ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Converge : les maîtres du chaos


Le Trabendo affiche complet ce soir, et pour cause l’affiche fait rêver pour tous ceux qui aiment la violence. Au programme Revocation pour du thrash technique et Gorguts avec du death technique. On enchaîne avec Havok, et son thrash claquant et old-school, pour finir en beauté avec l’une des formations les plus célèbres du punk hardcore/mathcore : Converge. Il s’agit de la dernière date de la tournée européenne de ces quatre groupes. Après l’Angleterre, la Pologne, l’Allemagne et les autres, le rendez-vous est donc fixé dans cette salle parisienne où l’on se prépare à avoir très chaud. Le public est varié, pour cette affiche éclectique, et n’a qu’un but : retourner l’endroit.

La soirée a droit à un très bon tour de chauffe avec les Américains de Revocation. On les a vu il y a quelques jours au Motocultor et il n’y a vraiment aucune raison de bouder une musique si efficace. Malgré des lumières faibles et peu variées lors de son set, Revocation propose une musique toujours aussi puissante qui souligne la technicité des musiciens.

Artistes : ConvergeHavok – GorgutsRevocation
Date : 25 août 2017
Salle : Le Trabendo
Ville : Paris [75]

Revocation

D’un côté de la scène, le chanteur reste le regard sur son manche pour ne pas louper une seule note. De l’autre, le bassiste crie au visage des spectateurs telle une bête. Un aspect bien plus sauvage qui dénote clairement avec le comportement global des autres musiciens, plus calmes, et ce malgré l’agressivité évidente de la musique. Toujours aussi efficace à écouter, même après deux shows consécutifs, Revocation vaut le coup d’œil en live et le public en redemande. Le thrash technique étant plutôt une denrée rare, autant en profiter à fond quand il se présente à nous !

Setlist :

Communion
Madness Opus
Theatre Of Horror
Scorched Earth Policy
Witch Trials
Dismantle the Dictator


Gorguts

Si on entend des « tabernak ! » dans la foule, c’est que des Québécois ne doivent pas être très loin ! Et en effet Gorguts est sur scène et paraît être fort apprécié par le public. On aurait pu s’attendre à un set spécial suite à leur dernier EP Pleiades Dust, se composant d’un unique morceau de trente minutes, mais le groupe piochera dans ses différents albums. « Mon ami des lights, pas de strobo s’il te plait » dira le frontamn Luc Lemay, car Gorguts souhaite avant tout partager une ambiance conviviale où la communication est de mise. A ce titre, le peu d’expressions du Québec que les Français connaissent font bien rire le guitariste-chanteur qui dialoguera régulièrement avec l’audience avec son plus bel accent. Beaucoup de fans dans l’assistance applaudiront fortement la prestation du groupe et l’annonce de certains titres comme « Le Toit Du Monde ». Un super moment.

Setlist :

From Wisdom To Hate
Obscura
Nostalgia
Inverted
Le Toit du Monde
Forgotten Arrows

Havok

Ils avaient retourné Petit Bain fin avril et on les retrouve donc avec joie : voici Havok ! Leur dernier album Conformicide est assurément dans le top 5 des meilleurs albums de thrash de l’année. Et dès le premier accord des Américains, la foule se déchaîne comme jamais. Enchaînant très vite les slams et les mandales dans le pit, la chaleur se fait ressentir de plus en plus. Et bien que sur scène le guitariste et chanteur semble un peu émoussé de cette tournée, et ne donne pas l’énergie que l’on pouvait attendre, on est réveillé par la basse. Les raisons majeures qui font que nous aimons avant tout Havok sont d’une part notre amour des artistes incarnant l’amour du thrash old school, et d’autre part parce que ce slap du bassiste fait toujours du bien aux esgourdes. Lumineux à l’image des diodes vertes présentes sur son instrument, le bassiste n’hésitera pas à se rouler par terre pendant le set et incarnera en conséquence à merveille l’énergie du set. Le groupe dans son ensemble n’hésitera d’ailleurs pas à se rapprocher le plus possible du public dans ce lieu où la sueur aura coulé plus d’une fois. Le chanteur allant même jusqu’à monter sur les enceintes situées sur le côté de scène. Impressionnant.

Setlist :

Prepare For Attack
Point Of No Return
F.P.C.
Hang ‘Em High
Claiming Certainty
Ingsoc
Covering Fire
Intention To Deceive

Converge

Lâchons la bête, qu’on nous achève une bonne fois pour toute dans la fosse ! Oui, laissons Converge nous abreuver d’un cocktail d’ultraviolence. Il ne s’agira pas d’une tournée spéciale pour Jane Doe, mais d’un best-of en attendant la sortie de leur nouvel album, intitulé The Dusk in Us, le 3 novembre prochain. Jacob Bannon saute partout sur scène alors qu’on en est toujours aux balances. Vêtu d’un T-Shirt Oranssi Pazuzu, on sait déjà que le frontman est en forme et n’a rien perdu de sa superbe. Collant le public au plus près, lui tendant le micro pour crier les paroles, souriant, parfois au regard effrayant : Jacob donne tout à son public et partage une énergie destructrice et libératrice.

Tout le monde est trempé mais ce qui compte est l’instant présent d’une salle remplie de fans. On ne compte plus les personnes en transe au premier rang, des fans qui prennent d’assaut le micro du bassiste se couchant sur les retours du groupe. Démarrant avec « Dark Horse », Converge joue également deux morceaux du prochain album avec « I Can Tell You About Pain » et « Under Duress ». Et après un court départ, ils reviennent finir une dernière fois la tournée en jouant le très demandé « Jane Doe ». Si le lightshow général de la soirée n’a rien d’étonnant ni d’original, que la scène est seulement consacrée aux instruments des groupes, le plus intéressant pour ce soir est l’énergie générale. Et malgré le sol collant en sortant de la salle, on ne découvre à la fin du set qu’une foule au grand sourire car heureuse d’avoir retrouvé de si bons groupes.

Le record de perte de sueur est toujours détenu par le dernier passage de The Dillinger Escape Plan dans ce même lieu. Mais avec une telle affiche, Converge et ses amis se tiennent assez haut sur la liste. Si des pogos classiques auront eu lieu durant Havok, un réel chaos aura régné sur Converge : les fans des premiers rangs souhaitant attraper le micro pour crier des paroles qui les suivent probablement depuis de nombreuses années.

Setlist :

Dark Horse
Aimless Arrow
Under Duress
Trespasses
All We Love We Leave Behind
Predator Glow
Reap What You Sow
Cutter
Worms Will Feed/Rats Will Feast
Eve
I Can Tell You About Pain
Eagles Becom Vultures
Concubine
Jane Doe

Photos : Matthis Van der meulen.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3