ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Barniche Over The World   

Barniche dans les bras de Nightwish


Les peluches, c’est metal et nous allons vous le prouver. Je suis Barniche, phoque séducteur doublé d’un journaliste incisif et pertinent. Pour démontrer que les représentants de votre style musical préféré sont restés de grands enfants et que leur virilité, leur excentricité est une façade résultant d’un cruel manque affectif, j’ai décidé de rencontrer les artistes metal du monde entier afin d’évoquer leur rapport aux peluches. La démarche de cette rubrique essentielle aux traits, de prime abord, naïfs relève au final de l’ordre de la psychanalyse.

Les premiers candidats ayant accepté de se confier sont deux figures majeures du metal dit symphonique, à savoir Tuomas Holopainen et Marco Hietala, respectivement claviériste/compositeur principal et bassiste/chanteur de Nightwish.

Tuomas Holopainen, à propos de votre serviteur Barniche : « C’est le truc le plus metal que j’aie jamais vu ! »

Tuomas Holopainen (Claviers) : « Quand j’étais gamin, je me souviens que j’avais un ours marron qui s’appelait Nalle. Je l’appelais simplement ‘Nalle’, ce qui, en gros, veut dire « ours ». J’ai dormi avec lui pendant quelques années. J’ai une affection particulière et beaucoup de souvenirs nostalgiques envers les peluches. Chez moi, il y a une pièce intégralement dédiée à Disney. Il n’y a rien d’autre que des produits Disney dans cette pièce et je dois avoir 150 peluches là-dedans, sans exagérer. La plupart d’entre elles sont de Disney, mais il y en a d’autres. Elles me tiennent compagnie pendant les longues nuits d’hiver ! »

Marco Hietala, commentant les propos de Tuomas à propos de Barniche : « Ouais… Tuomas est un mec bizarre. C’est pas pour rien qu’il écrit la musique qu’il écrit… »

Barniche : Nous voulons monter une nouvelle rubrique pour briser l’image de méchants qui colle à la peau des metalleux et prouver au monde entier qu’ils sont dociles…

Marco Hietala (Basse/Chant) : « Ça ne marchera pas avec moi ! »

J’aimerais donc que tu nous parles de ton rapport aux peluches. En as-tu ou en as-tu eu une, et si oui, peux-tu nous en parler ?

Marco Hietala :« Je n’en ai pas maintenant. Mais j’en ai eu une. J’avais cet espèce d’ours vert un peu explosé. A la fin, il était même complètement explosé ! Mais je pense que ma mère pourrait t’en parler mieux que moi, elle s’en souvient mieux ».



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3