ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Le Blog Du Doc   

Avec style et sans (forcément) faire long


Ecrire des articles, c’est l’art de faire passer des messages. Parfois nous essayons de jouer avec votre imagination tout en testant la nôtre. Conséquence : au sein du staff on se prend de temps en temps le chou sur certaines tournures de nos articles car un « journaliste » n’est pas un « écrivain » et rédiger des articles n’est pas franchement pareil que faire une chronique. Même si, chez nous, beaucoup de choses se mélangent.

Récemment je lisais un portrait d’Arthur dans Challenges. Laurent Calixte, le journaliste, conclut de la manière suivante son article :

« En ce 23 septembre 2005, dans les coulisses de la salle municipale Jean-Dasté de Rive-de-Gier, près de Lyon, pour la première d’Arthur en vrai, il ne sait pas que son spectacle sera vu finalement par plus de 100 000 personnes en France, en Belgique, au Maghreb et au Québec. Il ne sait pas qu’il triomphera plus tard dans la pièce Le dîner de cons, avec Dany Boon, son ami et voisin (ils habitent le même immeuble). Il ne sait pas qu’à la fin de ce baptême du feu il aura droit à une standing ovation sans chauffeur de salle. Pour l’instant, ses millions d’euros sont loin. Et inutiles. Il est seul. Ses jambes flageolent. Il est en nage. Le public le réclame. Il avance sur la scène et se jette dans le vide. »

Quand j’ai lu ça, j’ai eu des frissons.

Simplement parce que le journaliste Laurent Calixte écrit bien et m’a fait passer une émotion. Le fond avait du sens et était enrobé de main de maître par un joli style d’écriture. Et puis c’est vrai, on entre en scène comme on se jette dans le vide. Le futur c’est un peu comme le vide d’ailleurs, on a du mal à le caractériser, à l’envisager. Et malgré ça on se lance quand même dedans tête baissée, avec ses jambes et son cœur.

Laurent Calixte écrit bien car à travers son langage on sent de l’humain. C’est la raison principale pour laquelle lire ces quelques lignes m’a fait du bien et c’est la raison principale pour laquelle je suis à la tête de Radio Metal, un projet qui repose avant tout sur une sacrée aventure humaine.

Je ne m’attendais pas à vibrer en lisant cet article mais la vie s’amuse de temps en temps à te saisir par le col pour te dire que la tristesse qu’on a parfois en soi peut être jugulée par de l’inattendu.

Ca m’a d’ailleurs (re)fait prendre conscience qu’une vie réussie pouvait aussi être à l’image d’un article bien (res)senti.

C’est-à-dire envisagée avec style et sans forcément faire long.



Laisser un commentaire

  • Je ne m’attendais pas à vibrer en lisant cet article mais la vie s’amuse de temps en temps à te saisir par le col pour te dire que la tristesse qu’on a parfois en soi peut être jugulée par de l’inattendu. 🙂

    [Reply]

  • Bonjour Laurent,

    Nous qui pensions que le metal était un style aux moyens économiques faibles, quel bonheur de constater que la rédaction du magazine économique Challenges (qui a d’ailleurs des annonceurs de plus haut standing qu’avant, attention je suis un fidèle lecteur !) soit adepte de Radio Metal ! 🙂

    Vous écoutez la radio en travaillant ? ^^

    A bientôt et (encore) bravo pour l’article.

    [Reply]

  • Bonjour,

    Je ne sais pas pourquoi mais je suis plutôt d’accord avec vous.

    😉

    Merci et bonne soirée.

    LC

    [Reply]

  • Ce n’est pas la taille de l’article qui compte, mais la façon dont on met en forme son thème.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - Jour 3
    Slider
  • 1/3