ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

BLAZING WAR MACHINE prévoit une série de singles plutôt qu’un album


Le batteur de DAGOBA Franky Costanza nous a donné des nouvelles hier, lors d’un entretien à l’antenne de Radio Metal (podcast bientôt en ligne), de son autre groupe BLAZING WAR MACHINE. Pour succéder à son premier opus éponyme sorti en 2010, le combo aurait prévu non pas de sortir un album mais une série de singles, espacés de deux mois et demi à trois mois sur deux ans et tous accompagnés d’un clip vidéo. Le groupe devrait commencer à s’y atteler à partir de janvier 2015.

Franky explique : « On se demandait si on voulait sortir un second album ou seulement des singles. Comme on est auto-produit et que c’est un peu la marque de fabrique du groupe d’être vraiment auto-géré et auto-produit et qu’on n’a vraiment aucune contrainte, on va essayer de sortir un single illustré par un clip tous les deux mois et demi ou trois mois pour vraiment re-marteler avec de la promo. Ce qui fera sur deux ans à peu près le nombre de titres que contient un album. Sauf qu’à chaque sortie il y aura un matraquage promo illustré par un clip. Donc on va commencer ça à partir de janvier. Et l’excitation créatrice est super intéressante, parce ce que ça va nous permettre, déjà de faire un clip à chaque fois, mais aussi à chaque titre de choisir un producteur différent. Donc on va à chaque fois avoir un son légèrement différent, ça va nous permettre d’expérimenter plusieurs choses et ça va nous permettre surtout de balancer de la nouveauté tous les trimestres au lieu d’attendre tous les deux ans. […] On a déjà six titres, donc pour l’instant on a de l’avance. Ça peut nous permettre de tenir un petit moment mais c’est vrai que ça sera assez tendu niveau timing pour faire les clips, pour les monter, pour enregistrer mais en même temps, comme à chaque trimestre ça n’engagera qu’un seul titre, on peut vraiment se concentrer à fond sur chaque single. […] Ce que je trouve intéressant dans cette stratégie, c’est qu’il y a un renouvellement médiatique tous les trois mois. Sur une sortie d’album classique, on se rend compte que, aller, pour les groupes qui ont énormément de budget, il y aura trois clips, les groupes qui ont un budget correct, deux et des fois qu’un. Ce qui fait que ce n’est pas le même matraquage. Donc on va essayer ça. Ce sera peut-être une erreur mais bon, ça nous excite de pouvoir donner de la nouveauté tous les trimestres. »

Il précise aussi : « On est pratiquement dans l’idée le fait que chaque single sera donné gratuitement au public ou alors avec un système où le public donne l’argent qu’il veut pour avoir le clip en HD ou le fichier wav en haute qualité. Je ne pense pas qu’on vendra ça sur iTunes ou autre, ce sera vraiment à prix libre ou gratuit. »

Le batteur a par ailleurs évoqué les derniers changements de line-up du groupe, avec les départs du chanteur Typhus et du bassiste Strychnine : « On a intégré une chanteuse Russe, qui se prénomme Irina, il y a un an et demi, à peu près, et un nouveau bassiste [Adam Wilson]. […] Au niveau [de l’ancien] bassiste, c’est un pote d’enfance qui a refait sa vie en Espagne, donc ça devenait compliqué pour tout. Au niveau du chanteur c’est un peu des problèmes d’entente personnelle au niveau du groupe qui ont causé son départ. Suite à ça on a posé des annonces de façon classique, et on est tombé sur cette demoiselle qui venait juste d’arriver en France et qui cherchait un groupe en tant que chanteuse metal avec une grosse voix – elle chante pas du tout lyrique, c’est pas du tout le mouvement Epica / Nightwish, c’est vraiment plus, je dirais, Arch Enemy ou carrément metal extrême. Et donc ça a collé de suite. On a déjà fait plusieurs concerts avec elle et on est vraiment content de sa performance. »



Laisser un commentaire

  • Je peux vous paraître vieux jeu mais je suis encore fan de l’objet !
    J’ achète encore des disques !

    [Reply]

  • C’est pas idiot. Je n’aime pas trop en soi, comme grand fana du CD et du format album, mais ça peut marcher et être intelligent.

    Ça risque quand même de limiter un peu la prise de risque : quand on sort un album de 7 ou 8 titres, on peut se permettre de tenter des trucs décalés sur un ou deux titres. Avec ce système-là, un single un peu bizarre ou sortant un peu de l’habituel risque de faire retomber la pression d’un coup.

    J’espère donc que ça ne se généralisera pas trop non plus. Ou que les groupes feront ça sur une période de temps donnée, entre deux sorties plus classiques…

    A suivre avec intérêt, donc 🙂

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3