ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Song For The Deaf   

Combichrist : les raisons d’un engouement





Combichrist est, en toute objectivité, le plus grand groupe du monde. A Radio Metal on est devenus fans de cette formation norvégienne créée par Andy LaPlegua (Icon Of Coil), le compositeur du combo. Combichrist ? De la musique purement industrielle. Des bruits de machines, des samples, des beats techno et tout ça sans aucune guitare. Pas très metal me direz-vous. Eh bien oui mais non. Si tu penses que Combichrist n’a rien à faire sur Radio Metal alors passe ton chemin !

Pour démarrer, je dirai que le responsable est Spaceman mais que les coupables sont le Duc et Crusty. Spaceman a été l’un des premiers parmi nous à avoir le disque What The Fuck Is Wrong With You People? (2007) du groupe norvégien. Mais, même si Spaceman était peut-être le premier, nous avons tous approfondi Combichrist grâce au Duc et à Crusty. Ces derniers étant fans… même si Crusty n’a eu les albums en main que très tard ! C’est donc l’émission Body Electric qui nous a permis de (re)découvrir Combichrist. Voilà pour la petite histoire.

La chanson « All Pain Is Gone » extraite du dernier opus en date, Today We Are All Demons, a par exemple longtemps fait partie de ma playlist quotidienne comme en témoignera sans soucis Metalo que j’ai, comme souvent, poussé à saturation au studio avec les morceaux que j’apprécie ! Et ce n’est pas étonnant car Combichrist, ça s’écoute et ça se réécoute en boucle. Combichrist est d’utilité publique, une incitation au headbanguing.

La preuve.

Outre ce titre, l’album regorge de pépites techno-indus qui raviront les fans d’un groupe comme Prodigy. Si Today We Are All Demons est un super album, ce n’est pourtant pas le meilleur Combichrist. La galette le plus aboutie est sans conteste What The Fuck Is Wrong With You People?, un best-of à lui tout seul.

A Radio Metal on aime Combichrist. Besoin d’un argumentaire ? Ok. Combichrist c’est un sens de la mélodie et de la composition exceptionnelle. La formation a une capacité toute personnelle de proposer une musique littéralement orgasmique. Oui vous lisez bien, or-gas-mique. Pourquoi ? Tout simplement car le combo a la science du crescendo, de la montée en régime. Oui, Combichrist a l’art de proposer à ses auditeurs une mise en bouche qui fait mal aux cervicales avant une acmé finale qui se propage toujours comme un raz de marée qui vous submerge. Nouvelle preuve avec le titre « Fuck That Shit ».

Bien sûr, Combichrist (scène indus oblige) a un vrai côté malsain, dégénéré. Et c’est ce qu’on aime. A la manière d’un Punish Yourself, ça sent bon la transgression et force est de constater que cette dernière est souvent liée au sexe dans les musiques électroniques. On peut donc qualifier les compositions de Combichrist de « sexuelles ». Pas étonnant alors de retrouver des titres assez explicites comme « Shut Up And Swallow », « Adult Content » etc.

Cette ambiance particulière se retrouve en live où la musique de Combichrist prend une autre dimension. Le pit devient un dancefloor géant où les amateurs de beat technoïdes français se sont récemment fait plaisir puisque la formation américaine avait été choisie par Rammstein pour assurer les premières parties de sa tournée européenne. Sur scène, Combichrist avait été impressionnant. Forçant le respect avec une set-list aux petits oignons et un dynamisme qui aura clairement contrasté avec le show des Allemands.

Maintenant vous savez tout donc faites comme nous : rejoignez l’armée Combichrist.

« Cause we’re Electrohead ! »



Laisser un commentaire

  • Je sais pas, je suis pas super convaincu par combichrist. Pourtant j’ai pas de mal avec l’electro. Mais je trouve qu’ils ont le cul entre deux chaises. Pas vraiment groovy (à l’image d’un Justice ou d’un Bloody Beetroots) ni vraiment violent (Venetian Snares ou Aphex Twin) ni vraiment mélodique (Venetian Snares encore ou EZ3kiel) je trouve qu’au final le groupe ne va nulle part. Même la base « poumm-chac » ne me donne pas envie de bouger mon postérieur.

    Quand on me parle d’indus et de violence, j’ai envie de sortir ça plutôt. Là c’est sombre, malsain et violent tout en étant mélodique et accessible :

    http://www.youtube.com/watch?v=2Cu_9bjeV6M

    [Reply]

  • Le meilleur album de Combichrist selon moi reste Everybody Hates You, si quelqu’un est intéressé pour découvrir ce groupe, je pense que cet album pourrait faire un très bon début pour connaitre l’atmosphère de ces gugusses =P. Je trouve que Today We Are All Demons marque un changement dans le groupe au niveau musical et mélodique, ce n’est pas forcément le meilleur à mon goût, mais ils prouvent qu’ils sont capable d’évoluer et que l’électro, c’est pas que du crash crash boum boum sur une boîte à rythme.

    Sinon il y a un autre groupe indus absolument dantesque que je propose à tous les amateurs (s’ils ne connaissent pas déjà) : Angelspit.
    Je met quelques petits liens pour ceux qui veulent se manger une claque : http://www.deezer.com/fr/#music/angelspit

    « Maggot » de l’album Nurse Grenade : http://www.youtube.com/watch?v=cA9dN5SubeA

    « 100 % » de l’album Krankhaus (des paroles absolument PAR-FAITES, une perle):
    http://www.youtube.com/watch?v=rM0HNzm8dno

    « Wolf » de l’album Kankhaus aussi :
    http://www.youtube.com/watch?v=564RAeoJKU0

    « Skinny Little Bitch » de l’album Blood Death Ivory :
    http://www.youtube.com/watch?v=qQzab7sNCzs

    « Fuck The Revolution » de leur dernier album Hideous and Perfect (clip officiel) :
    http://www.youtube.com/watch?v=VYC61pEYzaM

    Merci à Radio Métal de faire preuve de tant d’ouverture, et enjoy !

    [Reply]

  • Le Duc ® / RM dit :

    Content de constater, une fois de plus, que Radio Metal sait évoluer sans perdre son âme.

    Avis aux amateurs, tous les lundi, Crusty & moi-même vous accueillons dans Body Electric !

    Et je peux vous dire que ça tatane vos gueules grave !

    [Reply]

  • J’aime bien Asphyxia dans le même esprit moi aussi…

    [Reply]

  • Je suis tout à fait d’accord avec Doc’ ! Le monde « electro » (et consorts) regorge de petites perles musicales comme Combichrist qui, quoique une absence totale d’instruments « traditionnels » comme des guitares avec des cordes, ont un potentiel de « violence » digne d’une furie d’un Slayer (whoah! j’y vais fort dans la comparaison) des grands jours. On citera, en complément des Combichrist, des formations comme Hocico, Funker Vogt ou Wumpscut – pour ne citer qu’eux … D’ailleurs, je salue Radio Metal pour cet état d’esprit … Moi, en tout cas, je ne passe pas mon chemin !

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3