ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Cherchez les tritons sous la vase


Le groupe de sludge Black Tusk vient de révéler son nouveau clip vidéo. Il s’agit du titre « Red Eyes, Black Skies » issu de Taste The Sin, l’excellent nouvel et second opus du combo. Décidément, la scène sludge américaine a le vent en poupe en ce moment ! Des groupes comme Baroness, Kylesa, Torche, 16 ou Black Tusk, non seulement proposent une musique de qualité mais font également office de véritable alternative aux codes usés du heavy metal ou du hardcore. Ecoutez donc Static Tension (Kylesa), The Blue Record (Baroness) ou Meanderthal (Torche) et vous serez immédiatement projetés en terrain glissant – normal, sludge sa signifie « vase », et la vase, ça glisse ! Plus vous vous débattrez pour en sortir et plus vous vous enfoncerez. Au premier contact vous pleurerez comme un bébé qui sort du ventre de sa mère. Oui, vous pleurerez parce que tout ça paraîtra bien laid. La réaction est saine. Mais c’est aussi ce qui vous sauvera et vous aidera à expirer le liquide amniotique contenu dans vos poumons, pour enfin respirer l’air frais de ce monde.


Même si, à l’origine, le terme « sludge » désigne le mélange du stoner et du hardcore, aujourd’hui la démarche de ces groupes est totalement dévergondée. Dans le même temps, un délicieux parfum d’authenticité s’en dégage. C’est brut de décoffrage ; il n’y a pas de tricherie. La base, c’est le riff qui tue, le son qui grogne. Il y a même quelque chose dans tout ceci qui rappelle l’esprit libéré des années 70. Peut-être est-ce ce grain de psychédélisme que l’on retrouve parfois, l’aspect analogique des enregistrements ou les magnifiques éditions vinyles… Le retour à l’essentiel, voilà ce qui plait tant ! La créativité qui réinvestit son trône !

En fait, cette vidéo de Black Tusk était surtout un bon moyen de glisser un petit mot sur cette nouvelle scène sludge qui s’avère incroyablement passionnante. Car, autrement, la vidéo en question n’a rien d’un chef d’?uvre – sans aucun sens péjoratif. On y voit le groupe filmé de près, ce qui accentue le dynamisme et l’énergie dégagés par le morceau, ainsi que quelques effets et variations de lumière bien foutus. Pour le reste, pas de scénario, pas d’histoire… De toutes manières Black Tusk n’est pas là pour vous raconter des histoires et nous non plus.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3