ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Ces nymphos de chez Anthrax



Anthrax et son line up : aussi bordélique qu’un épisode des Simpsons

Un soir, alors qu’on parlait d’Anthrax, notre Fucktoy national m’a dit : « l’histoire avec Belladonna et Bush, ça me fait penser à un mec qui quitte sa femme pour une autre, mais qui souhaite retourner avec elle après coup tout en gardant l’autre sous le coude. Et quand il se fait larguer par l’une, il essaye de revenir vers l’autre, sans succès ! ». En ce qui concerne les relations humaines, Scott Ian et ses compères sont des ados attardés.

Si vous avez suivi l’actualité du metal de ces derniers mois, vous avez forcément entendu parler du soap opera autour de la relation d’Anthrax avec ses chanteurs. L’incroyable valse à laquelle on a pu assister ces derniers mois s’est conclue récemment par l’officialisation du retour de Joey Belladonna. Et dans le cas présent, l’emploi de l’adjectif « incroyable » n’a rien de galvaudé : combien d’entre vous ont suivi les différents rebondissements de cette affaire sans se dire « c’est pas possible, c’est une blague! » ?

Et malgré le fait que cette première véritable confirmation officielle semble avoir mis fin à ces péripéties à court terme, il est naturel de douter de la stabilité de la formation à long terme.


Neil Turbin

Cette récente histoire est en effet loin d’être un cas isolé. C’est un fait, les membres d’Anthrax entretiennent un rapport très étrange avec leurs chanteurs. Et ce, depuis le départ : Neil Turbin a en effet été la première victime de la vision autoritaire de la formation. Turbin a été le premier vocaliste officiel d’Anthrax. C’est sa voix et ses textes que vous pouvez entendre sur l’opus Fistful Of Metal de 1984. Il sera renvoyé en août de la même année, quelques mois à peine après la sortie du disque. Dans une interview visible sur la page myspace de Neil accordée en 2006 à livingformetal.com, il déclare : « Me faire virer d’Anthrax est la meilleure chose qui me soit arrivée. C’est loin d’être les personnes les plus sympas au monde. […] J’étais constamment mis à l’écart, je n’avais pas le droit de participer aux interviews. Ils ne voulaient pas entendre ce que j’avais à dire, ni écouter mes idées. […] Ils voulaient quelqu’un qui obéirait sans broncher. Et cette personne, ça n’allait pas être moi. »

Neil raconte chez nos confrères de Metal Rules avoir été exaspéré par l’ego surdimensionné de Dan Spitz (qu’il appelle d’ailleurs « la Diva Spitz ») qui l’aurait notamment poussé s’attribuer la composition du riff de « Death From Above », pourtant écrit par Turbin. Une question d’autoritarisme et d’ego donc, mais aussi de business. Neil avoue à nos confrères de Metal Underground : « Lorsque je les ai rejoints, j’étais très naïf, je n’avais pas pris la peine de me couvrir, de demander conseil à un avocat. Je n’étais pas prêt à traiter avec des requins. Je n’ai jamais vu la couleur de l’argent que le groupe a gagné grâce au merchandising pendant ces deux années.[…] Je touche des royalties sur Fistful of Metal, mais rien d’autre, alors que certaines de mes chansons se sont retrouvées sur d’autres albums (NDLR : « Armed And Dangerous » notamment) ».

Jusqu’à aujourd’hui, Turbin, parti former Deathriders et Anthrax sont restés en mauvais termes.


Joey Belladonna

Son successeur, Joey Belladonna restera 7 ans au sein du groupe. Quand on parle d’Anthrax, on fait généralement la distinction entre « l’ère Belladonna » et « l’ère Bush ». Pour les fans, Belladonna représente l’histoire et une dimension sentimentale. Il est également associé à un univers musical old school, traditionnel ainsi qu’à une batterie de grands classiques.

Joey est ensuite renvoyé et remplacé par un John Bush imposant de charisme et aux rythmiques vocales correspondant plus à l’évolution moderne du groupe. Puis le groupe annonce une « tournée nostalgie », prévue pour accueillir les 2 chanteurs sur une même scène. Mais Belladonna décommande sa venue. D’après John Bush, les exigences financières de son prédécesseur étaient bien trop élevées. Le 1er avril 2005, Scott Ian annonce la reformation du line up de l’époque Among The Living et donc le retour de Joey Belladonna. A la suite de quoi, une tournée est organisée, tournée proposant notamment l’interprétation de l’album Among The Living dans son intégralité. On s’attend donc ensuite à un nouvel album, mais le 24 janvier 2007 se produit un nouveau coup de théâtre : un nouveau communiqué de Scott Ian annonce : « Anthrax se remet au boulot, mais il y a juste un problème : plus de chanteur ! Nous avons tout essayé, mais Joey n’a pas souhaité continuer ». Que s’est-il passé ?


John Bush et Joey Belladonna

Visiblement ce « reunion tour » ne s’est pas très bien passé : Arno Strobl (Maladaptive, Ex-Carnival In Coal) nous en parlait dans le Metal Pour Les Nuls du mois de mars : cette reformation fut un fiasco complet. Les ayant rencontrés à ce moment-là, il décrit l’ambiance au sein du groupe comme « abominable » : Dan Spitz (guitare), accompagné de son manager personnel, boudant les autres membres du groupe et refusant même d’être pris en photo avec eux, tandis que Scott Ian levait les yeux au ciel à chaque fois que Belladona s’exprimait en interview…

On comprend alors qu’après voir assisté à une telle déchéance, Arno, fan d’Anthrax depuis leurs débuts, ne souhaite pas les voir se relever de ces problèmes de line up. Belladonna a une autre version que celle de Scott Ian puisque c’est lui qui aurait été renvoyé sans même en être informé personnellement. Qui croire, alors ? Nous n’avons évidemment aucun élément de preuve à apporter, si ce n’est les témoignages concordants de Belladonna, Turbin et de Dan Nelson qui, quelques années plus tard, déclarera avoir subi exactement le même traitement. Donc à moins d’un hasard ou d’une conspiration de chanteurs à l’encontre d’Anthrax, la version de Belladonna semble plus crédible.

