ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Metalanalyse   

Bullet For My Valentine retrouve un tempérament du côté du heavy rock


L’opprobre généralisé est souvent source d’un extrémisme de la pensée. Ceci est un fait avéré dans le metal depuis plusieurs décennies. Kiss n’est plus un groupe de hard rock, le Black Album des Mets est le début de leur fin, Korn travaille pour MTV, Bring Me The Horizon est un groupe d’ados pré-pubères dégénérés… et Bullet For My Valentine, le fleuron de la gangrène metalcore pour minettes version UK.

Sorti de ces considérations hâtives, le combo gallois sort son quatrième album studio et est à l’affiche (parfois en tête, ou pas loin) d’un bon nombre de festivals d’envergure internationale, à commencer par le Soundwave Festival australien ce mois-ci. Quand ils ouvrent pour des groupes, c’est pour le gratin de la planète Metal (Guns N’ Roses, Iron Maiden…) et leurs sorties en tête d’affiche se traduisent par des salles pleines à craquer de fans dévoués. BFMV attaque donc cette année en tant que groupe médiatique majeur. Et ça, personne ne peut leur retirer.

Pour essayer de contenter à nouveau le public de la première heure, accros à l’énergie du metalcore qu’ils pratiquaient sur leur premier album The Poison, les Gallois n’ont pas voulu réitérer l’expérience du précédent Fever, jugé trop rock, mielleux et surproduit. Pour autant, il n’est pas question de faire un retour en arrière radical et BFMV continue à démarquer, via un aspect plus orienté heavy, sa musique de la vague purement metalcore, dont certains leur reprochent l’appartenance. Avec Temper Temper, il devient évident que Bullet For My Valentine se rapproche de plus en plus d’un groupe comme Avenged Sevenfold et moins d’un As I Lay Dying, bien que la mutation ait déjà été initiée à la sortie de Scream Aim Fire en 2008.

Le groupe a changé son approche pour ce quatrième opus en « délocalisant » deux de ses membres en Thaïlande, le temps d’en écrire et enregistrer l’essentiel. Le chanteur-guitariste Matt Tuck, qui s’est rendu là-bas avec le batteur Michael « Moose » Thomas, a justifié ce voyage auprès de The Pulse Of Radio par une volonté d’être concentré sur la musique à plein temps : « C’était bien d’être en studio 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sans les distractions domestiques habituelles. […] C’est l’une des raisons pour laquelle nous sommes allés là-bas et ça a bien fonctionné. » Couplé à la présence du producteur Don Gilmore, habitué aux joutes des sphères du Rock alternatif Mainstream à grande échelle (il œuvre régulièrement pour Linkin Park, Good Charlotte ou Avril Lavigne), Temper Temper sera dans tous les cas un fer de lance solide pour assurer le succès de leur tournée mondiale.

Et, en effet, il contient les arguments pour séduire un panel d’auditeurs peut-être plus large et différent des albums précédents : si les débats s’ouvrent énergiquement avec un esprit heavy très présent sur les trois premiers titres, Bullet For My Valentine va mettre un peu de temps avant de retrouver ses recettes metalcore. L’album trouve sa dynamique dans des refrains heavy rock entraînants et accrocheurs (« Truth Hurts » et le titre éponyme) au grain vocal parfois proche de M. Shadows (Avenged Sevenfold). Si le ton se radoucit sur « P.O.W. », c’est pour contraster avec les riffs saignants et parties vocales puissantes de « Dirty Little Secrets ». Si « Dead To The World » plongera l’auditeur dans un esprit voisin des ballades de Metallica par sa structure, ses leads de guitare et son intro caractéristique, il faudra finalement attendre « Riot » et l’ultime « Livin’ Life » pour retrouver un peu de vitesse et un esprit qui évoque le metalcore des débuts.

Sur Temper Temper, BFMV fait en quelque sorte preuve d’une évolution comparable à celle d’un Papa Roach, qui a vu son style d’origine – en l’occurrence le neo-metal – dévier vers une musique plus foncièrement rock heavy/alternatif. Il n’est donc pas certain que ce soit avec cet opus que les Gallois retrouvent leurs fans d’origine. En revanche, il n’est pas impossible qu’ils parviennent à séduire, ou tout du moins surprendre, un public amateur de rock moderne qui n’adhérait pas à ses œuvres passées.

