ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Cha-cha-cha !


Je ne vais rien vous révéler : la télé-réalité et toute sa cohorte de reality-shows est devenue en moins de quinze ans le type majeur d’émissions de télévision de notre époque. Misant en bonne partie sur la tendance au voyeurisme de l’humanité jusqu’alors inavouée (oui, je vous l’avais dit : pas de grande révélation), elle rapporte énormément (en recettes publicitaires) en coûtant peu : nul besoin de préparer de grands spectacles ; on base tout sur des participants bas du front illustrant à merveille les mots d’Audiard : « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. » Par conséquent, on parvient encore à surprendre les téléspectateurs à moindre frais.

Au placard donc la recette Ed Sullivan Show ou Maritie et Gilbert Carpentier ! De nos jours, pour qu’un artiste se fasse remarquer, il doit faire de la télé-réalité, le ridicule étant moins meurtrier dans le show business que l’invisibilité médiatique. Ainsi Steven Adler (ex-Guns N’Roses) retournera épancher ses problèmes de toxico dans la prochaine saison de Celebrity Rehab, tandis que Tommy Lee (Mötley Crüe) sera le héros d’une émission censée pénétrer le mystère des sociétés secrètes, Culture Shock with Tommy Lee, sur la chaîne Syfy.

Peut-être qu’ensuite ce dernier pourra nous aider à résoudre nos problèmes d’aliens. Pendant ce temps, Chris Jericho divertira les membres enragés d’une occulte loge maçonnique avec un puissant cha-cha-cha.

Évidemment, quand nous avons découvert que, malgré tous nos efforts, Zakk Wylde n’allait pas remuer son popotin dans Dancing With The Stars, nous nous sommes sentis floués, dupés, en un mot : baisés ! Mais on avait quand même droit à du costaud, au sens premier du terme : le catcheur plusieurs fois champion de la WWE (avec différents titres à son palmarès) et frontman du groupe Fozzy : Chris Jericho.

Nous ne dirons pas que le gus est particulièrement moins drôle que le guitariste barbu, ce serait mentir – surtout quand on le voit apprendre à chanter dans les aigus. Mais on ne peut tout de même s’empêcher de rêver d’un Zakk Wylde se « connectant » avec cette mademoiselle Cheryl Burke dans un cha-cha-cha sur ce bon vieux tube de The Clash.


Ce n’est quand même pas gagner pour Chris qui nous apparait bien raidi. Non, pas par sa partenaire ! Mais vous ne pensez donc qu’à ça ? Son importante musculature de star du ring est sans doute bien utile pour ne pas avoir l’air d’une crevette à côté du Big Show mais elle lui retire beaucoup de souplesse auprès de sa charmante partenaire. Néanmoins, force est d’avouer qu’on l’a rarement vu aussi gracieux. Reste à savoir ce que cela apportera à son jeu de scène, voire à sa technique de combat.

Animalement vôtre.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Greta Van Fleet + Vola @ Paris
    Slider
  • 1/3