ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Black Sabbath : Bill Ward en dit plus


Cela fait plus de six mois qu’on parle de cette (quasi) reformation de Black Sabbath et c’est peut-être déjà trop, surtout pour ne colporter, la plupart du temps, que de mauvaises nouvelles, mais, au moins, si vous avez bien suivi, il n’est pas nécessaire de vous réexpliquer pourquoi on ne nous offrira pas le come-back complet des pères fondateurs qu’on nous avait d’abord promis. Mais si vous avez loupé le début de l’histoire, il vous suffit de faire une petite recherche avec le nom Bill Ward sur le site (on est cool, on vous file déjà les résultats) pour retrouver le fil.

Sachez simplement que « dans les épisodes précédents » (pour reprendre la formule classique) Bill Ward a expliqué qu’il ne pouvait pas faire partie de cette reformation à cause d’un contrat indigne (« Après presque un an de négociations, un autre contrat que je ne peux signer m’était présenté »), qui le frustre en tant que membre historique du groupe (« J’ai fini par prendre conscience qu’on était en train de me snober […]. Je me sens exclu […] Ma position n’est pas guidée par l’avidité. […] Je veux un contrat qui témoigne un peu de respect envers moi et ma famille, un contrat qui honorera tout ce que j’ai apporté à Black Sabbath depuis ses débuts. ») mais aussi en tant qu’être humain et musicien qui réclame un minimum de respect (« Si je signe la chose telle qu’elle est, ce serait perdre mes droits, ma dignité et ma respectabilité en tant que musicien de rock. »). Des dénonciations à demi-mots qui ne permettent guère de comprendre le fond du problème. Lui promettait-on un salaire et des avantages inférieurs à ceux du reste du groupe ? Comme il ne s’agirait pas d’avidité, donc de choses très matérielles, le problème pouvait venir d’ailleurs mais on ne savait pas trop d’où. Jusqu’à ce tout nouveau communiqué de Ward.

Le batteur a publié hier, 15 mai, sur son site internet, une nouvelle lettre, non seulement adressée aux fans de Sabbath mais aussi à la communauté des musiciens (que nous ne vous traduisons pas entièrement pour l’instant en raison de sa grande longueur mais nous essaierons de vous en fournir une traduction dès que possible) qui, il l’espère, comprendront, les uns comme les autres, son désarroi.

La lettre commence en expliquant que, une fois encore, les dernières négociations ont débouché sur une impasse et que, donc, il ne participera pas non plus au concert de Birmingham, ni même au festival Lollapalooza (pourtant aux États-Unis, où il vit actuellement). Il exprime bien sûr sa tristesse pour lui-même mais surtout pour les fans qui espérait sans doute le voir et regrette que toute cette affaire puisse décevoir voire énerver certains. Mais il dévoile enfin l’une de ces choses inacceptables et irrespectueuses dont il nous parlait :

« Plus tôt, en avril 2012, on m’a demandé de réaliser une participation ‘minimale’ au Download Festival. Je crois qu’on m’a offert de ne jouer pas plus de trois chansons alors qu’un autre batteur, je devine, jouerait le reste du concert avec Black Sabbath. Je n’ai pas souhaité participer à ça. Je n’étais pas prêt à regarder un autre batteur jouer un concert de Sabbath alors que je ne jouerais que trois titres. »

On comprend déjà mieux quel genre de contrat indigne lui était présenté. Même si on peut être en droit de douter (à côté de ça, nous ne nous permettrons pas de douter, simplement a priori, de l’honnêteté des dires de Bill Ward), aujourd’hui, que le batteur soit au même niveau qu’il était au cours des décennies passées (le temps et les problèmes de santé étant généralement les premiers responsables), quand on propose aux membres du groupe mais surtout aux fans une tournée de reformation (quand il était encore question de toute une tournée) du line-up originel de Black Sabbath, on ne traite pas un membre originel de ce groupe comme un possible « invité spécial ».

Il a depuis découvert comme le reste du monde, sur internet, qu’un concert à Birmingham allait avoir lieu et a été stupéfait qu’on lui ait caché ça. Une fois encore il s’est senti totalement exclu mais a quand même cherché à relancer les négociations, négociations entre les représentants des deux partis qui ont abouti le 9 mai à : « Viens au Royaume-Uni, joue gratuitement et voyons comment ça se passe pour le premier concert ». Voilà le respect accordé à un des membres fondateurs du groupe : traité comme un postulant.

