ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Conquérir le champ noir ou être conquis par lui


Le 29 avril dernier, soit un mois après la sortie de leur troisième opus Welcome To My DNA, c’était avec joie que nous retrouvions Aviv Geffen – pop star israëlienne – et (surtout) Steven Wilson – qu’on ne présente plus (à moins que vous n’ayez jamais entendu parler de Porcupine Tree) – sur la scène du Trianon de Paris pour le dernier concert de cette première partie de tournée européenne.

Les lumières s’éteignent. Une douce mélodie aux violons retentit dans la salle avant de laisser place au tonitruant « Blood » et ses inspirations orientales. Le show est lancé. En toute logique, le dernier album du groupe est clairement mis à l’honneur avec dix titres joués sur onze possibles, répartis sur l’heure et demi de set, dont un « Go To Hell » destiné aux parents d’Aviv apparemment peu présents durant l’enfance de l’artiste, ou encore « Oxygen » bien plus entraînant dans sa version live que studio. A ce propos, les morceaux sonnent dans l’ensemble plus rock que sur album, en témoigne « Dissolving With The Night » et sa deuxième partie instrumentale renforcée à coups de guitare saturée « made in » Wilson.

Artiste : Blackfield
Lieu : Paris
Salle : Le Trianon
Date : 29 avril 2011



Blackfield au Trianon

Le son est parfait, on distingue aisément chacun des instruments. Il faut dire qu’avec un ingénieur du son aussi pointilleux que Steven Wilson, il ne pouvait en être autrement. Les deux comparses se lâchent et jouent avec la foule : Aviv tombe la chemise au détour d’une chanson alors que Steven simule un problème technique pendant l’intro du terrible « Once », ce qui bien sûr amuse la galerie.

On sent que le groupe apprécie véritablement cette brève escale par la capitale française. Steven le confie d’ailleurs entre deux titres, déclarant que le groupe se lasse un peu de l’Angleterre. Il en profite également pour donner un regard critique sur tout le ramdam réalisé autour du mariage du prince William, avis visiblement partagé par la foule. Peu avant le rappel, Geffen remercie chaleureusement ses musiciens par de vives accolades sans oublier de les présenter tour à tour au public. Enfin, Blackfield achève sa performance sur un « Cloudy Now » d’une rare intensité. Le public est conquis.

Aviv et Steven

Ce soir, il y avait tous les ingrédients d’un grand concert dans le petit théâtre du Trianon : un cadre idyllique, des musiciens talentueux et communicatifs, un son d’une qualité irréprochable, de l’émotion, une setlist sans grand absent (exception faite de l’excellent « On The Plane », mais ne chipotons pas) et un public passionné. Blackfield s’est emparé des lieux l’espace d’une soirée pour un grand moment de musique. Merci messieurs.

Setlist :

Blood
Blackfield
Glass House
Go To Hell
Open Mind
Pain
DNA
Once
Rising Of The Tide
Waving
The Hole In Me
1,000 People
Zigota
Miss U
Oxygen
Epidemic
Where Is My Love?
Dissolving With The Night

Rappels :
Far Away
Hello
End Of The World
Cloudy Now

Photos : Julien Perez



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3