ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Complètement accroc



Un Dieu. Devin Townsend est un Dieu. Devin a notamment détruit les barrières de l’extrême avec Strapping Yound Lad en créant une musique définitivement brutale et mélodique pour ensuite partir dans des contrées popisantes toujours appropriées, jamais lassantes. Il a le génie des plus grands. Normal : c’est un très grand monsieur.

Et sur scène, Devin est un spectacle à lui tout seul. Une sorte de Mike Patton mais avec une guitare à la main et encore plus de grimaces. Ceux qui étaient présents au Hellfest ont pris une sévère gifle avec le concert de l’ami Townsend donné dans l’après-midi. Cet article va donc vous remémorer de bons souvenirs et/ou vous prouver pourquoi ce mec est un p**ain de maître.

Ici, aucune envie de vous faire la biographie du bonhomme. Car cela mérite un dossier grandeur nature et pas une bafouille de quelques lignes. Eh ouais les filles, Devin n’est pas n’importe qui et mérite que nous le respections en consacrant, dans le futur, un vrai dossier à la hauteur de son standing ! Mais aujourd’hui – là, maintenant et tout de suite – je veux vous faire part d’un sentiment.

En effet, je pense être amoureux de Devin Townsend. Voilà c’est dit.

La raison principale, c’est que ce mec est trop fort. Tout ce qu’il fait, il le fait bien. Alors je suis admiratif, vous comprenez. Question musique : Il est dans l’extrême, c’est énergique et puissant. Il est dans le jeu des atmosphères, c’est prenant et riche. Il est dans le délire, c’est toujours drôle et jamais lassant. Il cherche à innover, ce n’est jamais à côté de la plaque. Et on pourrait continuer comme ça des heures et des heures…

Surtout, ce mec a beaucoup d’humour. Mais vraiment quoi. Pas comme ceux qui essayent de communiquer avec le public alors que ça sonne faux ou que ça tombe à plat. Nan. Devin Townsend, il ouvre la bouche et tout le monde rigole parce que C’EST drôle. La preuve en image avec la vidéo ci-dessous qui rappellera de super souvenirs à ceux qui étaient présents au moment des faits.

Devin arrive sur scène, fait un speech bien senti au public, et lance le morceau au riff très lourd qu’est « Addicted », un titre idéal pour rentrer de plain-pied dans un concert. Allusion à son sexe, incitation au rassemblement fraternel, prise de position pour le hockey sur glace : Devin est un gars marrant qui a l’élégance car il EST la classe.

What Else ?

Eh bien surtout – si je sors de mon désir sexuel envers lui – notre homme est capable de tenir la cadence sur scène alors que ses lignes vocales ne sont pas du tout simples à retranscrire. Que dire de ce si difficile et superbe « Kingdom » où sa voix monte avec panache dans les aigus ?

Magnifique.

Pourtant sur scène, comme en dehors, Devin Townsend ne sait pas se saper et n’est quand même pas un prix de beauté (en plus le bougre en rajoute 10 000 couches avec ses atroces grimaces !) mais, comme je l’ai dit précédemment, je m’en fous car je suis amoureux de lui.

Complètement accroc même.

Devin Townsend est la preuve vivante que la prestance, le charisme ou le charme peuvent être très éloignés des canons de beauté du XXIe siècle et que le fait « d’être beau » est avant tout une question d’attitude.

Car oui, malgré tout ça, Devin est tout simplement beau. Il inspire la bonté et sait faire partager la beauté. La beauté de ses envolées musicales comme de sa personnalité. Je ne connais pas beaucoup de gens qui ont la capacité de rendre les autres meilleurs. Devin Townsend en fait partie et je souhaitais, ici, l’en remercier.

Pour conclure, voici une autre vidéo live où apparaît justement Anneke dont on parlait plus haut. Elle est extraite d’un show donné au Dynamo Club d’Eindhoven, au Pays-Bas, le 30 juin dernier. Le mariage entre les deux voix se fait à merveille sur le morceau « Hyperdrive ».

Vivement qu’on revoit Devin sur scène.

Et peut-être même après le concert qui sait ?!



Laisser un commentaire

  • J’adore ce mec! Fan de Steve Vai je l’ai connu en 1993 avec l’album « sex and religion » Mais c’est seulement cette année sur le site de stevevai.fr en découvrant un live de « Kingdom » je suis resté sctoché! pendant des jours j’écoutais ce titre en boucle.Depuis j’essaye de rattraper le temps perdu.J’ai pris une place pour le Hellfest rien que pour lui! ce fût intense! grandiose.Cool également la scéance de dédicace.(je l’ai sourir en parlant de « sex and religion ».Vraiment un grand monsieur! vivement le prochain album!

    [Reply]

  • @Margoth: je ne m’agenouille devant personne, faut pas déconner… mais je suis d’accord avec toi: ce mec est un véritable génie. Il est exigent sur son travail, bosse avec des gens de talent et extrêmement créatif. Bref, si il n’y a qu’un seul mec à glorifier sur la scène Metal, pour moi y a pas à chier: c’est bien Devin Townsend.

    [Reply]

  • Ce show au Hellfest était vraiment magique. Je suis vraiment impatient de le voir en tête d’affiche 😀

    [Reply]

  • Y a eu un gros tabou des années durant (8 ans environ ?) sur ses perfs vocales en live qui étaient horribles, et là, depuis Addicted pof miracle, il assure à nouveau, pas au niveau de la tournée avec Vai mais bon, c’est une grosse bonne nouvelle pour son auditoire (dont moi), même s’il retravaille certains titres pour éviter des registres vocaux à problème semblerait t il (à quand un petit « night » en live ?)

    [Reply]

  • @Spaceman: J’avoue qu’il y aurait des efforts à faire de ce côté là. Et puis si cela peut te rassurer, au niveau chevelure, il ne t’arrive pas à la cheville (que ce soit maintenant ou avant avec son gros problème de calvitie) 😉

    [Reply]

  • Spaceman / RM dit :

    Mais ce mec a bien un défaut? Ah ouai, il s’habille comme un plouc…

    [Reply]

  • Je ne reviendrai pas sur ses capacités techniques, son charisme (notamment sur scène) et ses talents de composition, tout a déjà été dit (en gros) dans cet article là dessus. Je rajouterai qu’en plus de cela, Townsend est un producteur hors-pair et en son, en tant que technicien pur et dur… Ouah, il déchire! Et ouais, ce mec est comme quelques rares élus, c’est un génie. On ne peut être qu’à genoux devant autant de talent, que l’on aime ou pas sa musique (notamment en solo qui n’est pas toujours facile à écouter au premier abord)!

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3