ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Biohazard persiste et signe à Paris



Artistes chroniqués : BiohazardIgniteAgnostic FrontWalls Of Jericho
Salle : Elysée Montmartre
Date : 03-12-2009
Public : 900 personnes environ.


Walls Of Jericho

Fait suffisamment rare pour être souligné, l’Elysée Montmartre est bien remplie pour les premières parties. Ce qui permettra donc à Walls Of Jericho de bénéficier d’un accueil chaleureux. Une prestation expéditive, sans temps morts, pour le plus grand plaisir de la fosse. Candace Kucsulain, la charismatique chanteuse des Walls, parcourt comme à son habitude tous les mètres carrés de la scène et nous propose un chant hargneux.

L’ambiance est quand même mitigée : si la fosse réagit bien, on ne peut pas en dire autant du reste de la salle.

Set-list:

All Hail The Dead
Feeding Frenzy
Playing Soldier Again
A Little Piece Of Me
A Trigger Full Of Promises
I Know Hollywood And You Ain’t It
And Hope To Die
The American Dream
Revival Never Goes Out Of Style


Agnostic Front : L’énergie

L’arrivée d’Agnostic Front déclenche l’euphorie des fans. Ce groupe, fondé en 1988 dans la circonscription de Brooklyn à New York, est fort de 8 albums qui sont des pierres angulaires du mouvement hardcore. Agnostic Front a effectué, au cours de sa carrière, pas moins de 3 000 concerts dans une soixante de pays à travers le monde. Bref, nous allons assister au concert d’un très grand groupe.

Première impression : malgré leur grand âge, ca déménage encore plutôt sévère ! Rappelons que les musiciens tournent autour de la cinquantaine. Le guitariste Vinnie Stigma fête justement ses 54 bougies en ce 3 décembre 2009 ! Leur show est carré et très pro, le son est dévastateur et la setlist fait mal…très mal. Le public est d’ailleurs beaucoup plus réactif que pendant le set précédent. Visiblement les fans avaient hâte d’en découdre : ça pogotte et ça slamme dans tous les sens.

Sur scène, c’est vraiment l’énergie qui prédomine. Mais le concert est néanmoins beaucoup trop court. Quand bien même les meilleures choses ont toujours une fin n’est-ce pas ?

Setlist:

Victim In Pain
Your Mistake
The Eliminator
Dead To Me
For My Family
Friend Or Foe
United Blood
All Is Not Forgotten
Peace
Crucified
Gotta Go
Take Me Back
Addiction


Ignite

L’ambiance va malheureusement retomber avec la prestation d’Ignite et son hardcore mélodique qui ne plait guère à l’ensemble de la foule. Cette dernière le faisant clairement savoir…en demandant rapidement Biohazard. Pourquoi ?

Un look trop clean hors de propos, des morceaux pas très accrocheurs et un chanteur très peu convaincant. En effet, Zoli Téglás à un chant clair qui manque cruellement de puissance. Tout ça ne met pas en valeur leurs morceaux et nous fait passer au final un long moment de solitude…


La perfection

Biohazard commence par une intro aux influences flamenco avec, comme seul décor, le drapeau américain et le logo du groupe. La foule s’enflamme instinctivement et voit arriver les new-yorkais sur scène.

L’imposant bassiste qu’est Evan Seinfeld entame le riff de « Victory » et est rapidement rejoint par les deux guitaristes. La qualité et la puissance du son est impressionnante. On distingue chaque instrument et le chant rocailleux du bassiste au bandana donne le ton de la soirée.

Les classiques des classiques comme « Shades Of Grey » s’enchaînent sans discontinuer. Toutes les facettes de leur style sont abordées, y compris leurs influences hip-hop avec, à titre d’exemple, le titre « What Makes Us Tick ». Le public est conquis.


Biohazard : un public conquis

Biohazard interprète également pas moins de trois reprises : « Mouth Of War » de Pantera, « Power », empruntée à Agnostic Front pour fêter l’anniversaire de leur guitariste, ainsi qu’un titre de Bad Religion. Autre bonus, l’exécution d’un titre inédit « Vengeance Is Mine », qui apparaîtra sur le prochain opus. Bilan : l’intensité d’un concert de Biohazard, c’est à vivre au moins une fois dans sa vie ! En attendant de les revoir très prochainement sur scène, il ne vous reste plus qu’a vous jeter sur leur prochain opus…

Setlist

Intro (Tape)
Victory (Intro)
Shades Of Grey
What Makes Us Tick
Urban Discipline
Love Denied
Wrong Side Of The Tracks
Mouth For War (Pantera cover)
Black And White And Red All Over
Five Blocks To The Subway
We’re Only Gonna Die (Bad Religion cover)
Vengence Is Mine
How It Is
Power (Agnostic Front cover)
Punishment
Hold My Own




Laisser un commentaire

  • La performance de Biohazard était très bonne c’est clair. Faut dire aussi que c un sacré groupe de live.

    Bravo à vous pour votre travail en tout cas

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3