je prends toujours du plaisir à écouter de temps en temps). Ce qu’ils ont fait après, par contre…

  • en même temps, c’est Papa Roach! vous vous attendiez à quoi?

    [Reply]

  • Güns n' Fuckin' Crüe ! dit :

    mdr ! bon moi désolé mais je reste a écouter du bon vieux Heavy , Glam, Thrash , Doom , Death et Black ! ^^

    Et comme disent Steel Panther : « Death to Papa Roach, Blink 182
    All those fucking pussies sounds like doggy-doo
    Wearing baggy pants, spiking up their hair
    They’re not worth the crust on my underwear »

    [Reply]

  • les vingt première seconde on se dit que sa peut pas être bien mauvais mais après ça dérape en diarrhée sonore…

    [Reply]

    Lurka

    XD énorme ton commentaire!

  • Quelle idée aussi de faire un article sur un morceau aussi… anecdotique

    [Reply]

  • raskholnikov dit :

    Mais…mais, mais …c’est de la MERDE ! :O

    [Reply]

  • xD j’ai ris, merci pour ça!

    [Reply]

  • *rires de sitcom*
    Le refrain on dirait du My Chemical Romance. Et le pont dubstep, je n’en dirai rien pour respecter la bienséance. Quant au look de Jacoby Shaddix, ça fait bien longtemps qu’il n’est plus homologué…

    [Reply]

  • sebminator dit :

    Houla, c’est quoi cette daube….
    Ils sont pourtant capable de faire bien mieux que çà, mais là l’amalgame de cette nullité musicale et de ce désastre cinématographique donne juste envie de vomir, j’espère qu’il y aura des titres d’un autre univers pour sauver l’album.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Valley - Jour 3
    Slider
  • 1/3