L’impression générale est que l’album est assez court, ce qui contribue à son efficacité et son potentiel d’accroche pour un public d’horizons divers. Sauf les réfractaires « par principe » à la cause des Britanniques, mais ceux-ci se seront de toute façon arrêtés à l’énoncé du nom du groupe. Pour les autres, ceux qui fouleront les fosses du Hellfest, du Graspop ou du Download, ils auront l’opportunité de se faire une idée de la manière dont Bullet For My Valentine défendra ses chances sur scène en testant l’efficacité heavy rock et le côté fédérateur des titres de ce Temper Temper.

Album Temper Temper, sorti le 12 février 2013 chez RCA Records



Laisser un commentaire

  • slipknot666 dit :

    moi et je serai surement le seul mais tant pis, je trouve qu’il est pas mal. je suis tout à fait d’accord, on constate très bien qu’il ont changé de style et que c’est beaucoup moins agressif que les albums précédents ce qui est dommage, surtout qu’en plus l’album est intitulé « temper temper » ce qui veut dire « crise de colère » et je pense que pour quelqu’un qui découvre l’album avec ce titre et cette couverture il peut s’attendre à quelque chose de violent mais malheureusement il sera déçu. dans cet album il y a moins de paroles criées et plus de paroles chantées ce qui est dommage car en live, lorsque le chanteur crie c’est quand même pas mal et je pense qu’on pourra très bien le constaté dans les concerts à venir.Parce que si vous avez visionner les videos de leur premier concert à Cardiff et bien on constate très bien que c’est malheureusement beaucoup moins entrainant que lors de leurs tournée en 2010 pour fever. Je pense que y en a c’est surement comme moi, pour ma part je suis allé les voir en juillet 2010 à clermont et franchement c’était sacrément chaud mais quand j’ai vu leurs videos à Cardiff b1 franchement pour leur concert à paris le 19 mars j’ai peur d’être déçu et comme d’autres disent quand ils passeront au Helfest b1 je leurs souhaitent bien du courage.et si vous me croyer pas regarder les videos de 2013 et celle de 2010 vous verrez la différence. Puis entre parenthèse les deux clips « riot » et « temper temper » c’était inutile de les faires, ça gache (et même moose l’a dit dans une interview que ce morceau ne lui plaiait pas)et ils auraient pas due mettre ceux là en single avant la sortie de l’album, en plus moi je trouve que surtout « temper temper » est le morceau le plus mauvais de l’album et c’est dommage parce que il le joueront en concert alors qu’il ya des morceaux beaucoup mieux à jouer en live comme « leech » « LIVIN’LIFE (ON THE EDGE OF A KNIFE) » « not invincible » « play with fire » « TEARS DON’T FALL (PART 2) » (et y en a qui dise que ce morceau c’est une copie de TEARS DON’T FALL mais franchement je pense que si sa s’appel TEARS DON’T FALL (PART 2)b1 c’est normal que le morceau y ressemble)… (et ça c’est dégueulasse que des morceaux comme « play with fire » seul les japonnais ait le droit d’obtenir ce morceau parce que sur l’album deluxe il y est pas et poutant il est pas mal).Puis une dernière chose, si quelqu’un a la réponse à ma question ce serait sympas de me répondre. Moi, j’aimerais savoir pourquoi il font des concerts aussi court?Parce que dans la plupart des vidéos que j’ai vu, tous les concerts durent même pas 1 heure. La seule fois que j’ai trouvé correcte s’était à clermont où ils ont joué 1h20 min.Alors je voudrais bien savoir pourquoi les concerts sont aussi courts parce que franchement comme j’ai vu dans des articles quand il sont en tête d’affiche pour le reading festival et qu’ils jouent à peine 40 minutes c’est un peut du foutage de gueule ou bien quand ils sont revenus en france à paris en 2011 et que je vois qu’ils jouent à peine 1 heure alors que y a peut être des gens qui dépensent pas mal d’argent et qui se tapent plusieurs heures de route pour les voir sa fous un peut les boules.Ils prennent modèle sur METALLICA et b1 qu’ils essaient de faire pareil. METALLICA il y a du spectacle des feux d’artifices et tout et sa dure 2 heures. bon 2 heures je suis peut être un peut exigeant mais pour moi avec 4 albums ils pourraient au moins faire 1 heure 30 minutes de show et puis essayer de faire plus que une date en france. Il craint notre pays ou quoi? Au Royaume uni ils ont presque une dizaine de date et en france il y en a qu’une. En 2010 ils avaient faits trois dates en france et ça c’était pas mal. Parce que si par exemple t’abite à marseille et que le concert est un mardi soir à 19h30 à paris b1 c’est impossible de venir.Moi je pense que pour le prochain album ils ferait mieux peut être conserver ce style mais de le rendre beaucoup plus agressif car dans les premiers albums c’est ce qui était agréable.Mais ça c’est sûr Bullet For My Valentine va acquérir de nouveaux adeptes et en perdre plusieurs qui les suivaient depuis le tout début et c’est bien dommage pour eux.et dernière chose c’est pas imortant mais le chanteur il a fait grosse erreur de ce couper les cheveux.

