ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Dark Funeral : la destitution de l’Empereur


S’étant séparé fin 2012 de son chanteur intérimaire Nachtgarm, Dark Funeral reste aujourd’hui, encore et toujours à la recherche de son remplaçant. Oui, toujours ! Pourtant, comme certains ont pu le constater sur son actuelle tournée des festivals (passée en particulier par le Hellfest et le Graspop), les Suédois ont renoué avec leur emblématique frontman Emperor Magus Caligula (membre du groupe de 1996 à 2010) ; le meilleur choix pour célébrer sur scène, comme il se doit, leur vingt années d’existence.

Mais cette réunion n’en reste pas moins qu’une réunion symbolique car indéniablement, l’avenir de Dark Funeral semble vouloir se jouer sans son frontman historique, les Suédois annonçant être à la recherche d’un nouveau vocaliste permanent.

Une volonté de changement qui peut paraître évidente depuis que la séparation a été consommée, mais il n’en demeure pas moins une certaine envie dans le cœur de certains fans de black metal, attachés aux traditions et donc à un passé érigé en échelle de valeur, de voir le groupe continuer avec Emperor Magus Caligula. Le chanteur avait quitté le combo pour se consacrer à une vie d’ « homme respectable » (eh oui, le mariage, ça vous range) mais le revoir à la proue du navire Dark Funeral pouvait (et peut encore, tant que le combo n’aura pas trouvé de digne successeur à ce poste) laisser entrevoir un potentiel retour sur décision. Après tout, rattrapé par la nostalgie, Magnus Broberg (de son vrai nom) pourrait bien choisir de revenir au sein de cette bande qu’il connaît si bien et dans laquelle il a participé à la confection de son identité avec l’album majeur qu’est Vobiscum Satanas (1998).

D’autant plus que, visiblement, l’homme ne croule pas sous l’accumulation de projets artistiques. Suite à son départ de Dark Funeral, Emperor Magus Caligula a pris le poste de vocaliste du groupe Witchery, formation lancée en 1997 par Sharlee D’Angelo d’Arch Enemy et Spiritual Beggars (sans oublier le dernier né : The Night Flight Orchestra) et Patrik Jensen de The Haunted. Mais la dernière œuvre du combo remonte à 2010, soit un an avant l’arrivée de son nouveau chanteur (une arrivée qui reste la dernière actualité du groupe). Autant dire qu’il n’y a pas beaucoup de boulot de ce côté-là. Ce qui n’est guère étonnant quand on voit un D’angelo jongler entre ses deux autres formations principales qui chargent déjà bien son agenda, et un Patrick Jensen principalement concentré sur The Haunted qui, pour le coup, a probablement retrouvé un nouvel élan avec son line-up tout neuf. Autant dire que Witchery est un projet parallèle sans grandes ambitions.

Mais de son côté, Dark Funeral est aussi en quasi cale sèche (au moins dans ses aventures studio) depuis 2009 et son album Angelus Exuro Pro Eternus. Et il est certain qu’ils ne prévoient pas d’en rester là, ne serait-ce qu’en raison de leur contrat avec Century Media, leur nouveau label, à qui ils doivent trois albums, et de cette quête de leur nouvelle voix permanente censée apporter sa pierre à un socle neuf depuis lequel le groupe pourra à nouveau se tourner vers l’avenir. Et bien qu’il ne soit pas souhaité par les fans du groupe d’entendre autre chose que du Dark Funeral, une nouvelle recrue dans cette légion aurait certainement le potentiel pour élargir ses ambitions, les Suédois n’ayant, en cinq opus, jamais quitté les sentiers d’un black metal singulier qu’ils ont eux-mêmes tracé, restant, en live comme en studio, un groupe rôdé et tournant inlassablement autour du même sujet.



Laisser un commentaire

  • Arrow
    Arrow
    Tool + Brass Against @ Paris
    Slider
  • 1/3