ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Black Label Society – Doom Crew Inc.


Zakk Wylde n’a évidemment pas réfréné ses ardeurs durant la pandémie. Le guitariste a tout simplement composé plus de trente chansons afin de réaliser un nouvel opus de Black Label Society intitulé Doom Crew Inc., trois ans après Grimmest Hits (2018). Black Label Society n’a jamais vraiment pris le temps de se reposer, célébrant les vingt ans du premier album Sonic Brew par une réédition partiellement réenregistrée en 2019. L’interruption des concerts a donné le temps nécessaire au groupe pour mettre en forme les nouvelles idées de Zakk, toujours fidèle à son credo : pas d’artifices pour le meilleur rendu possible. Doom Crew Inc. est un hommage rendu au road crew et à la famille de fans qui accompagne le groupe depuis toujours. Un rappel qu’aucune musique live d’envergure n’est possible sans les dizaines de personnes qui travaillent dans l’ombre. Black Label Society sait prendre soin des siens.

Doom Crew Inc n’obéit pas exactement aux mêmes méthodes de composition que les précédents opus. Zakk Wylde a décidé d’enregistrer toutes les parties de guitare avant même de rassembler le bassiste John De Servio et le batteur Jeff Fabb. Les musiciens devaient écouter le travail de Zakk et enregistrer à la volée. La principale innovation vient de la participation de Dario Lorina à la guitare, se partageant plusieurs soli avec Zakk Wylde. Une rupture avec la tradition du guitariste solitaire, désormais désireux d’enrichir les harmonies et de se lancer dans des échanges dans la tradition des grandes formations telles que Judas Priest ou The Allman Brothers Band. L’ouverture de l’album « Set You Free » présente le cahier des charges de manière limpide. La simplicité du riffing doit primer sur le reste. Black Label Society prône un heavy-rock musclé et pratiquement dépouillé. Une musique qui s’appuie sur trois piliers : un riff mémorable, un refrain mélodique et l’entrain de ses soli. « Set You Free » présente les premiers résultats de la complicité entre les deux guitaristes qui s’annonce comme le point central de Doom Crew Inc. Black Label Society respecte la tradition du riffing rock décliné de différentes manières, le rock plombé de « Set You Free » laisse place à la souplesse et au groove entraînant de « Destroy & Conquer ». À nouveau la paire de guitaristes s’en donne à cœur joie, quitte à « sortir du cadre » de la composition par excès de zèle. « You Made Me Want To Live » présente une facette plus mélancolique de Black Label Society, un prétexte supplémentaire pour quelques attaques incisives et des concours de sustain.

C’est ce qui fait l’intérêt majeur de Doom Crew Inc : derrière ses odes aux soirées endiablées, aux célébrations et au deuil, il est un album pour les amoureux de la six-cordes à l’ancienne. Zakk Wylde n’a pas peur de présenter l’un de ses rares travaux collaboratifs sur le plan guitaristique avec des gros sabots. Les premières secondes de la ballade « Forever And A Day » laissent présager un solo de vieux baroudeur, à raison. Quel que soit le visage de Black Label Society – sentimental avec « End Of Days », plombé et hargneux sur « Ruins » ou fougueux via « Gather All My Sins » –, la force des titres vient en grande partie du placement des diatribes de guitare, parfois volontairement téléphonées. Un résultat de la philosophie de Zakk : construire à partir de trois notes et se laisser guider par l’instinct. À ce titre, la densité de Doom Crew Inc. devient un écueil. La ballade au piano « Love Reign Down » n’a d’intérêt que l’étalage des clichés, tout comme le rock de « Forsaken » – malgré ses accents énergiques – a déjà été présenté maintes fois tout au long de l’opus. Il ne faut pas se méprendre, Doom Crew Inc. ne manque pas de moments exaltants, il a simplement tendance à les noyer sous l’accumulation des mêmes gimmicks et des mêmes structures. Black Label Society sait indéniablement écrire des riffs et les mettre en valeur, les cataloguer leur cause en revanche du tort sur la longueur.

Doom Crew Inc. est un bel hommage, magnifié par l’alchimie entre deux guitaristes avides de prouesses doyennes. Les deux musiciens respectent majoritairement la dynamique des compositions et ne recherchent pas l’étalage technique, une vertu de l’œuvre générale de Zakk Wylde. Si la simplicité des riffs veut favoriser la mémoire et l’immersion, l’agrégation d’éléments similaires trop nombreux a tendance à effacer leur singularité. Doom Crew Inc est une preuve d’amour avec tous ses excès. C’est quelque part la plus belle marque de sincérité.

Clip vidéo de la chanson « End Of Days » :

Clip vidéo de la chanson « Set You Free » :

Album Doom Crew Inc., sortie le 26 novembre 2021 via Entertainment One. Disponible à l’achat ici



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3