ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Comment fait-on pour créer un Lemmy ?


Magalie, gérante de la société Bad Taste Factory, est venue parler de son activité dans le cadre de « L’Encre Du Sérigraphiste », un événement où les marques, fabricants et créateurs en sérigraphie textile pouvaient ainsi exposer dans les locaux de Made In Cie, à Lyon (7e arrondissement), du 29 septembre au 1er octobre. Magalie s’est, pour sa part, exprimée vendredi aux alentours de 18h.

Bad Taste Factory est, nombre d’entre vous le savent déjà, une société qui vend des T-Shirts artisanaux à la gloire des stars de la musique comme du cinéma et du petit écran. Ainsi nous avons ouvert toutes grandes nos oreilles dans le but de comprendre la manière dont Magalie et sa collègue Marie (illustratrice de formation et créatrice comme Magalie des designs des visuels) travaillent pour, au final, proposer un véritable travail d’orfèvre. Comme nous ne vous avons pas vus là-bas, nous vous faisons donc partager l’essentiel de cette conférence.

Alors, comment fait-on pour (re)créer un Lemmy, un Slash ou un Freddie Mercury ?

Plus d’infos ci-dessous.

Il est à savoir que les T-Shirts de Bad Taste Factory sont le fruit de l’usage de la technique du « flex » qui insère le visuel dans le maillage même du tissu. Très résistant, le flex permet que le visuel du T-Shirt ne parte pas au bout de deux lavages (loin de là) ce qui serait, il est vrai, assez embêtant !

Les visuels sont « originaux », c’est-à-dire qu’ils sont uniques et confectionnés de A à Z, un à un, par les petites mains des deux personnes susmentionnées. Il s’agit donc d’artisanat pur. Un T-Shirt est fabriqué (nous parlons là uniquement de l’opération consistant à ajouter le visuel sur un T-shirt, qu’elles ne tissent pas elles-mêmes), sur le principe, en moyenne en trente minutes et toute la difficulté de ce travail minutieux est donc de « peler » le visuel du T-Shirt au scalpel et à la pince à épiler. Le droit à l’erreur est extrêmement mince car si le blanc des yeux n’est, par exemple, pas au bon endroit, il faut tout recommencer. Un T-Shirt avec Lemmy est à ce titre plus simple à concocter qu’un visuel avec guitares très détaillées d’un Zakk Wylde (Black Label Society). Imaginez la difficulté de peler avec ses dix doigts le flex pour que la représentation de la guitare soit au plus proche de la réalité !

29.90 euros pour un tel travail ? Oui, ça les vaut.

Il est à savoir que Bad Taste Factory s’inspire (soulignons-le : s’inspire et ne reproduit pas) de photos retravaillées pour mener son travail à bien et offrir un modèle original, ce qui lui évite au passage d’éventuels soucis liés au droit à l’image ; quoiqu’il faille parfois ruser : le personnage Freddy Kruger étant une marque déposée, on présente plutôt dans le catalogue le nom de l’acteur, Robert Englund. Cependant certains droits à l’image les empêchent tout de même, malgré leur souhait, de travailler sur certaines figures ou personnages (ne prenons pour exemple que la licence Star Wars ultra-protégée par George Lucas et son armada d’avocats).

Créée en avril 2011, Bad Taste Factory est une toute jeune entreprise née d’une frustration. En effet, Magalie en avait « marre de voir des T-Shirts de musique moches ! ». Elle a donc voulu y remédier et « se faire plaisir » avec une boutique en ligne mettant en avant d’élégants visuels noir et blanc (ce qui est leur image de marque, donc jamais de couleurs). Bad Taste Factory a en outre pour objectif de continuer à travailler en partenariat avec des acteurs culturels locaux (voire d’agir elle-même en faveur de la culture) – et même sportifs comme avec l’équipe lyonnaise de roller derby les Grrriottes Girls – tout en continuant à innover sur d’autres formes de supports.

Alors souhaitons à nos amies une belle réussite mais, très sincèrement, étant donné la qualité du travail proposé ainsi que leur forte volonté, on ne voit clairement pas pourquoi ça ne marcherait pas !

Merci à Isa de Kafarnaum pour l’invitation.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3