ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Arte propose un documentaire de 73 minutes sur le Hellfest 2015


Arte propose un documentaire intitulé ‘Hellfest 2015 – Masters Of Rock’ sur l’édition 2015 du Hellfest Open Air. Au cours de ces 73 minutes, vous pourrez retrouver des extraits de concerts, des interviews de musiciens et beaucoup d’autres choses. Le documentaire est déjà disponible sur Internet et sera diffusé à l’antenne samedi 29 août à partir de 23H45. La chaîne franco-allemande proposera également un autre documentaire sur le Wacken Open Air de cette année à partir de 1H.

Le communiqué de la chaîne :

« Le Hellfest souffle cette année sa dixième bougie. 10 ans de musique extrême : du métal, du heavy, du speed, du trash, du death, du doom, du black, du hardcore, du punk. L’occasion pour ARTE de plonger au cœur d’un univers décrié, diabolisé, mais surtout méconnu. Mi expérimental, mi didactique, le film part à la rencontre d’une ambiance étonnante, intense et explosive.

De la musique avant tout chose, avec au programme de belles têtes d’affiches, SCORPIONS, LIMP BIZKIT, fervent défenseur d’un nu métal corrosif, ou encore les Australiens d’AIRBOURNE. Mais le film se veut aussi ludique et part à la rencontre des musiciens afin de tenter de mieux comprendre les différents genres et leurs spécificités.

Occasion rare de voir les batteurs de OBITUARY ou de NUCLEAR ASSAULT donner un petit cours de Trash Metal Beat, d’écouter Irish Bob, bassiste de THE EXPLOITED nous exposer ce que doit être une ligne de basse punk, de voir Jason Hook, qui fut le guitariste d’Alice Cooper faire une démonstration de guitar-hero avant de monter sur la grande scène avec son groupe FIVE FINGER DEATH PUNCH. Et last but not least, les deux ravissantes chanteuses de BUTCHER BABIES nous parlent de technique vocale, métal bien entendu.

Loin des stéréotypes, le film est l’occasion pour les fans comme pour les néophytes de découvrir un festival à la personnalité bien trempée.

Fans de Heavy, Black, Death, Melodic, Hardcore ou encore Thrash Metal, vous n’avez pas fini d’en prendre plein les yeux (et plein les oreilles) ! Samedi 29 août sur ARTE, découvrez les mastodontes du Hellfest 2015 à partir de 23h45, en concert et en interview, suivis par ceux du Wacken à 1h00 ! »



Laisser un commentaire

  • Si je ne me suis pas plantée d’émission, le truc sur le Wacken est plutôt un genre d’hommage à Judas Priest, qui était la tête d’affiche de cette édition. Je n’ai rien contre ça, mais j’aurais aimé que ça soit présenté ainsi par le résumé choppé par mon décodeur TNT…

    [Reply]

  • j’ai veillé (un peu, je me fais vieux) pour regarder( un peu), j’ai vu un reportage ludique et sans prétention axé sur la musique ( bien) , ceux qui la font ( bien) et ceux qui la vive ( bien aussi) « sans idéologie, discours ou baratin »( çà c’est une référence de vieux! ). Bref séance de rattrapage ce soir avec enchainement sur le wacken, à 21 h00, l’heure des vieux!!!

    [Reply]

  • Douceur2Vivre dit :

    Je viens de regarder uniquement le générique avec le nom des groupes.

    On voit dés le départ que le documentaire sera orienté afin de ne pas trop brusquer le spectateur lambda et du coup il n’y a que le nom de hellfest.

    Aucun groupe extreme (ce qui fait d’habitude débat) dans le style black metal. A moins que le générique ne liste pas tous les groupes présents dans la vidéo, c’est donner une image tronquée de l’évènement.

    Bien sur ce genre de documentaire est toujours agréable lorsque on voit des musiciens que l’on apprécie en interview.

    [Reply]

  • Mon point de vue, déjà posté sur un autre forum
    Doc assez pitoyable et qui ne sert rien. En gros, ça se résume à :
    – des extraits de live au Hellfest 2015 : les extraits sont assez longs, ce ne sont pas simplement des interludes, donc c’est plutôt cool mais je ne regarde pas un doc pour ça (il y a youtube ou les live d’arte pour ça)
    – les classiques échanges avec des festivaliers, qui n’apportent rien à personne. On s’en fout de savoir que bidule vient voir X ou Y. Message caché : oui, il y a pleins de styles / groupes différents dans le métal et c’est une grande famille.
    – des mini-interviews d’artistes, mais qui n’apportent pas grand chose au schmilblick. Ok, le gratteux d’Airbourne est vraiment bon technicien, la chanteuse d’Arch Enemy est autodidacte et se sent tjs féminine malgré les growls, Obituary fait au feeling et sont des gars cools et ne se souciaient pas d’avoir des paroles complètes. So what? Le concept aurait pu être bien, dommage de n’en avoir rien tiré de plus intéressant (difficile cela dit en qques minutes)
    – des ralentis avec des jolies nanas.