Quoiqu’il en soit, suite à cet échec, les Américains tentent de se rabibocher avec John Bush. Et c’est là que la métaphore de Fucktoy prend tout son sens. A l’instar d’une petite amie à laquelle on n’aurait pas tout dit au cas où ça ne marche pas avec l’autre belle brune, John Bush était légalement, à ce moment là, encore un membre d’Anthrax ! Pas fou, l’ex/re-Armored Saint décline l’offre.


Anthrax avec Dan Nelson

Après avoir pensé à Corey Taylor, c’est finalement Dan Nelson, à la voix plus grasse et même parfois gutturale, qui rentre alors dans la partie et effectue de nombreux concerts avec le groupe, dont un set au Hellfest 2009. Il est le nouveau chanteur officiel, celui qui chantera sur le prochain album Worship Music. Ou pas : en juillet, Nelson quitte le groupe et la sortie de l’album, prévue pour octobre 2009, est repoussée à une date indéterminée. Anthrax annonce en effet que les problèmes de santé de Dan l’empêchent de poursuivre l’aventure. Ce qui est totalement faux d’après ce dernier : « Je ne sais pas pourquoi ils ont dit ça, je n’ai jamais été malade ![…]Je l’ai d’ailleurs appris par hasard, quand un ami est venu me demander ce que j’avais. Puis j’ai essayé de les contacter : aucune réponse et quelques jours plus tard, ils montaient sur scène avec John Bush.[…] Je pense tout simplement qu’ils voulaient se remettre avec John Bush ![…]Ils l’auraient même repris plus tôt s’il avait accepté de revenir. […]Ils ont besoin d’être en sécurité avec un chanteur reconnu par leurs fans. C’est pour ça que dès que dès que la fenêtre « John Bush » s’est réouverte, ils ont foncé ! »


Scott Ian dans That Metal Show

John Bush est donc de retour et Scott Ian est content. Tellement qu’en janvier dernier, il déclare dans That Metal Show que Bush est meilleur chanteur pour Anthrax que Belladonna. Lorsqu’un journaliste compare la voix de Belladonna à celle d’un oiseau, Ian rétorque « Anthrax n’a pas besoin d’un oiseau, mais d’un lion ». La preuve en vidéo ici. C’est donc tout naturellement qu’Anthrax met fin à sa collaboration avec le lion et annonce le retour de l’oiseau Belladonna. N’importe quoi. En conclusion de quoi, nos confrères de chez Metal Sucks ont publié cet excellent billet, un exercice de style très drôle dans lequel ils essayent de voir ce qui a bien pu se passer dans la tête de Belladonna au moment de ré-réintégrer le groupe.


Putain, t’as trop raison, Dan, moi non plus j’ai rien pigé !

Quoi qu’il en soit, l’image et la crédibilité du groupe sont sérieusement entachées. Et eux n’ont rien fait pour les préserver, commentant comme si de rien n’était les différentes péripéties de cette saga et feignant, à l’instar d’un Raymond Domenech systématiquement satisfait de chaque victoire pitoyablement arrachée à l’Azerbaïdjan ou à Andorre, qu’il n’y a aucun problème.

Pour finir, un petit mot sur Worship Music, déjà quasiment prêt depuis près d’un an. Car après tout, les plus passionnés d’entre vous se branlent de tout ça : ce qu’on veut, c’est un disque ! Le retour de John Bush s’était fait avec certaines réserves : il avait en effet précisé – et on le comprend – qu’il souhaitait cadrer les choses d’un point de vue légal avant de se considérer officiellement comme nouveau chanteur d’Anthrax. Quelques semaines plus tard, Bush déclarait qu’il refusait de simplement réenregistrer les lignes vocales que Dan Nelson avait écrites pour le prochain album Worship Music. Pas évident de se détacher des parties de chant déjà écrites pour en composer de nouvelles. Donc à moins de retravailler également les parties instrumentales pour contenter John Bush, il était probable que ce Chinese Democracy du Thrash en puissance ne voie jamais le jour ! Le groupe parlait d’ailleurs de passer directement au disque suivant.

Le retour de Belladonna change la… donne ! A l’instar de Bush, ce dernier a également insisté pour apporter sa contribution créative à Worship Music et écrira donc ses propres lignes de chant. D’après les dernières informations, côté instrumental, sur les douze compos déjà prêtes, 5 ou 6 resteront inchangées et les autres seront retravaillées. D’autres en sont encore au stade embryonnaire. Après tout ce temps passé dessus, si l’album déçoit, Anthrax ne pourra pas invoquer l’excuse de la précipitation. Ceci dit, passer trop de temps sur une chanson peut parfois s’avérer néfaste si l’on en change systématiquement la base au profit de nos idées du moment. Et avec ces incessants changements d’approche vocale, il est probable que la prise de recul artistique des compères de Charlie Benante ait été altérée.
Worship Music est prévu pour début 2011.

Anthrax et Belladonna, c’est à voir cet été, notamment dans le cadre des concerts historiques du Big Four (Metallica, Slayer, Megadeth, Anthrax) au Sonisphere Festival[/urlb]



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3