ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Coroner : on s’était donné rendez-vous dans un an…


Il y a un an, presque jour pour jour, les festivaliers du Hellfest découvraient une banderole annonçant le show de reformation de Coroner pour l’édition 2011. Nous avions eu d’ailleurs l’occasion de nous entretenir avec Tommy Vetterli, guitariste du trio, qui lui même mettait encore un gros point d’interrogation sur l’avenir du groupe. Il avouait ne pas être sûr que le groupe allait être capable d’assurer, envisageant même de se rétracter s’ils n’étaient pas sûr d’eux, se fermait à l’idée de réaliser un album, etc.

Un an après, le samedi 19 juin 2011, Coroner monte sur scène et offre au public du Hellfest un show exceptionnel. Nous ne pouvions donc pas manquer de nous entretenir à nouveau avec Tommy, ce afin d’avoir son ressenti aujourd’hui, connaître les perspectives envisagées par Coroner et bien d’autres choses.

Voici le compte-rendu de cette petite conversation :

Radio Metal : Comment vas-tu aujourd’hui ?

Tommy Vetterli (guitare) : Très fatigué ! Je n’ai pas beaucoup dormi. Je suis allé me couché vers six heures.

Six heures du matin ?!

Oui, après le show, tu dois te calmer et te relaxer un peu.

Tu es ce genre de type qui n’a pas besoin de beaucoup de sommeil ?

En fait, si, mais nous avions rendez-vous pour l’interview, il fallait donc que je sois là quoi qu’il arrive. (Rires)

(A propos d’un nouvel album) « Je veux le faire mais les autres ne veulent pas faire d’album pour le moment. Je vais devoir essayer de les convaincre. Je ne peux pas faire ça sans eux. »

Hier soir, le show que tu as donné avec Coroner était phénoménal. Pour tout te dire, je n’attendais pas un tel show dans la mesure où, lorsqu’on s’est parlé l’année dernière, tu ne semblais pas très confiant par rapport au groupe, en partie parce que Ron et Marky n’avaient pas joué pendant des années. Tu m’as même avoué que si vous ne vous sentiez pas assez en confiance vous ne joueriez pas ces concerts. Je suppose donc que vous avez fini par trouver la confiance…

Oui et cela a requis beaucoup de travail pour en arriver là. Tu ne sais jamais après quinze ans. Et comme tu l’as dit, il n’ont pas joué pendant quelque chose comme dix ans. Nous devions découvrir si cela était possible ou pas. Mais après la première répétition que nous avons faite ensemble, il était clair que nous pourrions monter sur scène. Nous avons constaté que ça allait être possible. Nous avons donc pris une moitié d’année pour nous entraîner pour les concerts. D’ailleurs, pendant le dernier concert que nous avons donné avant le Hellfest, au Maryland Deathfest, nous avons joué pendant quelque chose comme quatre-vingt-dix minutes. Nous avons répété bien plus de chansons mais nous ne pouvions jouer que pendant une heure hier soir.

Qu’est-ce que cela fait de revenir sur scène avec Coroner ?

C’est génial !

Te sens-tu rajeuni de quinze ans ?

Je ne dirais pas ça. (Rires) Non, mais c’est incroyable. C’est incroyable la manière dont le public réagit, le fait que, après tant d’années, ils sont toujours attirés par cette musique.

En réalité, la musique semble ne pas du tout avoir vieillie !

Je ne sais pas. Peut-être qu’elle sonne intemporelle parce que nous n’avons jamais suivi les modes. Nous ne faisions que ce que nous aimions et cela n’a jamais été à la mode.

Et maintenant que vous avez fait quelques concerts, voulez-vous en faire davantage ?

Nous verrons. Il n’y a pas de plan. Les choses avancent très doucement. Il faut attendre et voir. Cela dépend de l’humeur, de la manière dont les choses tournent. Le plan est d’assurer ces concerts d’abord. Nous allons jouer à Thun, en Suisse, le mois prochain, nous allons jouer au Bloodstock Festival en Angleterre. Nous allons aussi faire le 70000 Tons Of Metal, sur un bateau. J’attends ceci vraiment avec impatience. Le Sonisphere nous a aussi demandé mais nous avons décliné l’offre car ils voulaient que nous jouions seulement un set court en pleine après-midi vers seize heures.

Tu sais, il y énormément d’attente de la part des fans maintenant qu’ils ont vu Coroner sur scène…

Ils veulent un album !

Absolument ! J’ai rencontré quelques fans après votre concert et ils étaient sur les genoux, époustouflés par ce qu’ils ont vu et entendus et ils se disaient « putain, ils doivent absolument faire un album après ça ! »

Oui, comme je l’ai dit plus tôt, il n’y a pas de plan. Nous allons peut-être écrire un titre ou deux titres, les enregistrer et les produire. En réalité, je veux le faire mais les autres ne veulent pas faire d’album pour le moment. Je vais devoir essayer de les convaincre. Je ne peux pas faire ça sans eux. Mis à part ça, nous travaillons sur un DVD avec du live, nouveau et ancien, des interviews, etc. Ensuite, ouais, nous verrons.

Comment sonnerait une nouvelle chanson de Coroner ?

Bonne question ! (Rires) Je ne sais pas. Je dois me poser et essayer quelques riffs. Je n’ai rien enregistré mais j’ai quelques riffs et idées dans ma tête, pour sûr. Mais je n’ai pas encore une vision d’ensemble.