    [Reply]

    Ouaip, même ressenti… j’ai déjà fait regarder à ma mère (qui n’écoute pas du tout de Metal) certains documentaires sur le Hellfest, et elle a bien aimé parce qu’on y voyait la vie autour du Fest.
    Mais celui-ci, je sais déjà qu’elle va se faire ch*** devant: les « extraits » musicaux sont beaucoup trop longs (comme tu dis, autant regarder les lives), et les interviews sont de qualités inégales. Certains intervenants s’en sortent bien (Alissa et le chanteur d’Obituary), d’autres passent vraiment pour des neuneus (les mecs de Providence, on sent qu’ils n’ont pas inventé l’eau chaude).

    Ca reste un documentaire positif, alors je ne vais pas cracher dans la soupe, mais peut mieux faire.

    Ah, désolé du double post, mais ils sont relous Arte avec leurs vidéos qui se lancent toutes seules (sans compter le temps que ça met pour dl en 720p…).

    Alice

    La vidéo se lance toute seule, certes, mais ils ont au moins le mérite d’avoir un lecteur en HTML5, donc je ne leur en veux pas trop.

    Douceur2Vivre

    « – des extraits de live au Hellfest 2015 : les extraits sont assez longs, ce ne sont pas simplement des interludes, donc c’est plutôt cool mais je ne regarde pas un doc pour ça (il y a youtube ou les live d’arte pour ça) »

    Si on a pas vu ou pas voulu voir les live d’Arte c’est plutôt sympa d’avoir juste un passage.

    De toute façon ce genre de documentaire n’est pas fait pour ceux qui connaissent déjà le Hellfest. Il est fait pour le téléspectateur qui, justement ne connait pas. De ce fait les passages live sont tout à fait logique. Cela n’aurait aucun intérêt de mettre des samples.

    Les échanges avec les festivaliers heureusement qu’ils sont là, cela permets d’avoir une archive de cette époque pour le futur. Une trace, que ce soit niveau vestimentaire et tout le reste. Un peu comme ce que l’on peut voir grâce aux archives de Woodstock et tout autre festival (dans n’importe quel genre de musique).

    Pat

    ce doc a le mérite d’ exister.
    Le pire : quand les mecs de Providence arrivent , tous aux abris . ils le disent eux-même,il viennent de la culture racaille . aîe ! aîe!. Là j’ ai failli tout lâcher. Butcher Babies: en plastique ,jolies à regarder mais surtout pas à entendre. Pareil pour la très belle et très sympathique Alissa d’ Arch Enemy . La leçon « technique » du bassiste d’ Exploited – pour l’ avoir connu , je sais que le punk et le Hard Core sont les genres préférés de Yohann Le Nevé , n°2 du festival – et bien sûr la pédale intégrée du guitariste de Five Finger Death Punch(j’ écris le nom en entier par respect). ça tue . Le chanteur pétrifié de Limp Biskit . quelle présence.
    Le Mieux : Les frangins Tardy d’ Obituary . Super Cool en live , en interview et en démonstration . The Zoo de Scorpions : archi vu et revu mais excellent.
    Je reste persuadé qu’ un bon reportage sur le Hellfest est possible.
    De bonnes interviews sont cruciales avec des mecs qui ont quelque chose à dire : Tom G. Warrior est un bon exemple , Tuomas de Nightwish , Phil Campbell , Slash , Dan Lilker , Mike Patton …
    Pour la technique , Jeff Loomis doit être plus intéressant que d’ autres .
    Plus d ‘images des infrastructures et décos Metal , des boutiques Merch.
    je le répète ce doc a le mérite d’ exister.

  • qui a dit qu’arte est la chaîne la plus ringarde et réservée aux intellos?!
    bon reportage contrairement à celui polémique d’une chaîne concurrente

    [Reply]

    Alice

    Je n’aime pas trop les histoires de « trucs d’intellos » ; ça ressemble aux « arguments » de ceux qui essayent de se justifier pour regarder d’la télé-réalité et qui confondent culture et ennui. Pis il y a limite une plus grande proportion de métalleux chez les « intellos » qu’ailleurs, non ? Et je n’ai jamais entendu dire qu’Arte était une chaîne ringarde ; au contraire, ils sont plutôt genre trucs modernes avec films bizarres souvent assez récents et tout, si je n’m’abuse. Et leurs reportages envoient souvent grave du pâté. Il faudra que je regarde celui-là quand j’aurai le temps.

    Alice

    « celui polémique d’une chaîne concurrente »
    Ah, celui de France 3 où ils passaient les trois quarts de leur temps à montrer un mec random qui disait « du coup » trente fois par phrase ? J’avais oublié xD

    Je suis en train de regarder celui d’Arte et draculito n’a pas complètement tort, on dirait, mais ça fait un bon fond pour bosser, et on peut espérer que quelques curieux non initiés tomberont sur ce documentaire ; tant que ça ne donne pas une mauvaise image du métal, ça va, non ? Bon, ils ont écrit « trash » un peu partout dans leur communiqué et j’ai déjà repéré un « Ca » au lieu de « Ça » dans les sous-titres, par contre. o( ^_^ )o

    « un autre documentaire sur le Wacken Open Air de cette année » → Ça peut être sympa.

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Valley - Jour 3
    Slider
  • 1/3