ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Bolt Thrower, c’est la guerre



Ce soir l’électricité est palpable. On a l’impression que si l’on tend le bras, on pourra toucher un arc électrique et que l’on tombera au sol, les cheveux hirsutes. Que se passe-t-il ? Les groupes s’enchaînent avec une telle énergie que la furie du public ne cesse de grandir. Il coule de la sueur sur les murs, les gens s’agitent, les chaussures volent, les épaules se confrontent et les regards se provoquent. C’est du show, du spectacle, du second degré. Et pourtant, certains ne sortiront pas de leur rôle ce soir et se jetteront sur une âme en peine. C’est ce qui arrive lorsque l’on provoque un metalleux à l’esprit chauffé…

Artistes : Bolt ThrowerRotting ChristDew Scented
Salle : CCO
Ville : Villeurbanne
Date : 08/05/2010
Public : 500 personnes environs

Live Report : Virginie et Seb.
Photos : Seb


Un thrash bien sympa mais qui manque de folie

Il est l’heure de Dew Scented. C’est du thrash : des riffs, de la violence, quelques mélodies, le tout assaisonné par une bonne détermination sur scène. Ils sont allemands, carrés, et laissent assez peu de surprises au public. Certes, leur prestation est efficace mais la nouveauté manque. La simplicité en convaincra plus d’un, certains cheveux se balanceront, mais une partie du public restera dehors attendant patiemment l’ouverture des hostilités avec un poil d’originalité.


Rotting Christ pose ses jalons !

Coincé entre une séance de Thrash à sauce teutonne et une leçon de Death bien gras, Rotting Christ a dû sortir le grand jeu pour se mettre dans la poche un public plutôt extrême. Bon, les Grecs ne jouent pas du hard FM non plus, mais disons que leur black metal exotique comporte des passages oniriques qui peuvent ne pas correspondre aux attentes du public. Le concert commence avec le titre éponyme de leur dernier album AEALO. Le groupe, comme à son habitude, se donne à 200%, à l’image de son frontman Sakis qui ne tient pas en place quand il ne chante pas.

La prestation de ce soir fut parfaite, seule la durée du set, trop courte (45 minutes) empêche le groupe de jouer tous ses meilleurs titres. En effet, il manque à l’appel entre autres « Enuma Elish » pourtant considéré comme le hit du précédent album Theogonia, ou encore « King Of A Stellar War » du plus méconnu Triarchy Of The Lost Lovers. Mais difficile de contenter tous les fans quand on a une dizaine d’albums (sans compter les EP et les Split-cd) à son actif !

[/urlb]

La set-list (voir le détail ci-dessous) fait la belle part aux chansons du nouvel album, sans oublier quelques classiques. Même si leur dernier opus est un cran en dessous de Theogonia, les morceaux issus de AEALO passent avec honneur le cap du live. Le son est clair, puissant et équilibré, comme souvent au CCO de Villeurbanne. Le public soutient le groupe avec force, des pogos et des slams accompagneront toute la prestation des grecs.


Rotting Christ – Une bonne prestation un peu courte.

Il est toujours étonnant de voir un groupe de cette qualité faire des premières ou tourner en tête d’affiche dans de petites salles. Pourrait-on rêver d’une affiche 100% hellénique comme l’avaient fait les vieux groupes de death old school suèdois (Grave, Unleashed, Entombed et Dismember), avec Rotting Christ, Septic Flesh et un ou deux outsiders du type de Necromantia ou encore Acherontas ?

Après ces 45 minutes décidément trop courtes, le groupe quitte les planches pour laisser la place à Bolt Thrower. Il va être difficile pour les Anglais de faire mieux !

Set-list :
AEALO
Eon Aenaos
Fire Death and Fear
The Sign of Evil Existence
Non Serviam
Athanati Este
Phobos Synagogue
Noctis Era
In Domine Sathana
Thredony


Passer après Rotting Christ ne sera pas facile !

Bolt Thrower entre sur scène sobrement. Les lumières s’allument, les gens hurlent, le show commence. Au fond de la scène, un rideau recouvre le mur. Bolt Thrower est inscrit en lettres de fer. À la basse, Jo, une femme, en fait peu, très peu. Elle a le regard figé et la moue négative. Pourtant, durant le concert, elle nous gratifiera de quelques sourires, signe qu’elle apprécie l’énergie de ce soir. C’est « The IVth Crusade », qui ouvre le bal. Le son est impeccable et puissant. Le chanteur Karl, petit blond d’un âge avancé, mène sa barque avec brio. Il ne manque pas de chauffer la foule à ses pieds quand celle-ci s’essouffle. Il sourit, hurle et sa voix est délicatement véhémente.

L’ambiance de la salle chauffe très vite. Les gens s’agitent dans tous les sens. La bière vole dans toute la salle rendant le sol très glissant. C’est la guerre. De la scène jusqu’au bar, on ne peut voir que du handbanging et des pogos. « Rebirth Of Humanity », « Mercenary », « At First Light » etc. Les titres s’enchaînent comme des balles tirées par une mitraillette.


Bolt Thrower – c’est la guerre

Aucun répit n’est accordé à la foule. De nombreuses personnes montent sur scène, serrent la main au chanteur, lui donnent une accolade, headbanguent un instant à ses côtés et se jettent dans le public. Quelques slams ratés auront eu raison des derniers neurones restant à certains metalleux, échouant sur le sol poisseux du CCO. Le plaisir de Karl est visible sur ses lèvres. Il passera la majeure partie du temps à sourire, un sourire proche de l’étonnement face à telle puissance dégagée. À la fin du concert, tout le monde brûle et suinte la sueur et l’énervement. Une bagarre finit par éclater, tellement les esprits ont été échauffés et demeurent assoiffés de violence et de guerre.




Laisser un commentaire

  • Lost / RM dit :

    « Une bagarre finit par éclater, tellement les esprits ont été échauffés et demeurent assoiffés de violence et de guerre. »
    Et tellement les gens peuvent parfois être cons surtout, non ?

    [Reply]

  • C’était pareil à Anvers, et malgré donc la présence majoritaire de flamands pourtant peu enclin à la diplomatie, ça s’est déchaîné grave sans qu’il y ait eu la moindre bagarre…
    Quand à Karl, il sourit tout le temps quand le show est bon, ne faisons pas trop d’autosatisfaction franchouillarde.

    [Reply]

  • BLOOD FOR THE BLOOD GOD!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3