ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Archgoat a fait tanguer la péniche


Voici une affiche assez luxueuse et variée ce soir. Pour The Apocalyptic Triumphator sorti en 2015, Archgoat a beaucoup tourné avec à la clé un passage au Divan du Monde puis au Hellfest en 2016. Le reste de l’affiche nous présente Eggs Of Gomorrh mais surtout Svartidauði, membre majeur de cette fameuse scène black metal islandaise. Et on complète avec qualité puisque le duo Bölzer offrira l’un des sets les plus réussis de la soirée.

Eggs Of Gomorrh propose un black metal efficace qui fait passer un bon moment bien que relativement court. Pour autant, rien de nouveau sous l’horizon à part une énergie bien présente. On ressent surtout durant ce set un chaos constant et des morceaux qui se ressemblent. Sont proposés un blast omniprésent et une guitare ne prenant aucune pause, ainsi qu’un chant guttural incitant à la destruction.

Artistes : ArchgoatBölzer – SvartidauðiEggs Of Gomorrh
Date : 2 octobre 2017
Salle : Petit Bain
Ville : Paris [75]

Eggs Of Gomorrh

En fait, avec ce groupe on se rapproche beaucoup des premiers travaux du black metal mais dans des tonalités plus graves. Au menu : peu de variété et des mélodies absentes pour un rendu sale et très primaire. Le chanteur regarde vers le ciel pendant que son guitariste harangue la foule pour lui donner de l’énergie. Mais même si le public applaudit, difficile de faire décroiser les bras à certains dans l’assistance.

Setlist Eggs Of Gomorrh :

Ithinjekt
Lust Of Murder
Prophetyphus
Prayeggrh
Arkhon
Nihil
Goat Inkvizitor
Ragi

Svartidauði

La dernière date de Svartidauði à Paris s’est tenue au Divan du Monde pour ouvrir le concert de Primordial. À notre grande peine, le son trop fort, pas assez précis et trop brouillon, a fait que les nouveaux fans du groupe n’ont pas pu découvrir la musique des Islandais dans les meilleures conditions. Ce soir-là, le chaos présent donnait une atmosphère particulière qui n’aura absolument pas rendue honneur à ce groupe de black metal au son unique. Svartidauði fait partie de ces nombreux combos en Islande où les membres évoluent dans différentes formations, avec notamment l’un des guitaristes de Sinmara, alors que l’autre occupe des postes chez Naðra et Misþyrming.

Néanmoins force est de constater que, cette fois-ci, rien ne clochait dans la performance proposée. La foule fut donc sous le charme froid de ces imposants musiciens. Le groupe prendra même le temps entre les pistes de laisser respirer le public qui aura pu, avec ce concert, se (re)faire un véritable avis concernant sa musique. Un avis positif.

Setlist Svartidauði :

Snáka
Venus Illegitima
DMDS
Midspace
Flesh Cathedral
Mare

Bölzer

Bölzer monte sur scène pour proposer son black/death metal grandiose. Un album et quelques EPs ont placé les Suisses parmi les musiques les plus intrigantes de la scène extrême. Bölzer possède ce son grandiloquent, avec cette folie semblable à un Ulcerate tout en se permettant des passages avec un chant en forme d’incantations perpétuelles. Un aspect quasi divin se dégage de cette musique allant d’une violence extrême à des passages mélodieux, le tout se combinant parfaitement. La musique de Bölzer est cohérente du début à la fin et nous permet de nous rendre compte de la créativité du duo devant lequel on ne s’ennuie pas un seul instant. Et durant la prestation le frontman annonce en français « une petite surprise » avec la venue du chanteur de Svartidauði pour un complet.

Le metal proposé est riche en surprises avec des descentes profondes aux enfers ou de grandes chevauchées épiques. Une grande aventure dont Okoi Thierry Jones est le narrateur par sa voix unique. Une voix qui, loin d’être sans défaut, est pleine de personnalité. Mention spéciale au morceau « The Archer » avec cette voix semblant venir des abysses nous happant et nous maintenant en haleine. Un show classieux et efficace.

Setlist Bölzer :

The Archer
Zeus – Seducer Of Hearts
Roman Acupuncture
Hero
Phosphor
I Am III
Swords
C.M.E.
Entranced By The Wolfshook

Archgoat

On finit avec Archgoat qui arrive sous les applaudissements généreux de la salle et d’une fosse prête à couler le bateau. La joie de voir le groupe vient surtout de l’espoir d’écouter de manière propre les morceaux parfois trop brouillons des studios. Mais très sommaire dans sa mise en scène, la prestation de ce soir, si elle fera bouger la péniche, restera juste passable. Le rendu est nerveux et destructeur, comme en studio, mais la version live n’apporte aucune amélioration par rapport aux disques. Une lumière entièrement rouge, des bracelets de cuirs pleins de piques, une voix sous les instruments et un set de quarante minutes. Tout ceci reste finalement à l’image du groupe : sale.

On ne s’attendait pas spécialement à une production XXL de la part des Finlandais, ce ne fut donc pas surprenant de constater une prestation en mode défouloir avec un public voulant faire marcher la loi du plus fort dans le pit sur un son gras et saturé. En fait rien n’est vraiment agréable durant le set : ni la durée, ni le son, ni l’ambiance, mais tout est fichtrement cohérent avec le groupe et rien ne semble mieux s’y prêter pour profiter au mieux de son esprit. Ça commence sur « Nuns, Cunts And Darkness », ça se poursuit avec « Lord Of The Void » puis « Apotheosis Of Lucifer ». Une douzaine de titres sont joués pour finir la soirée avant que, dans l’obscurité, Petit Bain s’évacue, jusqu’au lendemain où Der Weg Einher Freheit proposera une prestation plus construite.

Pour résumer la soirée, on retiendra surtout deux groupes : Bölzer et Svartidauði. Ces deux formations nous ont offert la prestation qu’ils méritaient avec une musique qui change de nos habitudes dans le milieu du black metal. Tandis que Eggs Of Gomorrh et Archogat restent, pour leur part, sur des bases solides mais sans vraiment en bouger.

Setlist Archgoat :

Nuns, Cunts And Darkness
Lord Of The Void
Apotheosis Of Lucifer
Grand Luciferian Theophany
Blessed Vulva
Black Mass Mysticism
The Apocalyptic Triumphator
Goat And The Moon
Vuohi
Day Of Clouds
Rise Of Black Moon
Hammer Of Satan

Report et photos : Matthis Van der meulen.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3