ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Cavalera Conspiracy : le futur White Stripes du grind ?


Que va devenir Cavalera Conspiracy ? Plus que jamais, la question se pose. Après s’être occupé du cas Soulfly, Max Cavalera revient enfin aux affaires sur ce side-project, avec son frère Iggor à la batterie, à la courte discographie. Discographie qui pourrait très bientôt être allongée d’un troisième opus, comme l’a évoqué Max il y a quelques temps, en parlant de sa vision très personnelle de ce futur album : « J’adore ce genre de choses comme Wormrot, Nails et Pulling Teeth. Super lourd avec des chansons d’une minute et une sorte de Napalm Death old-school […] Je pense que nous allons le sortir. Et puis nous allons vraiment choquer le monde avec ça […] Il est toujours bon de faire quelque chose de nouveau, quelque chose d’excitant. J’ai pensé à l’idée du grindcore quand je regardais ma collection de musique, et j’ai pensé : ‘Je n’ai jamais fait un album grindcore. OK, eh bien c’est peut-être temps d’en faire un ? OK, nous allons le faire avec Cavalera [Conspiracy]… OK, allons-y.’ »

Et par sa couleur musicale, Cavalera Conspiracy pourrait aisément faire une petite incartade par la case grind sans trop dépayser ses fans. Du moins, les fans de Max Cavalera et de son passé chez Sepultura. Car du vieux death de Sepultura, en passant par le thrash groovy de Cavalera Conspiracy, jusqu’au grind, il n’y a pas un si grand écart. Mais Iggor transmet une vision des choses profondément différente.

Même si elle ne vient pas directement de lui. Comme le raconte Iggor au site Guardian, son frère et lui pourraient former une « version metal des White Stripes ». Une idée qui n’aurait pas émané directement du groupe (qui, pour rappel, est constitué, en plus des Cavalera, de Marc Rizzo à la guitare et de Johny Chow à la basse) mais du producteur James Murphy (ancien LCD Soundsystem et co-fondateur du label dance-punk DFA Records) à qui le batteur a offert de produire leur prochaine œuvre :« James Murphy m’a approché avec une idée d’enregistrement, mais en a tout de même suggéré quelques autres. Pour commencer, il veut seulement nous deux [Max et Iggor] dans le studio, comme une version métallique des White Stripes. Il veut aussi rien d’autre que nous deux sur scène. » Il ajoute : « Il m’a essentiellement demandé de me débarrasser du reste de la bande. Cavalera Conspiracy a actuellement quatre membres et deux albums. Murphy nous a demandé de recommencer à partir de zéro en tant que duo. Selon lui, ‘cela deviendra l’album le plus important de notre carrière’. Il m’a promis cela. » Une décision à première vue abrupte mais qui, du point de vue de Murphy, ne serait en rien dommageable pour la bande. Cette nouvelle formation pourrait palier à cette absence de musiciens par des éléments électroniques. Après tout, une base rythmique, une guitare et un chanteur et vous tenez votre groupe de rock. Les Doors se privaient bien des services d’un bassiste, remplacé par les claviers de Manzarek, par exemple.

Mais quelles accointances peut-on trouver entre les frères Cavalera et la musique électro ? Cela se passe du côté du cadet des frères. Car après son départ de Sepultura en 2006, Iggor a maintenu deux différents groupes : Cavalera Conspiracy (devenu son unique projet metal) et Mixhell, un projet électro qui lui a permis de s’ouvrir à un nouveau public et à faire de nouvelles rencontres dans cette autre sphère. Voilà donc par quel chemin cette idée de Murphy a atterri ici et comment il se retrouve à produire la musique d’un groupe de metal ; ce qui devrait commencer par donner un EP, puis un album complet.

La démarche apparait osée ; bien que l’apport d’éléments électroniques sur une musique death meal, cela ait déjà été fait par le passé : de l’OVNI Cybergore d’Avulsed en 1998, à Morbid Angel et son album Illud Divinum Insanus en 2011, sans oublier l’existence déjà d’un genre électro-grind. Mais quoi qu’il advienne, et si il est à se demander si les deux frères sont sur la même longueur d’onde en ce moment, un fait au moins semble inévitable et commun aux deux visions : Cavalera Conspiracy veut avant tout surprendre et cela passera par un profond changement de ce qui s’agite sous cette bannière.



Laisser un commentaire

  • le ptit igor nous fait chier avec ses influences electro,a savoir ça max aurait du faire un album grind en solo pour garder son idée initiale au lieu de se faire marcher sur les pieds par son frere et le producteur ><

    [Reply]

  • Je n’ai pas fini de rigoler, vaste blague !

    [Reply]

  • Il est culotter le producteur quand même><
    Aller les mecs vous virez tous les autres membre du groupes et vous vous changez complètement de registre musical. SERIEUX?

    [Reply]

  • Game-system dit :

    Déjà, le fait que le prochain Cavalera Conspiracy soit du grindcore s’est bien surprenant. Alors le truc là de vouloir transformer le groupe en une sorte de White Stripes metal, c’est non seulement surprenant, mais aussi débile comme idée.

    S’il veulent faire du grind, qu’ils le fassent avec tous les membres du groupe et basta.

    [Reply]

  • Voilà quelque-chose d’intéressant.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3