ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Cult Of Luna, la fin d’une ère


Qu’on se le dise, Cult Of Luna n’arrête pas : Cult Of Luna prend quelques distances avec sa carrière. Le message est en tout cas clairement envoyé ainsi par les Suédois, qui précisent dès la première phrase de leur annonce via le Facebook officiel du groupe : « Nous n’arrêtons pas. » Soit. Mais il va en falloir un peu plus pour convaincre les fans. Car organiser l’une des dernières dates pré-hiatus en invitant un ancien chanteur du groupe, Klas, pour interpréter des morceaux des débuts, voire même des morceaux qu’ils n’ont jamais interprété en live, cela sent quand même légèrement le sapin. Mais Cult Of Luna n’est pas à un paradoxe ni une fausse piste près. Après tout, ils avaient bien roulé tout le monde dans la farine avec le thème d’Eternal Kingdom, qui devait être tiré du journal intime d’un dément interné en hôpital psychiatrique, et qui en fait n’en était rien, juste histoire de débusquer le sens critique des journalistes… Un peu comme Tool, les Suédois jouent avec les médias et l’opinion. Et même si on ne doute pas une seule seconde de leur volonté de faire une pause, le côté vague de l’annonce et la volonté de laisser de nombreuses portes ouvertes pousse à croire que Cult Of Luna joue une fois de plus quelque peu avec les nerfs de ses fans.

« 2013 a été une année très active pour nous, et nous ne voulons ni ne pensons que c’est bon pour nous de continuer à ce rythme » Voilà qui est clair. Alors que certains groupes se nourrissent d’une activité intense, Cult Of Luna ne souhaite plus rentrer dans le schéma qui se répète de l’album suivi d’une tournée, sans parler de la promotion. Ils expliquent que plus jeunes, ils ont connu ces cycles, mais que c’était à une époque où ils « étaient capables de se concentrer plus sur la musique ». On peut entendre par là que les membres ont aujourd’hui sûrement des vies de famille, voire d’autres activités professionnelles qui font que Cult Of Luna n’est plus au centre de leurs priorités. Le festival londonien Beyond The Redshift, dont ils sont les instigateurs et la tête d’affiche principale, sera donc le point d’orgue du cycle actuel du groupe, qui « marquera la fin d’une ère ». Le groupe compte donc ensuite « disparaître lentement » pour réapparaître « sous une forme dans un futur indéfini ». Au moins, avec ça, ils ne s’embarrassent pas avec les éventuelles questions sur une date de retour.

L’ultime festival londonien sera donc un événement sur une journée et dans trois endroits différents, une « expérience audiovisuelle » qui comptera d’autres groupes dont God Seed, Bossk, Amenra, ou Amplifier et une vingtaine d’autres groupes encore à annoncer. Les membres actuels de Cult Of Luna ont donc demandé à Klas Rydberg, ex-second chanteur du groupe, qui a quitté le groupe en catimini en 2012 de venir participer pour chanter certains morceaux. Cela ressemble ainsi étrangement à une tournée d’adieu réunie sur une seule date, ou peut-être encore la possibilité d’une reformation avec des membres différents, ce qui correspondrait effectivement à la fin d’une nouvelle ère. Tout cela n’est que conjectures, mais Cult Of Luna, en laissant planer une telle part de mystère sur cet arrêt momentané, ne laisse pas d’autre choix : « Peut-être sortirons nous un album l’année prochaine ou dans dix ans, honnêtement nous n’en savons rien. » La thèse de voir le groupe prendre quelques années avant de retourner en studio est évidemment la plus probable, sachant que celui-ci a déjà mis cinq années entre les sorties des deux derniers albums, Eternal Kingdom et Vertikal.

Le hiatus de Cult Of Luna provoque en tout cas le désarroi chez les nombreux fans du groupe. Ce groupe à l’aura particulière et au son unique connaît actuellement un important succès international, et s’apprête à laisser un peu orpheline la frange post-core déjà meurtrie par l’arrêt d’Isis il y a quelques années. Plutôt que capitaliser sur le succès actuel et en profiter pour essayer de grandir, les Suédois préfèrent arrêter le processus, peut-être pour ne pas user ou entacher la créativité du groupe. « Cult Of Luna ne mourra pas » trouve-t-on écrit en fin de message. Ainsi soit-il, c’est peut-être effectivement là l’essentiel.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3