ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Betraying The Martyrs : de Jésus-Christ à Évelyne Thomas


Jeudi dernier, le 12 novembre, c’est tel le messie que nous avons attendu l’appel d’Eddie, chanteur du groupe de deathcore chrétien Betraying The Martyrs.

Il faut dire que beaucoup de fiel à été déversé suite à l’apparition du groupe dans l’émission d’Évelyne Thomas, « Y’a une pollution à tout » sur le thème « comprendre le look des vieux d’aujourd’hui » – ou quelque chose dans le genre. Nombreux avez-vous été à réclamer des explications – voire même des excuses publiques pour certains – parce que, dans le metal, ça ne se fait pas de fouler les plateaux télé en compagnie d’une présentatrice à la ramasse. C’est donc aux petits oignons et avec l’enthousiasme d’un Cyril Lignac affamé que Metalo et moi-même avons cuisinés le très sympathique Eddie pendant l’émission Anarchy X.

Force est de constater que le bougre s’est volontiers prêté au jeu, s’expliquant non seulement sur cette fameuse apparition TV mais également sur le choix de mettre en avant la foi du Nazaréen dans la musique de BTM. S’étendant par la même sur la place du christianisme dans le metal…et vice versa.

Un entretien fort intéressant, qui plus est pimenté par l’intervention de deux admiratrices prêtes à en venir aux mains (et à la boue) pour s’approprier le beau gosse…



Laisser un commentaire

  • Finalement, il s’avère que tu es un grand philosophe, alors que dire?? Continue à n’être pas gentil ni tolérant, prends-moi pour une fan sans me connaître, et amuse-toi bien avec les cornichons puisque tu sembles les apprécier. Quant à la jalousie, comme tu ne la situes qu’au niveau de la verdeur du concombre, je pense que ça devrait aller. Namaste!!

    [Reply]

  • Je n’ai jamais prétendu être tolérant ou gentil, alors ne perds surtout pas ton temps pour les cours, tu as mieux à faire… et moi aussi !

    Bon, j’y suis peut-être allé un peu « fort » avec le concombre (c’est vrai, c’est gros, alors qu’un simple petit cornichon parfois, c’est sympa aussi… enfin, sans le vinaigre bien sûr !) mais ça ne change rien à ce que je pense du comportement « fan de ». Donc, voilà…

    Ah, et oui, bien sûr, je suis jaloux : je ne suis pas aussi vert qu’un concombre, c’est ballot… en même temps, ça laisse une chance à Hulk donc, à chaque chose malheur est bon !

    [Reply]

  • Cher Papy, c’est encore moi. Je viens de découvrir qu’on pouvait écouter cette interview sur le site (je pensais qu’elle n’était passée qu’une fois sur les ondes et point), alors oui c’est bien moi cette 1ère « fan » qui te chiffonne, mais si j’entends bien je commence par parler de la qualité du groupe et de la musique non??? Et excuse-moi mais quand on a quelqu’un à qui parler en direct c’est un peu normal de lui dire ce qu’on pense de lui, non? Et quand on le trouve super, et ben on va pas lui dire qu’on le prend pour une quiche!!! Et j’aimerais bien que tu me répondes! En regrettant de ne pas pouvoir te parler en face!!! Franchement je suis prête à te donner gratis quelques bases de tolérance et de gentillesse parce que là, ce sont plutôt tes réactions stériles et négatives qui craignent du groin sévère!!! Namasté.

    [Reply]

  • Salut Papy
    Merci pour le concombre, garde-le pour toi, on ne sait jamais ça pourrait te rendre aimable… Je ne sais pas ce que c’est d’être « fan », simplement parmi les gens que je rencontre certains me font du bien, et pas d’autres. A côté de ça les BTM assurent vraiment en studio ou sur scène, c’est le principal, j’aurais sûrement dû commencer par là (et m’en contenter d’après toi, mais désolée ne te connaissant pas, je ne parle pas pour ne pas te chiffonner…) Si toutefois je suis bien cette 1ère intervenante dont tu parles, ce qui est très possible car effectivement je trouve qu’Eddie est super cool, beau et gentil! Jaloux, va!!!

    [Reply]

  • Interview intéressante et bien menée mais juste 2 ou 3 trucs me « chiffonnent ».
    D’abord, soit leur manager est à la rue soit ils sont très naïfs (ou faux-derches ?) pour aller dans une émission sans trop savoir où ils mettent les pieds ! Bordel, dans ce genre de cas, on se renseigne un peu avant et, vu le type d’émission et la présentatrice, fallait pas être un grand devin pour savoir ce que ça allait être, non ? Alors, ensuite prétendre que, peut-être que ça fait avancer la cause, là heu…

    Ensuite, le côté « Fan de » des intervenantes, surtout la première, ça franchement, je trouve que ça craint du groin sévère. « Oui mais Eddie, quoi, Eddie ! Il est super cool, il est beau, il est gentil… ». On aurait presque envie de lui acheter un concombre pour qu’elle se soulage.

    A part ça, même si je ne suis pas très friand de leur style musical, je reconnais sincèrement qu’ils ont une démarche pro et carrée et c’est un élément primordial pour réussir dans ce milieu… mis à part le fait de faire de la bonne zique aussi, accessoirement ! 😉

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3