ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

DANKO JONES AU NINKASI KAO DE LYON


Artistes : Danko JonesBackyard Babies
Lieu : Lyon
Salle : Ninkasi Kao
Date : 02-04-2009
Public : 500 personnes environ


Gros concert des Backyard !

Les gyrophares qui jonchent la scène des Backyards s’illuminent pour prévenir de la déferlante rock’n’roll imminente. Les douillets du tympan et autres mélomanes raffinés sont priés de quitter les lieux avant qu’il ne soit trop tard.

Les quatre glammeurs entrent en scène. C’est qu’ils ont la classe les gaillards ! Mention particulière pour les deux guitaristes chanteurs : l’un accoutré d’une parure vieille Amérique fin XIXème et l’autre débraillé et cheveux en pétard façon Hanoi Rocks. Ca en jette un max. Mais ce qui en jette encore plus c’est ce rock’n’roll furieux, tinté de punk, et monstrueusement accrocheur qui se déverse sur la fosse du Kao. Les Backyards le crient haut et fort : le glam est plus vivant que jamais ! Ils prouvent aussi que le style reste intemporel. Quel bonheur de se prendre en pleine face de tels hymnes. Le public ne s’y trompe pas d’ailleurs et scande les refrains comme un seul homme, secondant Nicke Borg et Dregen. La dualité entre les deux musiciens fait d’ailleurs merveille. Le second avec sa voix rocailleuse de junky complète parfaitement le premier, chanteur principal à la voix plus lisse et mélodique. Notons également un jeu de guitare étincelant de Dregen et une section rythmique certes basique mais inébranlable.


Les suédois ont assuré !

Coté setlist, l’accent à été mis sur les titres les plus pop et immédiats. Peut être aurait-on aimé entendre certains des brûlots les plus hard de leur répertoire. Mais qu’importe, la fête ne fait que commencer, et de quelle manière ! A Danko Jones de prendre la relève désormais…


« Le showman : c’est moi ! »

Le petit canadien teigneux foule les planches sans mot dire mais visant la foule d’un ?il défiant et hurlant à l’assistance « vous allez vous en prendre plein la poire mes petits».

Avec Danko le public sait pourquoi il est là : des riffs simples mais assassins et des refrains entêtants à reprendre en c?ur. Les tubes s’enchaînent à la pèle: « First Date », « Invisible », « Code Of The Road »… Danko sait qu’il possède plus de tubes que de raison et ne s’en cache pas comme en témoigne ces commentaires piquants : « certains groupes jouent 40 minutes et après c’est fini parce qu’ils n’ont rien d’autre. Nous nous pourrions jouer jusqu’à trois heures du mat’ sans problèmes parce que nous avons des tonnes de tubes ! ». Pas modeste pour un sous le canadien, mais personne ne lui en veut parce qu’au final il a raison le bougre ! Et puis Danko c’est une grande gueule, ce qui au final fait de lui un sacré showman.


Danko aux anges.

Le concert aura d’ailleurs été marqué par les enchaînements redoutables d’efficacité et autres intermèdes à se tordre de rire. Danko aime prendre la foule à partie voire même directement des individus dans l’assistance (« Tu as un groupe mec ? Tu aimes ce riff ? Tu le veux pour ton groupe ? Et bien prends le ! Il est à toi ! »). C’est d’ailleurs avec un malin plaisir qu’il aura monté le public de la fausse contre celui des gradins, pour un résultat tout simplement électrique !

Danko éblouit par son charisme et capte toute l’attention par sa tchatche. Avec un tel frontman on en oublie presque les deux autres compères qui pourtant abattent un boulot redoutablement efficace avec des rythmes à la fois lourds, entraînants et précis. Ce John Calabrese, quel son de basse !

Chez Danko Jones tous les ingrédients sont là pour faire de ce groupe un géant du hard. Il y a peu nous parlions de la venue d’AC/DC en France et certaines critiques fusaient dénonçant un show trop rodé et prévisible. Si vous partagez cet avis, a coups sûr la spontanéité de Danko Jones vous ravira et l’efficacité et l’accroche des compos vous enverra aux anges.


Rien de tel qu’un bon concert rock n’roll !

Ne ratez surtout pas le prochain passage de ce canadien complètement allumé et assurément rock n’roll!



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3