    [Reply]

  • evilcliff dit :

    Mouais, c’est vrai que je l’ai écouté 2-3 fois pour l’instant, et il y a quelques chansons sympa mais sans plus. Bon après si ça me fait comme le dernier de Arch Enemy, à force d’écouter je vais vraiment devenir accro mais j’en doute. Enfin ça reste du BFMV donc ça passe 🙂
    Fever étant mon album préféré, je trouve qu’il ne ressemble pas du tout à celui ci, il était beaucoup plus agressif.
    Et ceux qui comparent avec Avenged sevenfold, il ne faudrait pas oublier que même si c’est dans « le même genre » les deux groupes n’ont pas du tout le même son, et Nightmare est un concept album donc c’est évident qu’il est plus poussé.

    [Reply]

  • Sans être un réfractaire de Bullet For My Valentine, je trouve cet album loin d’être bon. Et je suis très rarement déçu par un album, parce que je part du principe que les fans doivent faire un ptit effort pour apprécier les changements voulu par un groupe.
    Faire dans le rock alternatif / Hard rock c’est une chose, mais là, j’ai trouvé que c’était majoritairement de la soupe, avec des paroles très simpliste. Avec le Scream Aim Fire, ils avaient confirmer qu’ils étaient capables de se surpasser, d’être créatif, même s’il manque un peu d’originalité.
    Mais depuis, ils vont vers la facilité, et le changement de style leur réussit de moins en moins je trouve. Les meilleurs chansons, les seules qui auraient justifiées un album, sont dans la version deluxe (et c’est vraiment triste) !!
    A quand le réveil pour ce groupe génial qui a un vrai potentiel ?

    [Reply]

  • Bullet For My Valentine a, par le passé, composé des morceaux de melodic metalcore sympathiques, bien clichés, mais très écoutables pour ceux qui aiment le genre…
    Avec cet album, ils explorent un style plus heavy rock, sûrement parce qu’ils ont vu que l’album Nightmare d’Avenged Sevenfold a bien marché… Seulement ces derniers s’en sont bien mieux sorti que BFMV car les compositions n’ont pas été baclées comme sur Temper Temper qui s’avère très moyen et sans véritable intérêt.

    [Reply]

  • c’est dommage que ce groupe devient de plus en plus commerciale :/ regarder as i lay dying est le groupe qui représente le mieux le metalcore avec bullet for my valentine il y’a quelque année de cela mais maintenant les 2 gros groupes de metalcore sont as i lay dying et trivium

    [Reply]

  • The Peach dit :

    Perso, j’trouve que The Poison et Fever sont excellents, et que Scream Aim and Fire est un peu moins bons, malgrés quelques excellentes chansons. Mais la.. Dans Temper Temper, j’trouve que les seules chansons qui valent le détour c’est Celles qu’on a eu en preview, à savoir Temper Temper et Riot qui sont très très bonnes. Sinon le reste de l’album se démarque par un manque d’originalité : plusieurs chansons ressemblent de très près a des chansons d’albums précédents comme Truth Hurts ressemble beaucoup à Your Betrayal (Fever), Breaking Point sonne un bon peu comme Pleasure and Pain (Fever)et je ne parle même pas de Tear’s don’t fall part 2, qui est une mauvaise copie de l’originale qui était juste magnifique.
    Touefois, ça reste du BFMV, on peut pas dire qu’on passe un mauvais moment, mais personnellement j’attendais beaucoup de cet album, le premier qui allait sortir depuis que je suis fan du groupe (2011), et j’ai été déçu.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - Jour 3
    Slider
  • 1/3