ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Couvre Feu pour Deathstars



Artistes : DeathstarsDiary Of DreamsLacrimas ProfundereDope Stars INC
Salle : La Locomotive
Date : 13-10-2009
Public : 200 personnes environ

Compte-rendu Deathstars : Doc’


Dope Stars Inc, une bonne surprise

La soirée commence bien : près d’une heure d’attente avant de voir jouer le premier groupe…Un temps d’attente bien long pour un public qui est venu essentiellement pour Deathstars. Mais Dope Stars Inc arrive enfin et nous interprète un rock/glam à la sauce indus de très bonne facture. Dès les premiers accords, la salle réagit donc bien. Le morceau « It’s Today » fait même oublier l’attente et captive les auditeurs. Le groupe a un look glam comme on n’en voit plus de nos jours et utilise très bien la scène. Comme en studio, le chanteur utilise beaucoup d’effets de voix. Malgré cela, le son est bon sans être extraordinaire. Surtout au niveau du chant trop infailliblement mixé et des guitares retranscrites de manière confuse.

Une bonne surprise.


Lacrimas Produndere : Goth N’Roll ? Mouais…

Et encore une interminable attente…Il est 21h15 et un seul combo a foulé les planches de la Loco. Les finlandais de Lacrimas Produndere, moins indus et plus metal (le groupe aime qualifier son style de Goth N’ Roll), monte alors sur scène. Mais cette fois la mayonnaise ne prend pas. L’ambiance retombe du fait de morceaux redondants, d’un manque de justesse vocale, d’un son médiocre et d’un jeu de lumières inexistant…

Bref, vous l’avez compris, la prestation de Lacrimas Profundere n’a vraiment pas été top et on s’attend à vraiment mieux de la part des finlandais dont les efforts studio restent, malgré tout, de qualité.



Diary Of Dreams : très moyen…

Trente minutes après, les Diary Of Dreams et leur chant en allemand montent sur scène et ont la lourde tâche de réveiller un public excédé et clairement refroidi. On retrouve en conséquence une ambiance plus indus qui fera s’agiter quelques fans sans pour autant mettre le feu à l’assistance…

Encore une fois, le son est loin d’être à la hauteur, mettant les claviers en avant et les guitares en retrait. Les lumières sont sombres, mais créent une atmosphère mystique appropriée. Le frontman tentera sans succès de faire participer le public. Un public qui s’impatiente déjà pour Deathstars… Un set sur lequel de nombreux spectateurs devront, malgré eux, faire une croix.

[/urlb]

L’équipe de Radio Metal aurait, c’est un fait, bien aimé couvrir le concert de Deathstars à la Locomotive. Mais le souci c’est qu’on en a assez de ces shows qui n’ont toujours pas démarré à 0h30… C’est bien de proposer une affiche diversifiée, avec beaucoup de groupes, mais il faudrait, à un moment donné, que les acteurs du monde de la musique (organisation, salle etc.) se réunissent cinq minutes entre eux pour remédier au problème de l’horaire. Car beaucoup de fans sont concernés.

En effet il ne faut pas avoir un doctorat de philosophie pour comprendre que beaucoup de personnes qui se rendent à un concert sont dépendantes du métro parisien. C’était le cas d’Olivier, notre reporter photographe, à l’instar de dizaines de personnes présentes le soir du présent compte-rendu. A un moment donné : il faut dire stop.

Encore récemment, le même cas de figure se présentait lors du Pagan Fest, toujours à la Loco, le 21 septembre 2009. Qu’une tête d’affiche joue aussi tard se fait clairement au détriment du public. Alors que ce dernier s’est avant tout, et c’est bien évident, déplacé pour elle. La situation actuelle est pénible pour tout le monde et mérite d’être soulignée. Nous attendons, en conséquence, la prochaine venue du groupe Deathstars en France avec impatience, et dans de meilleures conditions, pour vous faire partager cet événement.

[/urlb]


Laisser un commentaire

  • Metal'o Phil / RM dit :

    J’avoue que l’idée de la nuit de concerts me plait bien ! Après tout en festivals, on est souvent debouts de 12h à 1h du matin !

    [Reply]

  • Ouai enfin sur l’idée de finir vraiment très tard, ou enfin plutot « tot le matin », je pense que ce n’est pas la solution. Perso me carrer un concert entre 23h et 5h du matin non merci…

    Faut arrêter de trouver des solutions bidons, faut juste que les organisateurs et les tourneurs cadrent mieux.
    Après ils sont pris entre deux feux : plus il y a de monde sur l’affiche, plus cela attire les gens.

    Mais pour ma part je trouve qu’au dela de 2 premières parties je fatigue… surtout quand cela ne colle pas. Avoir du death en première partie de black ou de thrash cela ne me dérange pas au contraire, mais des fois les premières parties c’est vraiment n’importe quoi…

    [Reply]

  • Ou alors, proposer une solution radicalement opposée, déjà appliqué dans le cas de festoches punks ou electros : faire des affiches trés chargées en groupes, avecles t^tes d’affiches qui jouent vers 3 ou 4h dumatet des groupes qui finissent la soirée jusqu’a 6-7h. Déjà, niveau quantité, c’est le pied. En plus, la sortie/fin du concert est absolument magique : sortir d’une salle au lever du soleil, prendre les premiers trams alors que la ville est encore a moitié endormie, des images plein la tête, et se faire une action croissant-douche avant de partir au boulot c’est magnifique.

    [Reply]

  • Pour le Pagan Fest : la tête d’affiche, Korpiklaani, n’a pas commencé son show avant une heure du mat’, et le tout s’est fini à 2h15 ; du grand n’importe quoi ! Je ne crois pas que les organisateurs pensent à tous ces gens qui doivent rentrer en transports en commun. De mon côté, j’étais bien contente de trouver un taxi ce soir-là…

    [Reply]

  • C’est clair que ça commence a bien cassé les couilles les fest avec 10 000 groupes où la tete d’affiche joue à pas d’heure…mais c’était surtout la Loco qui était concernée sur Paris..

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3