ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Crosses – Crosses


On ne pourra guère reprocher à Shaun Lopez (Far) et Chino Moreno (Deftones, Palms) d’avoir pris leur temps pour sortir le premier album de leur projet commun au nom énigmatique, Crosses. Brûlant, sensuel et envoûtant, ce premier opus très complet (quinze titres pour près d’une heure) s’arroge avec une aisance déconcertante les sens et émotions de l’auditeur à travers des ambiances légères de guitare, des arrangement électroniques tantôt légers et aériens, tantôt intenses et profonds, et une réalisation vocale d’un niveau émotionnel et technique comparable à ce que le frontman de Deftones avait pu délivrer sur le tournant atmosphérique si important dans la carrière des Californiens, l’album White Pony.

Dans un cadre musical entre un trip-hop voluptueux et une électronique vaporeuse aux relents indus (le début d’ « Option » et la fin de « Bitches Brew » en témoignent), Moreno et Lopez balaient le spectre des émotions humaines dans un voyage musical extatique aux confins des émotions brûlantes de l’âme, en utilisant les codes et l’esthétique sémantique des religions jusque dans le nom même du projet et des titres (des croix remplacent même les « t » dans le nom des titres). Groove classieux avec « The Epilogue », mélodie saisissante et paroles vibrantes sur « Frontiers », subversion puissante et accrocheuse à la Nine Inch Nails avec « Blk Stallion » ou univers dream-pop plus léger par touches (« Nineteen Ninety Four »), Crosses développe un style original et abouti à en faire oublier les pérégrinations gentillettes de Chino avec les ex-Isis dans Palms.

Avec une cohérence et un intérêt continu sans temps mort, les titres reflètent dans les paroles et les ambiances des états de conscience différents et changeants (« This Is A Trick »), de la recherche de pureté (« The Epilogue ») à la tentation spirituelle ou charnelle (« Prurient ») jusqu’à l’ultime voyage (« Death Bell »), glas d’un voyage initiatique dans l’inconscient et les sphères émotionnelles par la voix suave, riche et intense d’un Moreno toujours plus inspiré. Crosses réussit à allier dans un univers proche de Deftones, un indéniable caractère ambiant dark-wave à des compositions accrocheuses aux multiples subtilités électroniques, le tout servi par une production irréprochable et une continuité très à propos dans la tracklist. Un pavé rock dans la mare électro-ambiante qui fera sans doute date, tant auprès des fans de Chino Moreno que des autres.

Ci-dessous le clip de « Bitches Brew » et le titre « The Epilogue » :

Album Crosses, sorti le 11 février 2014 chez Sumerian Records



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3