Mais il ne prend pas la chose mal, sans le moindre orgueil, seul ses idéaux sont froissés : « Jouer gratuitement n’était pas un problème pour moi mais le ‘voyons comment ça se passe’ laissé une part de risque qui pouvait avoir des conséquences sur [ma participation] au Download. L’idéal, comme je le pense, est de jouer entier le concert de Birmingham show, en entier le Download et en entier au Lollapalooza. »

Il poursuit : « J’ai averti les représentants que le 10 mai serait le dernier délai afin de pouvoir bénéficier d’assez de temps pour me préparer pour l’Angleterre. Dans la nuit du 9 mai, j’ai demandé à ce qu’une courte lettre soit envoyée aux représentants demandant si c’était terminé. Le matin du mardi 10 mai on m’a répondu que oui. Après consultation de mes conseillers et de mon équipe, nous avons pris la décision de laisser aller et d’arrêter.

La priorité, c’est les fans de Sabbath, et je ne peux leur donner cette priorité en considérant qu’un concert est plus important que les autres. C’est tout ou rien du tout. Je ne peux venir à Birmingham et ‘voir comment ça se passe’ sachant que je risque de ne pas pouvoir jouer au Download ou à Lollapalooza. Une fois encore, pour moi, c’est tout ou rien. j’ai dit non à Birmingham par principe car je voulais jouer tous les concerts. Dire non à Birmingham esst très dur pour moi. Ma famille a grandi à Birmingham. Black Sabbath a grandi à Birmingham. C’est toujours mon foyer, et ça ne me plaît pas de devoir en arriver à un choix si difficile. »

Le reste de cette lettre n’apporte pas vraiment grand chose de plus à la compréhension des derniers événements et en rajoute simplement sur la notion de respect, sur l’amour des fans, sur son rapport aux autres membres de Black Sabb’ envers lesquels il n’entretient aucune animosité. On retient surtout l’histoire d’un homme qui a, semble-t-il (mais pourquoi ne pas le croire ?), tout fait pour offrir tout ce qui est dû aux fans et qui est profondément triste de n’avoir pas reçu le peu de respect qu’il attendait en retour.



Laisser un commentaire

  • D’abord, il faut dire que Bill Ward a enregistré 2 albums studios sur lesquels il a invité Ozzy, mais, pas Tony et Geezer, aors, déjà, le respect, l’amitié etc d’autant que sur son album studio Tony avait invité Bill, ensuite, venir dire que le « problème » viendrait de Sharon, je n’y crois pas puisqu’Ozzy est le seul du groupe avec qui Bill ait travaillé, en dehors des Sabs. Ensuite, il ne faut pas oublier toutes les fois où Bill a laissé tomber Black Sabbath : raisons familliales, problèmes de santé, mésentente, sans motif officiel… alors, il me paraît logique que les autres se méfient et se demandent s’il est (re)devenu fiable, d’où le fait de le prendre « à l’essai » qui n’est pas un rejet, mais, un doute bien compréhensible d’autant que, si Bill s’en allait « encore », qui en patirait ? Le groupe et par répercussion, les fans qui, une fois de plus ne pourraient s’empêcher de penser qu’on se fout de leur gueule puisqu’on leur promet le « vrai » Black sabbath et que ce n’est pas le cas. J’aime beaucoup Bill (comme les autres membres du groupe), mais, quand il parle de respect des fans, il ferait bien de se remmémorer les fois où il les a planté là.

    [Reply]

  • Je le crois pas !!! encore un blog de métalleux pubères ? rockers canady dry qui se la pètent et se poigna qui sait tout & a raison sur tout ? l’araignée n’est pas une bebete sympa reconnue pour son intelligence …. beaucoup de pattes et rien entre …car il faut en avoir pour avoir un avis , l’araignée c’est sûr …ne se mouille pas ( finira chez Drucker en train de présenter sa litérature ).
    Ceux qui réfléchissaient, il y a plus de 40 ans,ne voulaient même pas écrire sur Black Sabbath laissant les fans donner leur avis sur un forum !!!! depuis le magasine auquel je fais allusion ( R & R ) a sorti un spécial Metal …. c’est devenu the rage, the last trend BS…. des blogs pouraves, des compils bidons, des avis d’ex fans de chantal Goya …

    [Reply]

