ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Avenged Sevenfold : le dessin animé… avant le jeu vidéo


L’info : Avenged Sevenfold a sorti une petite série de dessins animés inspirée par l’album Hail To The King, écrite par le groupe et réalisée par Jon Schnepp (Metalocalypse), se déroulant dans un univers médiéval-fantastique. Le fait : cela va faire regretter le temps du Club Dorothée à certains (oui, on sait, on commence à se faire vieux par rapport à une bonne partie de notre lectorat). Car si, dans les années 80, on avait des dessins animés moches… voire très moches, ou alors bien dessinés (parfois) mais avec une réalisation à la limite du foutage de gueule – avec des personnages fixes avec juste une bouche mobile pendant les dialogues, et parfois des bouts d’action passés en boucle pour rallonger les scènes de combat (et tout ça, c’était avant que débarque dans le processus le doublage en français parfois catastrophique) – la nostalgie continue de faire voir les choses de façon tellement plus belle à travers le filtre de la mémoire…

Et aujourd’hui, des dessins animés moches, on en a encore des caisses (au premier rang des condamnés toutes ces adaptations de bédés ou de livres pour enfants en images de synthèse à l’esthétique à faire gerber un playmobil). Par contre, chance de notre époque, de ces productions, il n’y en a pas qu’à la télé, et internet en est aussi bien rempli. Et au milieu de ce flux d’informations, la profusion empêche aux bons souvenirs de se graver dans la mémoire (qui ne peut plus faire son travail d’embellissement nostalgique) des nouveaux accros des écrans. Et ce n’est donc pas si grave si les dessins animés Avenged Sevenfold soient si… eh bien… oubliables.

Pourtant avec un Jon Schnepp, même s’il ne faut pas s’attendre à du Miyazaki, il était encore possible d’espérer quelque chose de correct. Mais ces six épisodes (pour une dizaine de minutes d’histoire) de « Hail To The King », diffusés sur la chaîne YouTube Happy Hour de Machinima (c’était déjà pas un bon signe), feraient même passer Metalocalypse, autre dessin animé bien connu auquel participe Schnepp, pour un classique Disney, tant ça sent le travail fait à la va-vite.

Mais il faut aussi prendre ces quelques minutes perdues pour ce qu’elles sont : des prémices. Quoi ?! D’autres épisodes ?! Heureusement non. Le but réel de ce dessin animé est d’introduire l’univers et l’histoire du jeu vidéo « Hail To The King: Deathbat » – autant dire que le premier n’est qu’un sous-produit du dernier. Celui-ci doit débarquer sur les portables début 2014 et se présente comme un RPG hack’n’slash médiéval fantastique (évidemment puisqu’il poursuit l’histoire du D-A), où l’on incarne Deathbat, la mascotte d’A7X, entre les territoires de Nightmare et le Bat Country, pour s’échapper de l’Afterlife en réduisant vos ennemies à de « little piece of heaven ». Le jeu contiendra son lot de bonus pour les fans, de nouvelles compositions du groupe, et même, vraisemblablement, la possibilité de jouer les membres de la bande (cf. screenshot ci-dessous).

Afin de mieux comprendre ce projet, et en particulier l’univers musical du jeu, M. Shadows expliquait il y a quelques jours sur le site du groupe : « Il y a deux ans, pendant une tournée en Asie du Sud-Est, je regardais autour de nous dans le bus qui nous ramenait de l’aéroport et j’ai remarqué tous les gens qui jouaient à différents types de jeux sur leurs téléphones et iPads. Nous en en avons discuté et avons décidé que ce serait amusant de créer le nôtre. Le problème, c’est que ça ne nous passionnait pas de faire un banal jeu musical. Nous voulions faire quelque chose de différent. Quelque chose inspiré par quelques uns de nos jeux préférés. Nous sommes donc parvenus à l’idée de transformer certaines de nos chansons et visuels en monde démoniaque vivant, qui respire.

