ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Dave Navarro, le rituel dans le sang


Dave Navarro n’est pas tout à fait ce qu’on pourrait appeler un homme conventionnel. Au-delà du fait d’être le guitariste de Jane’s Addiction, d’avoir officié chez les Red Hot Chili Peppers, d’avoir été marié à Carmen Electra, ancienne starlette d’Alerte A Malibu, de 2003 à 2006, ou encore d’avoir réalisé un film pour adultes en 2007 et d’animer une émission de radio sur Playboy Radio, le musicien californien est connu pour des performances corporelles un tantinet extrêmes. S’il en avait déjà fasciné certains et choqué d’autres en se scarifiant ou en se balançant embroché à des crocs de boucher, Dave vient de refaire parler de lui en s’essayant à une nouvelle expérience aussi sanglante que marquante.

En plein désert, en compagnie du couple Von Cyborg, experts dans l’art de l’altération physique, Navarro a littéralement versé son sang (recueilli dans un verre à partir d’une entaille au front) pour que les deux artistes puissent peindre un portrait de sa mère. Cet acte, qu’on le perçoive comme une simple excentricité supplémentaire ou une performance humaine et artistique, dégage une puissante symbolique indiscutable. En effet, il est important de savoir que Constance Navarro a été assassinée sous les yeux du guitariste en 1983, alors que celui-ci avait une quinzaine d’années.

« Dans un sens, ce ne sont pas des peintures, ce sont des hémorragies ». Voilà comment le peintre américain Vincent Castiglia, spécialisé dans la peinture à l’hémoglobine, définit cet art. Et en s’y essayant, Dave Navarro fait plus que rendre hommage à sa mère, ou que donner une clef de compréhension de sa personnalité hors-du-commun (plus facile à comprendre quand on connaît son passé). En passant par l’hémoglobine et la douleur, le musicien s’abandonne à un véritable rituel où le parallèle avec la mort de sa mère est indéniable. A travers l’hémorragie, la souffrance puis la libération, Dave Navarro se livre à une purge, une catharsis très personnelle et donne de sa personne afin d’accoucher d’une œuvre aussi brute que vivante. En versant son sang au couple Von Cyborg, le fils rend en quelque sorte à sa mère ce qu’elle lui a donné : la vie. Réponse au sang par le sang, non par vengeance, dans un acte (auto)destructeur, mais en transcendant la douleur, voire la colère, dans une démarche créative.

Retrouvez plus de photos de ce « rituel » par ici.



Laisser un commentaire

  • pfff… c’est du gachi, il aurait mieux fait de faire du saucisson, ou du boudin…

    [Reply]

    carlosc2

    pauvre inculte (pour ne pas dire pauvre con) essaye au moins de comprendre sa démarche

    MegaRalf

    @carlosc2 : essaye d’avoir aussi un peu de second degré, même quand tu ne trouves pas ça drôle, sinon tu n’as pas fini de faire la chasse aux blagues foireuses… 😉

    Quand à « pauvre con », au final tu l’as quand même dit… Peace les mecs !

    Et quant à Dave Navarro, c’est vrai que sa démarche est intéressante ; mais à mon avis le seul qui peut réellement prétendre la comprendre… c’est bien lui-même.

  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • vendredi, 20 septembre 2019 à 17:18
    ETHS : les détails du DVD The Ultimate Show
    vendredi, 20 septembre 2019 à 14:23
    Klone : embarquement immédiat
    jeudi, 19 septembre 2019 à 19:04
    Alice Cooper : un méchant qui vous veut du bien
    jeudi, 19 septembre 2019 à 16:48
    Steel Panther – Heavy Metal Rules
    vendredi, 13 septembre 2019 à 16:46
    Korn – The Nothing
    1/3