ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Cronian – Erathems


La nébuleuse Borknagar et sa carrière sont l’épicentre de toute une galaxie de formations et de projets. Vintersorg et ICS Vortex, les carrières solo des deux chanteurs actuels de la formation, évidement, mais aussi pêle-mêle : Arcturus, Otyg, Fission, Solefald, Ulver, Spiral Architect ou encore ce Cronian qui nous intéresse aujourd’hui. Et dans toutes ces formations, ou presque, un point commun se dégage : un certain sens du challenge artistique voire de l’expérimentation. Cronian, qui avec Erathems délivre déjà son troisième album, obéit à la règle. Plus encore, il prend aujourd’hui l’apparence d’un faux jumeaux de Borknagar. Et pour cause, les instigateurs du projet ne sont autre que Øystein G. Brun, compositeur principal des deux formations, et le chanteur Vintersorg.

Avec Erathems, chercher à démarquer Cronian de Borknagar revient un peu à jouer au jeu des sept différences. On pourra surtout dire que dans Cronian, les orchestrations et arrangements ont un rôle nettement plus central et dominant. C’est ce que met en évidence un titre comme « Chemical Dawn », ou l’instrumental « End(durence) » qui lui succède et clôture l’opus, où les guitares sont littéralement enterrées sous les orchestrations – cordes, cuivres, voix, cloches et autres – riches et travaillées, conférant un aspect grandiose et quasi atmosphérique au tout. « Moments And Monuments » pousse même l’exercice plus loin en se reposant uniquement sur cette facette (pizzicatos et cuivres façon péplum). Il y a aussi chez Cronian, toujours dans ce travail d’arrangements, un aspect « cosmique » ou « spatial », par certains sons de synthétiseurs et autres nappes de claviers que ne renierait pas Arjen Lucassen (« Cold Wave Eruption », « Moments And Monuments »). Ou peut-être tout ça n’est que continuité avec le travail orchestral effectué sur Urd, dernier album de Borknagar (et chef-d’œuvre du genre). Pour le reste, la patte caractéristique d’Øystein G. Brun ne trompe personne, dans les riffs, les harmonies, les mélodies, dont il a seul le secret, tout comme la dualité vocale de Vintersorg. Et même si le propos est plutôt posé, quelques accélérations rappelleront – avec le registre vocal écorché de Vintersorg – la parenté du duo avec la scène black metal.

Sur Erathems, Cronian profite assurément de la technique, du savoir-faire et de la maturité de ses auteurs, mais manque parfois d’un peu de carburant dans son réservoir pour vraiment décoller et se mettre en orbite. Si bien que certaines chansons pourront paraître un peu longues ou donner le sentiment d’écouter une face B de Borknagar. Mais combien de formations rêveraient de pouvoir produire des faces B d’une telle qualité ? En définitive, un consistant quatre heures en attendant le prochain Borknagar.

Album Erathems, sortie le 8 novembre 2013 chez Season Of Mist.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3