ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Cristina Scabbia (LACUNA COIL) : « Les groupes doivent plus que jamais tourner maintenant juste pour payer leurs factures ! »


Le magazine Ghost Cult s’est récemment entretenu avec Cristina Scabbia, la chanteuse de LACUNA COIL, qui évoque dans cet entretien la situation des artistes aujourd’hui et donne son sentiment sur la vision erronée que certains fans ont parfois de la vie des groupes.

Voici sa déclaration :

« Les gens ne voient pas que c’est beaucoup de travail d’être en tournée. Être éloigné de nos familles et amis la plupart de l’année est difficile, mais c’est ce que nous faisons. Je ne me plains pas de ça, parce que j’aime jouer live et être connecté avec nos fans, mais tout n’est pas glamour. […] Les gens pensent que tu deviens millionnaire en tournant tout le temps mais les groupes doivent plus que jamais tourner maintenant juste pour payer leurs factures ! […] Les gens paraissent parfois penser que si tu fais quelques couvertures de magazines tout à coup tu deviens super riche, mais ce n’est vraiment pas le cas. Le fait que parfois les gens semblent penser des trucs comme ça me donne envie de poster encore plus de choses sur Facebook et Twitter pour montrer aux gens ce à quoi ressemblent vraiment nos vies. C’est un luxe d’avoir ce travail mais on passe aussi énormément de temps à se bouger les fesses ! C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai écrit un billet pour Revolver Magazine, comme ça je pouvais montrer aux gens à quoi ressemblait la vie des groupes ».

Laisser un commentaire

  • BisRepetitaPlacent dit :

    Ce qui fausse la a vue du grand public, c’est aussi la réussite des anciennes superstars qui sont réellement millionnaires, mais qui sont l’arbre qui cache la forêt (et non, je ne fais pas référence à l’épisode S7E9 de South Park ;-).

    [Reply]

    BisRepetitaPlacent

    C’est entre les superstars internationales millionaires, et les groupes régionaux qui galèrent, l’énorme masse entre les deux que c’est flou, dans l’esprit des gens.

  • Chère Cristina,

    Je n’ai même pas envie de te plaindre. Là, tout de suite, je pense aux groupes qui aimeraient avoir tes « problèmes ». Des groupes plus jeunes, mais aussi plus vieux. Au point que certains ont dû mettre fin à leurs carrières ou se trouver un VRAI job à côté pour combler le manque à gagner.

    Tu ne te plains pas, et pourtant tu prends le temps de répondre à une minorité. Je rêve qu’un jour des artistes publient des communiqués pour remercier leurs fans. Comme ça, avec le coeur. Et non sur scène, ou chaque ville est géniale, ou que vous aimez venir jouer dans ce pays.

    Tout artiste aspire à la reconnaissance, au succès aux millions… De préférence de leur vivant, c’est mieux pour payer les factures. Peut-être que tu y accéderas à titre posthume, peut-être pas.

    Après d’un côté, je comprends ta réaction. C’est le côté « star system » qu’on vend aux plus jeunes. Faites une téléréalité, vous allez devenir riche et célèbre. On les voit sur des tas de couvertures et dans des émissions. (De toute façon, depuis l’arrivée de la téléréalité, le mot « star » a été souillé.) Alors que derrière, il n’y a aucun travail créatif ou un quelconque talent si ce n’est celui d’afficher son cul, sa bêtise et son neurone à un pays tout entier.

    Dernièrement je lisais l’autobiographie de Slash. On lui avait demandé d’arrêter de tourner car son album avec Snakepit (it’s five o’ clock somewhere) avait été rentabilisé. Alors que lui ne voyait aucune raison d’arrêter. Il n’était pas dans cette optique. Bon c’est Slash, et il avait déjà un magot grâce à son passé avec GNR.
    Mais en le lisant, je le trouvais sincère. Alors que toi Cristina, et d’autres, avaient ce discours où vous devez tourner pour « vivre ». Les ventes de disques ne suffisant pas (on l’a suffisamment compris).
    Si les disques étaient meilleurs, si vous arrêtiez de prendre vos fans pour des vaches à lait (réédition d’album avec inédits), sortie simultanée de l’édition standard (celle du pauvre) et deluxe (pour les riches). Le vinyle se REvend bien, et c’est plus cher qu’un CD. Plus personne n’achète de disques. Pas sur. Les tiens sûrement, mais ça c’est un autre problème.

    Avant c’était la belle vie pour certains groupes. Les albums se vendaient par palettes. Les hits passaient en boucle à la radio. Les chèques de royalties venaient à la porte. Et pourtant les groupes tournaient pour soutenir l’album. Ce n’était que du bénef, mais ils le faisaient, parce qu’ils en avaient envie. La scène est le lieu où ta musique prend tout son sens.

    C’est dur, il y a des contraintes, il y a des sacrifices que les autres ne peuvent voir ou comprendre, mais Cristina, c’est le lot de tous, et dans tout travail.

    Amicalement.

    [Reply]

    Mel

    J’aime x 10000
    En particulier lorsque tu dis que les téléréalités ont souillés le mot « star »!! Ils font les couvertures des magazines, se font donner des jobs d’animateurs, comédiens, etc.. mais quels sont les efforts qu’ils ont dû mettre pour y arriver? Aucun si ce n’est que de montrer au monde entier à quel point ils ont une belle gueule mais absolument rien dans le cerveau…
    Je partage totalement votre opinion quant à la complainte de Cristina.. Les gens intelligents le savent que ce n’est pas un métier facile mais je crois que de pouvoir vivre sa passion devrait largement compenser pour tout les efforts et les sacrifices qu’elle a dû y mettre….

    Storm

    @ IZI : je cite
    ‘ un VRAI job à côté pour combler le manque à gagner.’
    Mais franchement tu arrives à te regarder dans un miroir toi ?
    C’est un vrai métier, ce n’est pas parce que (je suppose que t’as un cdi ), t’es à l’abri de te faire jeter par ton patron.
    Et non , ce n’est pas une diva comme Metallica , Red Hot , Muse…
    Essaie de faire son parcours, on en reparlera 😃

  • DiamondDude dit :

    Ça s’appelle avoir un métier artistique.
    90% des artistes (peintres, musiciens, auteurs de BD) travaillent 7j/7 sans chômage, sans congés payés pour vivre tout simplement en serrant les fesses. C’est comme çà.

    [Reply]

    franck

    Oui c’est propre à la vie d’artiste mais c’est bien de le rappeler parfois…beaucoup n’en ont pas conscience en tout cas.

    Je crois reconnaitre la plus du Boss dans ces mots (:

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3