(A propos de Celtic Frost) « Il était bon de voir qu’un groupe suisse pouvait avoir du succès dans d’autres pays. Marky et moi avons eu l’opportunité d’aller en Amérique avec eux en tant que roadies. […] Ce fut une bonne opportunité pour y aller et distribuer notre démo. »

Avez-vous envisagé d’enregistrer un concert pour le sortir en album ?

Oui. Nous avons enregistré hier soir. En fait, nous enregistrons tous les concerts que nous donnons et ensuite nous les compilerons pour en faire un album live.

Avez-vous trouvé un label qui serait intéressé pour sortir du matériel par Coroner ?

Il y a quelques labels qui sont intéressés mais nous n’avons rien signé pour le moment.

Hier, Kreator jouait également, as-tu parlé à Mille ?

Oui, bien sûr.

Ne t’a-t-il pas proposé de jouer sur un titre avec Kreator, d’Endorama ou Outcast ?

Non, car cela aurait été difficile sans répétition. J’aurai eu à réapprendre les chansons et cela prend du temps. Ils étaient très bons en tout cas, il ont fait un super show. Le public était vraiment dedans.

Êtes-vous encore amis ?

Oui, nous le sommes !

Car la dernière fois tu as dit quelque chose d’assez étrange à propos de l’époque où tu officiais dans Kreator. Tu disais que Mille n’aimait pas le metal.

Ouais, peut-être que je n’ai pas dit ça correctement. Tu sais, personnellement, je n’écoute pas du metal toute la journée. J’écoute plein de musiques différentes également. Je pense que c’est normal. Donc, non, nous sommes toujours bons amis et c’était super de les voir hier soir.

Une autre coïncidence à propos d’hier soir est que pendant que vous jouiez avec Coroner, Tom Warrior de Celtic Frost, qui a chanté sur la première démo de Coroner, jouait au même moment avec son groupe Triptykon.

Oui, c’est vraiment dommage que nous jouions en même temps. Je voulais vraiment les voir. Mais nous allons jouer ensemble au Bloodstock Festival. Je ne vais pas manquer d’aller les voir.

Quel a été son impact sur le début de la carrière de Coroner ?

La chose principale pour moi est qu’il était bon de voir qu’un groupe suisse pouvait avoir du succès dans d’autres pays. Marky et moi avons eu l’opportunité d’aller en Amérique avec eux en tant que roadies. Beaucoup de gens pensent que nous étions roadies et qu’ensuite nous avons créé le groupe. Ce n’est pas vrai, le groupe était là avant. Nous n’avons d’ailleurs fait ceci qu’une seule fois. Mais pour nous ce fut une bonne opportunité pour y aller et distribuer notre démo.

Mais avez-vous, à un moment donné, au début de votre carrière, demandé à Tom de rejoindre définitivement le groupe ?

Oh, je ne m’en souviens pas ! C’était il y a si longtemps. Nous ne parvenions pas à trouver un chanteur et Tom nous a proposé de chanter sur la démo. Mais après ça nous ne parvenions toujours pas à trouver de chanteur. C’est la raison pour laquelle Ron a décidé de commencer à chanter. (Rires)

Était-il sûr de ses capacités vocales ?

Non ! Il commençait tout juste à chanter. Il n’avait jamais chanté auparavant ! Il disait « OK, nous ne pouvons pas trouver de chanteur. Je chanterai. » Et bien lui en a pris ! (Rires)

« Parfois dans ma carrière je m’ennuie un peu à ne jouer que de la guitare. Car, la musique ce n’est pas que de la guitare. »

Quels sont tes projets à venir ?

J’ai mon studio, New Sound Studios. Je produis de nombreux groupes. Je vais produire le prochain album d’Eluveitie. En ce moment je travaille sur le prochain 69 Chambers. Il sera super.

Ta femme, Nina, m’a dit qu’il sera moins alternatif et plus metal.

Oui, c’est vrai. Il est carrément plus heavy.

L’as-tu influencée ?

Non, pas du tout ! Par contre, maintenant je fais partie du groupe, depuis une semaine. (Rires) J’ai dû faire mes preuves pendant une demie-année ! Mais non, ce n’est pas mon influence. Nina écrit toutes les chansons, les paroles et tout. Elle joue également toutes les guitares en studio. Moi, je joue simplement des guitares d’arrangement, les leads et les soli.

Et est-ce que tu te plais à travailler dans ton studio ?

En fait, je fais ce job depuis plus de vingt ans. Mais je travaille au New Sound Studios depuis huit ans et il y a quatre ans j’ai eu l’opportunité de l’acheter. Et c’est un job parfait. Tu sais, parfois dans ma carrière je m’ennuie un peu à ne jouer que de la guitare. Car, la musique ce n’est pas que de la guitare.

Tu as besoin de mettre tes mains dans tous les aspects de la musique ?

Oui, complètement.

Et as-tu jamais fait de l’enseignement ?

J’ai fait énormément d’enseignement. J’ai fait ça toute ma vie, en fait. J’ai en grande partie arrêté maintenant, car je n’ai pas le temps. J’ai juste quelque étudiants maintenant, de vraiment très bons étudiants, qui viennent environ une fois par mois pour apprendre de nouvelles choses.

Interview réalisée le 20 juin 2011 en face à face.



Laisser un commentaire

  • Jean Guy Bergeron dit :

    Je suis un fan québécois et je rêvais d’un jour où CORONER reviendras au Québec donner un concert.
    De plus en plus de festival métal nous proposent de bons groupes, mais ce n’est pas CORONER!

    [Reply]

  • Quoi? Pas de nouvelle galette dans l’immédiat?
    *déçue =(*

    Bon certes, va y avoir l’album live mais, mais ….

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Greta Van Fleet + Vola @ Paris
    Slider
  • 1/3