ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Christopher Amott fait cavalier seul


Au cours de toute sa carrière au sein d’Arch Enemy, Christopher Amott (photo*) a toujours été le membre qui semblait le plus ressentir un besoin d’indépendance et dont on pouvait prévoir qu’il se lasse, à terme, du metal extrême. Le frère de Michael Amott a pendant longtemps alterné entre Arch Enemy et son projet Armageddon. Officiant au départ dans un registre death metal mélodique/metalcore, ces derniers ont évolué en 2000, via l’album Embrace The Mystery, vers un style plus proche du heavy et du power metal européen. Exit le chant guttural, donc, ce qui représentait à l’époque un premier signe de la volonté du guitariste de jouer autre chose. Quant à son indépendance, il l’a prise une première fois en 2005 en quittant Arch Enemy, déclarant au fanclub français Arch Enemy France ne plus se sentir impliqué à tous les niveaux. Après quoi, l’homme a travaillé son jeu de guitare en solitaire, tout s’essayant au métier d’enseignant de la musique. Il annonçait alors que les prochains disques sur lesquels il travaillerait n’auraient plus rien à voir avec le metal.

Armageddon ayant été depuis laissé à l’abandon, il était a fortiori encore moins envisageable de le voir revenir dans Arch Enemy, un groupe franchement plus extrême. C’est pourtant ce qui s’est produit. Un retour annoncé avec grand enthousiasme tant par le principal intéressé que par ses collègues. Angela Gossow manifestait alors une grande joie et une grande excitation via son Myspace : « Yesssssss, je peux enfin le sortir : IL EST DE RETOUR ! Notre frère Chris est revenu à sa bonne place, étant le guitar-hero dans Arch Enemy ! Il était difficile de taire cette info pendant ces dernières semaines. Car la seule chose que je voulais faire, c’était courir dans la rue et le crier. Cela ne nous ressemblait pas sans lui, malgré le fait que Fredrik [Åkesson, son remplaçant de l’époque] soit quelqu’un de génial et talentueux. Mais Chris et Michael ont démarré ce groupe ensemble et ils sont Arch Enemy. Leur jeu de guitare est ce qui m’a poussé à rejoindre le groupe au départ. » L’idée d’une alchimie impossible à retrouver sans Christopher était aussi énoncée dans Heavymetal.about.com par le bassiste Sharlee D’Angelo : « C’était une pièce qui manquait. Il est là depuis le début, il est partie intégrante du son. »

Si le retour d’un des membres phares au sein d’une formation à succès n’a jamais rien de bien surprenant et peut s’expliquer par un tas de raisons différentes, son retour dans Arch Enemy ne semblait néanmoins pas cohérent avec l’évolution de sa sensibilité musicale. A l’époque Christopher déclarait que cette pause de deux ans lui avait fait du bien, propos confirmés par D’Angelo : « Il prend plaisir à des choses qu’il n’aimait pas avant de partir. Il y avait des choses qui l’ennuyaient ou le fatiguaient. Ces mêmes choses l’enthousiasment maintenant. »

Néanmoins, aujourd’hui, soit cinq ans plus tard, Christopher Amott annonce à nouveau son départ pour, cette fois, poursuivre sa carrière solo : « Je vais rester très actif musicalement, travailler avec différents styles, ce qui n’exclut pas le metal pour autant. Je viens juste d’enregistrer un nouvel album, il sortira en avril. »

Cette fois-ci, on le voit difficilement faire marche arrière. Il en va d’ailleurs de même pour le groupe, à la lecture du communiqué suivant : « Nous remercions Christopher pour le temps où il a travaillé avec le groupe et, bien sûr, lui souhaitons le meilleur pour ses futures réalisations. Heureusement, il n’y a aucun psychodrame caché. C’est le meilleur moyen pour tous d’aller de l’avant. Christopher ne se sent plus de jouer du metal extrême. Nous avons déjà choisi et répété avec un nouveau guitariste et nous finirons la tournée Khaos Legion 2012 comme prévu. […] Nick [Cordle, du groupe Arsis] était mon premier choix et il correspond parfaitement à Arch Enemy par sa musicalité, sa technicité, mais aussi sa personnalité et son dévouement. » Par son background musical solide – il a été initié à la musique classique dès son plus jeune âge et a pratiqué le violon et le piano, puis a étudié le jazz et la théorie musicale à l’Université -, cet autodidacte du shred passionné de metal extrême est un choix cohérent.

Il apparaît dans ce communiqué que le motif de ce départ est purement musical, ce qui en soi n’a rien de surprenant au regard de la carrière du guitariste. Et par ce message, Arch Enemy confirme définitivement et sans aigreur, que, cette fois-ci, la page est vraiment tournée.

* Photo par SHOTbyFAYNN (Fanny Larcher)



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3