ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

AYIN ALEPH : ENTRETIEN AVEC L’ARTISTE


Née en 1967 en Russie, Ayin Aleph propose un Metal complètement atypique qu’elle qualifie elle-même de Metal baroque. Elle nous présente son premier essai intitulé Ayin Aleph I. Un entretien enrichissant placé sous le signe de la culture.

Radio Metal : Peux-tu nous faire une petite présentation de ton parcours musical ?

Ayin Aleph : Bien sûr. J’ai commencé la musique très tôt, à l’âge de 4 ans. Ensuite j’ai mené des études de pianiste tout en faisant beaucoup de choses liées à la musique classique. Au conservatoire on apprenait différents instruments donc ma formation musicale est très diversifiée même si elle reste évidemment très orientée sur la musique classique.

Tu es russe et en Europe l’on considère la Russie comme un grand pays de culture. As-tu baigné dans une atmosphère familiale propice au développement de toutes les formes d’art et de culture ?

Oh oui ! Je viens d’un milieu où la littérature était très présente. Et ce malgré les nombreuses interdictions dues au régime en place à l’époque (NDLR : le régime communiste). C’était l’époque où beaucoup de livres étaient interdits en Russie alors qu’ils étaient connus à l’étranger. A cette époque ma mère travaillait à la télévision russe et avait donc des rapports privilégiés avec le monde de la culture. Cette atmosphère familiale était propice aux rencontres de gens d’horizons divers.

Quel a été ton parcours personnel avant de sortir ce 1er album ?

A 40 ans on peut parler de 2eme vie dans le Metal ! Auparavant j’ai effectué des concerts solos et j’ai essayé de faire du cinéma mais ça ne m’a pas vraiment plu. J’ai beaucoup lu également. Bref je me suis intéressée à différentes formes d’art ce qui m’a permis de trouver et de définir vraiment mon style.

Tu as beaucoup voyagé au cours de ta vie, penses-tu que ton évolution personnelle et artistique ait été influencée par ce mélange de cultures différentes ?

Evidemment ! Dans tous les pays où je suis allée je n’ai pas eu une attitude de touriste mais je me suis imprégnée de chaque culture. Ce qui fait que ces différentes influences culturelles se ressentent indéniablement dans ma musique.

La théâtralité est très présente dans tes clips, les paroles de tes chansons sont très littéraires, de belles photos ornent ton site Internet… Peut-on dire que ta démarche est avant tout artistique avant d’être simplement musicale ?

Bien sûr ! A la base il faut avoir des racines artistiques. Le style, l’identité personnelle viennent dans un deuxième temps mais il faut avoir des bases artistiques solides pour avancer. Je considère le style comme une sorte d’habillage finalement, d’ornement. L’essentiel réside dans sa démarche artistique.

Ayin Aleph est un projet avant tout personnel, tu en es la pièce maîtresse car tu composes tout. Comment définirais-tu ta musique ?

Je qualifie ma musique de Metal baroque car j’utilise beaucoup le côté baroque que j’ai beaucoup travaillé par le passé et que j’adore. Dans ma musique j’insiste également sur le dramatisme de la musique allemande. De toute façon toutes les faces de ma personnalité sont présentes dans ma musique. J’ai été influencé par beaucoup de personnalités différentes comme Boy George, Peter Gabriel, Kate Bush aussi bien que par des groupes comme CREAM, PANTERA ou encore IMMORTAL! Bref des choses qui n’ont rien à voir ! Ce sont tous ces groupes qui m’ont influencé et qui m’ont donné l’inspiration.

Ta voix est vraiment particulière car tu peux murmurer, chanter comme à l’opéra ou encore de façon très masculine. Est-ce naturel pour toi de varier les types de chants ou cela nécessite un travail de ta part ?

Non c’est complètement naturel ! Mais de toute façon je ne me considère pas comme un soliste car j’utilise simplement ma voix comme un instrument. Je fais les ch?urs, j’adopte des voix différentes dans mes chansons car chanter uniquement de l’opéra n’aurait pas été très intéressant. Et je fais en sorte que ma voix corresponde au style de la musique.

Ta voix est très originale et particulièrement différente des groupes traditionnels de Metal à chanteuse. Justement que penses-tu du développement du Metal à chanteuse avec des groupes comme EPICA ou WITHIN TEMPTATION?

Je n’aime pas trop ce genre de Metal ! Moi ce qui me plaît c’est le Thrash de PANTERA ou SLAYER. Le Metal à chanteuse c’est du Metal mais ça ne fait pas partie des mes goûts. Ce Metal, que l’on peut appeler Metal symphonique, c’est joli mais ça rentre plus dans un registre pop habillé par des guitares. C’est un peu trop structuré et je préfère le Metal qui groove avec de bons riffs. Certes ce sont de jolies mélodies mais pour moi le Metal est beaucoup plus grandiose. Le Metal symphonique c’est très joli mais ce n’est pas expressif ! Ma musique se situe à l’opposée de cela dans sa construction et dans son émotion.

N’est-ce pas difficile de retranscrire sur scène la complexité de ta musique ?

Non car je vais faire de mes concerts un show digne du cinéma. Tous les éléments visibles dans mes clips seront présents sur scène. Il a été difficile de trouver des musiciens pour jouer live. D’ailleurs c’est pour cette raison que vais me rendre aux Etats-Unis. Tu sais on ne peut pas parler de groupe pour Ayin Aleph car il faut bien comprendre que c’est mon projet personnel. Les 2 musiciens de MISANTHROPE et Mike Mynett (NDLR : Guitariste et compositeur du groupe KILL II THIS) ont été recrutés pour jouer simplement en studio. J’ai d’ailleurs été très heureuse de bosser avec eux.

L’on a l’impression qu’Ayin Aleph est une machine très huilée au point de vue de la communication et de la promotion. Tu sors ton 1er album, un DVD promo de 4 titres a vu le jour, votre site Internet est magnifique etc. Que peux-tu répondre à ceux qui affirment qu’Ayin Aleph est avant tout un produit marketing ?

Non ce n’est pas vrai. Tu peux noter que la musique n’est absolument pas marketing mais pour pouvoir faire partager cette musique aux plus grands nombres il est obligatoire d’avoir une base promotionnelle. Si ça ne tenait qu’à moi je vous donnerai plus de clips, plus d’images…d’ailleurs j’ai un projet de film qui mettrait en avant le Metal et l’opéra. Mais de toute façon ce sont les gens qui vont décider si ils aiment ou non ma musique. Ce ne sont pas les médias qui sont les principaux décideurs. Nous on fait tout nous-mêmes. Ayin Aleph est avant tout le travail de mon producteur et de moi-même.

Entretien téléphonique réalisé le 22 septembre 2007

Site Internet AYIN ALEPH : www.ayinaleph.com



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Def Leppard @ Hellfest
    Slider
  • 1/3