ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Les aventures spatiales de Gloryhammer


L’espace est un sujet vaste. Le power metal est une musique attirant des fans aimant lever le poing. Et le jeu de rôle est une activité que les fans de folk connaissent pour beaucoup très bien. Les Anglais de Gloryhammer ont donc décidé d’assembler tout cela pour créer un univers burlesque, avec beaucoup de mise en scène, une participation importante du public, et des musiques entraînantes et au souffle épique ! Sur le papier, en effet, c’est peut-être là la quintessence du power metal actuel. Mais bien que le groupe ne restera sans doute pas parmi les artistes incontournables de la scène, il permet néanmoins de s’amuser dans une ambiance conviviale et typique de ce que l’on peut imaginer d’un concert de metal : des fans qui chantent en chœur, qui boivent des bières et qui s’agitent un peu.

Évidemment, la péniche qu’est Petit Bain affiche complet pour une prestation rare du groupe, d’autant plus que les artistes de power/heavy ne courent pas non plus les rues de Paris. Alors dès que ce style parvient à se frayer un chemin vers l’une des salles les plus populaires de la capitale, on est curieux et on se faufile sur le bateau.

Artistes : Gloryhammer – Dendera
Date : 17 janvier 2018
Salle : Petit Bain
Ville : Paris [75]

Dendera

Si Dendera devait partager l’ouverture de la soirée avec Civil War, une maladie contractée par le chanteur obligera ce dernier à annuler sa prestation du soir. Gloryhammer rallongera donc son set, à l’instar de Dendera. Le groupe anglais est bien agréable à écouter mais il est possible que la majorité des fans ait trouvé le temps un peu long. Entre heavy et power, le groupe joue en faisant déjà lever du poing le public. Le seul défaut évident est la longueur des morceaux, empêchant cette formation de véritablement conserver le meilleur des compos et donc d’offrir le meilleur de leur création. Car si les premières minutes des chansons réussissent très clairement à convaincre l’auditeur, l’ennui s’installe jusqu’à la fin du titre concerné. Etant donné le rallongement du set, ces détails ont de l’importance. De plus, visuellement le groupe ne possède pas une grande identité et les membres (bien que talentueux) ne font pas ressortir grand-chose de leur prestation, à part de grands sourires pour le public.

Setlist Dendera :

The Awakening
Final Warning
Claim Our Throne
Age Of Agony
Blood Red Sky
The Daylight Ending

Gloryhammer

Au tour de Gloryhammer de débarquer devant une audience qui connaît toutes les paroles par cœur. Cette tournée passe chez nous pour jouer en intégralité Space 1992 : Rise Of The Chaos Wizards, leur second album. Et malgré la longueur conséquente des morceaux, le groupe prend le temps d’aborder le public et d’échanger quelques mots. Thomas Winkler est un frontman efficace bougeant partout sur la scène réduite. Et n’oublions pas les costumes du groupe refaisant ressortir la prestation de ce soir comme une partie de jeu de rôle grandeur nature. Des armures de champion, des capes d’archer, ou alors le classique t-shirt et jean, un combo gagnant. Le plus discret reste tout de même le claviériste derrière le groupe. Il se situe loin de la lumière sous une capuche empêchant de voir ses yeux, le visage caché par les cheveux.

Au-delà des qualités musicales faisant du groupe une valeur solide du genre, leur force est de proposer quelque chose de divertissant et amusant à regarder. Intervention d’un homme déguisé en goblin qui se bat avec le chanteur ou ce dernier qui propose au public de faire le bruitage des armes : le set est varié. Un grand effort esthétique est fait grâce à des moyens XXL qu’on n’a pas forcément l’habitude de voir dans une salle de ce type, avec des jets de fumées au-devant de la scène. Une mise en scène grandiloquente avec notamment le passage du morceau « Ainsi Parlait Zarathoustra » de Richard Strauss devenu bien plus un cliché que quelque chose de réellement drôle à placer en live.

Gloryhammer

Gloryhammer termine son set avec quatre morceaux supplémentaires, et avec les dernières notes de « Angus McFife » on s’aperçoit que la foule n’a pas faibli. Bien que finissant en sueur et avec de la fatigue dans les membres, les spectateurs en redemandent toujours. Cette prestation fut généreuse avec des musiciens plein de bonne volonté et portés par des fans prêts à tout dont les sourires font toujours plaisir à voir.

Setlist Gloryhammer :

Rise Of The Chaos Wizards
Legend Of The Astral Hammer
Goblin King Of The Darkstorm Galaxy
The Hollywood Hootsman
Victorious Eagle Warfare
Questlords Of Inverness, Ride To The Galacic Fortress !
Universe On Fire
Heroes (Of Dundee)
Apocalypse 1992
Rappels :
The Unicorn Invasion Of Dundee
Quest For The Hammer Of Glory
Magic Dragon
Angus McFife

Report et photos : Matthis Van der meulen.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3