  • Je suis un inconditionnel de Bill Ward !!! pour moi c’est tout simple…un groupe SANS Bill ne peut s’appeler Black Sabbath.
    Votre article ne va pas assez loin : ce groupe question gro$ $ou$ est managé par $haron l’épouse d’Ozzy ….qui est cette personne ? tout simplement la fille de Don Arden ….1er manager entre autres des Small Faces ; ce monsieur nous a quittés il y a quelques années, en conséquence je n’en dirai rien mais j’invite tout le monde qui ignore ses méthodes de gérer un groupe d’aller faire un tour sur wikipédia.$haron a hérité ( entre autres ) des ficelle$ de son papa !!!! normal qu’elles ne conviennent pas à Bill…. dans un article il faut tout dire ……

    [Reply]

    I am The Spider

    Sharon Osbourne, le problème tout désigné n°1… De tous temps et en toutes circonstances, avoir un bouc émissaire, c’est toujours pratique : ça évite de réfléchir.

    Il ne faudrait quand même pas tout mélanger. Sharon, même si elle a hérité du « requinisme » de son père, est le manager d’Ozzy et seulement d’Ozzy, pas de BS. Elle ne gère que le business de son mari et peut-être les rapports de son mari avec BS. Mais pas de ceux de BS avec Bill Ward ou qui que ce soit d’autre.

    Evidemment, elle a une sale réputation, évidemment tout n’est pas immérité, mais elle a au moins le mérite d’avoir maintenu Ozzy en vie (ce qu’il ne parvenait pas à faire lui-même) pendant 30 ans, et parfois au péril de la sienne.

    Et il ne faut pas non plus jouer les vierges effarouchées face à leur premier vit et faire comme si les histoires de gros sous venaient de débarquer dans l’histoire du rock/metal ou de la musique en général. Ça a toujours été le cas et c’est aussi pour ça que « the show goes on ». Et que ce soit le cas ici ou non n’est pas la question. Il n’est question que de respect, et le respect n’est pas qu’une question de chiffres.

    Il y a une différence entre tout dire et dire n’importe quoi pour avoir l’air de savoir quelque chose.

    Ben

    Dire que Sharon est seulement manager d’Ozzy et qu’elle n’a rien à voir avec les rapports entre BS et Bill Ward, c’est prétendre qu’un anus n’a rien à voir avec un trou du cul !

    Faut vraiment être d’une naïveté sans nom ou bien tenter d’exploser le record du monde de la mauvaise foi !

  • Je tiens à préciser quelque chose qui met en doute la crédibilité de Ward. A savoir que si on lui a demandé de venir jouer à Birmingham gratuitement c’est parce que l’argent du concert va à une association nommé Help For Heroes Charity d’après Geezer.

    [Reply]

  • There’s no business like show business…

    Ils ont vraiment la classe avec les collègues les suppôts de Satan…

    [Reply]

  • Gregdevil666 dit :

    Tout cela parait bien lamentable. Je serais curieux de savoir ce qu’en pense les autres membres.

    D’un autre coté, à-t-il encore le niveau ? Est-il capable de tenir un show entier, puis enchainer sur d’autres ? Qu’a-t-il fait dernierement ? Je ne sais pas, je pose la question.

    Je me demande pourquoi tant de déconsidération à son égard ? Je vais me faire avocat du diable en me mettant à la place des organisateurs, mais peut être est-ce prendre un risque, autan sur le plan physique de l’artiste que pour le concert en lui même ?

    Pourtant Toni Iommi qui est atteint d’un lymphome n’aurait lui aucun soucis à ce niveau ? Bizarre…

    Quand bien même, je pense honnêtement qu’aucune raisons ne vaux un traitement pareil.
    Bref, c’était bien la peine de nous annoncer LA re-formation alors que Bill n’avait encore rien signé. Et ça, Messieurs les organisateur, c’est petit. Et c’est prendre les fans pour des jambons.

    [Reply]

    BrocasHelm

    Un organisateur pourrait toujours prévoir un batteur de remplacement (un pas connu, qui coûte pas cher et qui connaît bien les titres ça doit se trouver). Ce genre « d’arrangement » tel qu’il est présenté ressemble bien à un foutage de gueule pur et simple. Moi aussi j’aimerais bien savoir ce qu’en pensent les autres membres. Pour l’instant toute cette affaire semble avoir été traitée avec la classe habituelle de Mme Sharon…

  • Le Cranky dit :

    Je suis entièrement d’accord avec Bill.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3