Nous voulions donné vie à l’histoire de Deathbat et vous permettre de contrôler sa destinée. Bien que le jeu se suffise à lui-même, nous voulions tout de même ajouter quelques bonus pour nos fans. Dans le jeu, vous pouvez débloquer seize artworks inédits issus de tous nos albums. Il y aura aussi sept nouvelles peintures de Cam Rackam (artiste qui s’occupe d’une bonne partie de l’univers visuel du groupe depuis quelques années, ndlr) dans le jeu. Nous avons aussi enregistrer sept nouvelles chansons. Ce ne sont pas des chansons metal, ce sont musiques thématiques pour chaque niveau et elles ont été réalisées dans un style jeu vidéo old-school mais avec une tournure plus nouvelle. Il y aura aussi des versions ré-imaginées d’anciennes chansons. Fondamentalement, nous n’avons pas seulement mis qu’un gameplay excitant dans ce jeu mais aussi un tas de trucs qui pourraient bien être intéressants dans un jeu vidéo. […] Une date de sortie est prévue pour début 2014, nous sommes encore en phase BETA. Souvenez-vous que le jeu et la série vont ensemble. Le dessin animé raconte l’histoire avant le jeu. Là où s’arrête la série, le jeu prend le relais. »

Pour ceux que l’histoire passionnerait, celle d’un héros, Andronikus, devenu roi, après avoir combattu un démon, pour obtenir un talisman qui devait lui permettre de faire le bien, mais trahi par une divinité (après avoir connu plusieurs autres trahisons en moins de dix minutes) qui met une version maudite, plus à son goût, d’Andronikus sur le trône, puis éliminé, avant de revenir sous la forme du Deathbat (en tout cas, c’est comme ça qu’on l’a compris) pour se venger (et voilà une bonne tartine de spoil qui vous dispensera de regarder le dessin animé !)… alors ce jeu est fait pour vous. Et voici donc le trailer du premier jeu vidéo estampillé Avenged Sevenfold :



Laisser un commentaire

  • à priori ils pourront pas faire mieux que Brutal Legend et difficilement pire que Ed Hunter… On verra bien ce que ça donnera et à combien ils le vendront!!!
    Sinon pour les détracteurs, oui leur musique est commerciale et pas vraiment originale mais non, on peut pas dire que ce soit mauvais!!

    [Reply]

  • Je dois reconnaitre que je suis totalement, positivement, ahurie…
    Il me viens une phrase choc « c’est trop cool d’être aussi naze » du film … vous savez les métaleux qui rentrent dans une station de radio avec des flingues en plastique pour faire passer leur morceau… oui « airheads radio relbel ». Culte s’il en est.
    Je suis d’avis que Brutal legend est indescriptible et inégalable.
    De toute façon, j’aime beaucoup l’univers d’A7X et ce n’est pas près de changer. Mais comment je vais faire avec mon téléphone qui … téléphone ?
    Pour les détracteurs : ouvrez votre esprit, oubliez tout ce que vous savez, ou croyez savoir, vous allez entrer dans …. Si on peu plus s’inspirer du vieux pour faire du neuf, Jean Paul GAUTIER peut aller se rhabiller !!!
    Bonne journée à tous et à toutes. Merci à l’équipe, vous êtes trop fort!!!

    [Reply]

    SLAYER2211

    Quoi?Le commentaire le plus wtf de la semaine!

  • Débile, absolument débile…comme l’album d’ailleurs. Ils veulent faire comme Metallica, ils se croient talentueux et faisant partie des classiques du genre en sortant des trucs pareils, alors que c’est tout le contraire.

    Qu’ils sortent d’abord un album de metal (un vrai, chose qui n’ont pas fait depuis 2003) puis on verra.

    [Reply]

  • psychodingo49 dit :

    je vous adore les gars mais bon…là franchement…

    [Reply]

  • De toute façon, aucun jeu basé sur l’univers du Heavy-Metal n’égalera jamais Brütal Legend.

    [Reply]

    Myrtsrid

    J’approuve!

  • Ou comment se faire de la pub et de l’argent quand on pas spécialement de talent en tant que groupe.. Ils ne pourraient pas plutôt se concentrer sur une qualité musicale correcte plutôt que de nous sortir un jeu n’ayant pas l’air original et un dessin animé hem, sans commentaire?

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Greta Van Fleet + Vola @ Paris
    Slider
  • 1/3