ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Brainstorm – Firesoul


Andy B. Frank est-il bien sûr d’avoir misé sur le bon cheval ? En posant cette interrogation on pense bien entendu à Symphorce, dissous en 2011 pour cause de manque de motivation et d’inspiration, au profit de Brainstorm. Symphorce qui n’a pourtant jamais baissé la garde et a au fur et à mesure modernisé son power metal jusqu’à l’ultime Unrestricted. De manière assez similaire à Brainstorm en fait, avec lequel il a évolué en parallèle et qui avait quelques années plus tôt efficacement renouvelé et actualisé sa musique jusqu’à Downburst. Mais depuis lors, si contrairement à Symphorce Brainstorm reste bel et bien vivant et actif, c’est le point mort artistique. Les Allemands s’embourbent dans des albums, certes très bien fignolés, mais routiniers, si ce n’est un single ici et là qui se sera incrusté pendant un temps dans la tête des sympathisants avant de s’évaporer.

Et il faut croire que les membres de Brainstorm eux-mêmes s’en sont rendus compte, revenant cette année avec Firesoul, un album ouvertement annoncé comme un retour à l’époque Metus Mortis et Soul Temptation, considérés comme les classiques du combo. Dans la forme ça ne fait aucun doute : que ce soit les coloris et l’ange démoniaque du visuel ou la musique aux attraits plus épiques qui renvoient effectivement à cette période. Firesoul c’est du Brainstorm à 100%, avec ses riffs power metal teutons épais, cette voix puissante et classieuse d’Andy B. Frank, ses refrains conquérants, ses quelques arrangements qui contribuent à l’ambiance claire-obscure de l’opus, etc. Mais finalement, dans le fond, – et c’est bien là le gros risque des soi-disant « retour aux sources » – le tout donne comme une sensation de plat réchauffé. Des riffs et plans rythmiques qui manquent parfois de fraîcheur, des refrains ne possédant pas toujours la tenue des hymnes d’antan et une sauce qui aurait gagné à retrouver un peu plus de piment.

Est-ce faire la fine bouche que d’établir ce constat ? Sans doute un peu, dans la mesure où Brainstorm montre encore de beaux restes avec le titre éponyme, « Descendants Of The Fire » et « Entering Solitude » accrocheurs et entraînants. « Recall The Real » se détache quant à elle avec son intro et outro de messe d’église et sa glorieuse allure, tout comme « …And I Wonder » qui clos l’opus sur une atmosphère plutôt gothique. Tout ça permet au groupe de continuer à maintenir à peu près sa tête au dessus du lot, mais, pour autant, pas forcément d’éviter la question embarrassante, qui suit logiquement celle en introduction : et si finalement ce n’était pas plutôt Brainstorm qui avait dit tout ce qu’il avait à dire ?

Ci-dessous le clip de « Firesoul » :

Retrouvez également notre article sur le sujet.

Album Firesoul, sortie le 4 avril 2014 chez AFM records



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3