ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

childomania


Sur sa page facebook, Mike Portnoy pète un plomb : « Mais qu’est-ce qu’ils prennent, les gosses, de nos jours !? Cette petite Indonésienne de 10 ans joue mes parties ! A son âge, j’arrivais à peine à jouer du Kiss ! ». Et franchement, je le comprends. Si, il y a quelques années, un gamin comme Tony Royster Junior faisait sensation, aujourd’hui, les vidéos de virtuoses de 4 ans fleurissent sur youtube et ne surprennent plus personne. Ce qui relève de l’exploit est devenu une forme de normalité. Patrick Roy nous disait la semaine dernière que nous vivions une époque où les musiciens jouent mieux qu’autrefois, sur le plan de la technicité pure. Une situation que l’on peut comparer à l’évolution que connaît le sport. Les athlètes d’aujourd’hui, à âge égal, sont meilleurs que ceux d’il y a 20 ans et atteignent dès leur plus jeune âge un niveau de performance élevé. Un Mc Enroe, même au top de sa carrière, ne tiendrait pas une seconde face à un Rafael Nadal. Niveau charisme et show, par contre, c’est autre chose, mais c’est un autre débat.

Il y a quelques années, je faisais de la natation. J’avais commencé plus tard, mais je m’étais passionné pour cette discipline et, à force d’entraînement, j’avais fini par arriver à un niveau pas trop dégueu. Ce qui ne m’empêchait pas de pester contre ces petits merdeux que papa-maman avaient poussés à nager dès leur 3 ans et qui, automatiquement, machinalement, atteignaient un niveau hallucinant dès 12 ans. Peut-on vraiment parler de passion à 3 ans ? Si toi aussi, tu en as marre de ces gamins, ne regarde pas cette vidéo. Heureusement, contrairement au sport, la musique n’est pas qu’une question de technicité.



Laisser un commentaire

  • Margoth/RM dit :

    S’ils aiment vraiment la musique, je pense qu’à l’origine oui. J’ai bien mon petit cousin de 7 ans qui arrête pas de répéter à ses parents qu’il veut faire du violon et ce, depuis environ 2 ans. Résultat, les parents ont commencé à l’inscrire au solfège pour avoir la base et voir s’il ne s’agissait que d’une simple fixette passagère. Maintenant, le gamin joue ses gammes sur le synthé de son père et il s’en lasse pas (et pourtant le solfège c’est tout de même bien emmerdant)! Et au mois de septembre, il va donc se mettre au violon au grand damn de son père qui aurait préféré partager sa passion de la gratte avec son fils ^^.

    Enfin, juste pour dire que la base est là… Ensuite, j’avoue que pour atteindre un niveau pareil à 10 ans, il devait bien y avoir du monde derrière pour pousser (et c’est là qu’on peut parler de robot). Ce qui est le plus dommage, c’est que c’est le genre de truc qui peut rendre le gamin allergique à la musique au bout du compte.

    [Reply]

  • Chevelu. on en a tous conscience. Mais ca fait quand meme mal au coeur de voir ces momes jouer de leur instrument a un niveau si elevé (que je n’atteindrai jamais sniff)

    [Reply]

  • Ces gamins ne sont que des p’tits robots. On passe un an à leur apprendre à faire un seul truc et à la fin, ça ressemble à ça. Mais après ? Vous n’allez pas me faire croire que ces gosses aiment vraiment la musique ? Ils ont à peine conscience d’eux-mêmes.

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3