ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Bill Ward « pense tous les jours » à Black Sabbath


Même si Toni Iommi a récemment évoqué l’éventualité que Black Sabbath joue de nouveau avec son batteur originel Bill Ward et que ce dernier affirme « penser tous les jours » au groupe, ce n’est pas pour cela que Bill Ward va réintégrer la formation à court terme. C’est en tout cas ce qui rejaillit de l’interview accordée par le batteur au site DCHeavyMetal.com où on note un Bill Ward remonté qui reste sur la même ligne directrice de ces derniers mois même s’il évoque le contact de ses ex-collègues qui lui manquent apparemment beaucoup.

Bill Ward profite également de cet entretien pour faire le point sur sa santé. « Je ne vais pas trop mal mais mon état n’est pas assez bon pour jouer dans un groupe » déclare le batteur qui avoue avoir été gravement malade en septembre 2013 – « J’ai perdu beaucoup de poids et tous mes muscles » – en ne précisant toutefois pas la nature de cette maladie.

Comme on pouvait s’en douter, le sujet Black Sabbath est toujours aussi sensible pour Bill Ward qui indique d’ailleurs n’avoir pas écouté 13, le dernier album du groupe mais qui « le fera peut-être » s’il parvient à un stade de sérénité où il sera en mesure « d’y jeter une oreille ». Bill Ward précise « ne pas être intéressé par ce disque » sur lequel il souhaitait jouer et sur lequel « il était complètement capable de jouer ». Pour le batteur originel de Black Sabbath, la colère de ne pas avoir participé au retour de Black Sabbath est visiblement encore très forte lorsqu’il affirme : « même si c’était l’album le plus brillant au monde, je me ficherai de l’écouter ».

Les problèmes contractuels entre Bill Ward et l’entourage de Black Sabbath ont également engendré des difficultés relationnelles. Car si le batteur affirme continuer à communiquer avec Geezer Butler et Tony Iommi, il évoque avec regret « la perte de son ami » Ozzy Osbourne avec lequel il n’est plus en contact. Quand bien même, à l’image des déclarations récentes de Tony Iommi, Bill Ward ne ferme pas définitivement la porte à un éventuel retour. « J’aurai toujours l’esprit ouvert pour jouer avec Black Sabbath. J’aime les membres du groupe. Ils me manquent terriblement tous les jours » confie le batteur en expliquant que les problèmes entre le combo et lui sont avant tout le fruit de « quelques personnes » que l’on devine être celles qui gèrent les intérêts de Black Sabbath.

En ce moment les termes « batteur » et « business » ne semblent pas faire bon ménage. Il y a quelques semaines, Dave Lombardo (Philm) s’épanchait dans la presse en envoyant des scuds à l’entourage de Slayer, son ancien groupe, pour lui avoir fait avaler quelques couleuvres sur le plan financier. De son côté Bill Ward n’élude pas la question quand on lui demande si batteur est un poste « sous-évalué » dans le monde de la musique. « Oui c’est comme si ces mecs ne comptaient pas vraiment ou qu’on pouvait les remplacer. « Pensons juste à ceux que l’on considère comme les stars au sein du groupe […] beaucoup de formations ont adopté cette idée. Je pense que ça vient d’une idée de managers, pour une large partie, mais ce n’est pas une bonne idée commerciale du tout » déclare Bill Ward qui confesse néanmoins que le fait de trouver un bouc-émissaire dans un groupe ne concerne pas automatiquement celui qui se trouve derrière les fûts.

Il paraît en effet logique que le désir de reconnaissance puisse toucher tous les artistes, et donc tous les postes, comme l’indiquait avec humour le batteur Charlie Benante (Anthrax) dans une interview accordée à RM en 2011 où il évoquait sa vision des frontmen : « Les chanteurs, pour une obscure raison, ont ce truc qui les fait dire ‘Oh, je suis le chanteur !’. Je pense qu’ils pensent immédiatement qu’ils méritent plus de reconnaissance que les autres, et peut-être qu’ils pensent avoir le boulot le plus difficile dans le groupe, mais normalement, tout ce qu’ils ont besoin de faire, c’est se retourner et regarder le type au fond de la scène ! C’est lui qui a le boulot le plus dur, le batteur ! »

En tout cas on peut être certain d’une chose : l’éventuel retour de Bill Ward au sein de Black Sabbath passera automatiquement par un réaménagement de son contrat. Bill Ward n’en démord pas : « Si on peut s’accorder sur les termes, si on est tous ok pour ça et si on me laisse la liberté de jouer de la batterie comme je l’entends alors on commencera à discuter. Sinon je n’entrerai même pas en discussion avec eux ».

Cela a le mérite d’être clair.



Laisser un commentaire

  • Bill est un dieu!!!! amen

    (c’est autre chose que Clafutos, batteur sans aucune finesse avec ses bras tjs en l’air comme un pantin qu’on tire avec des ficelles^^)

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3