ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

De l’hystérie en masse à l’assemblée nationale


C’est Tonton Zégut qui a eu l’info par Yann, le guitariste de Mass Hysteria. Info qui a depuis été relayée par le site[/urlb] du groupe : « Mass Hysteria était invité hier à l’Assemblée nationale, afin de s’entretenir avec le député Patrick Roy !!! Ils ont en effet discuté de l’avenir et de la place de musique rock et metal en France. Le député Patrick Roy annonce qu’il sera sur scène avec Mass Hysteria ! »

Voici le SMS de Yann envoyé à Francis Zégut et publié par ce dernier sur son blog :

« Je te confirme, on en sort, c’était juste énorme. En contrepartie de la visite, la super visite, et du dîner à l’Assemblée Nationale, pendant lequel nous avons beaucoup parlé du Metal en France, il (le député Patrick Roy) viendra chanter « Furia » avec nous lors de son festival (Les Metallurgicales) où on joue avec Soufly et Paradise Lost. Enorme !!! »

Radio Metal ne pouvait pas passer à côté de cet événement qui marque sans conteste un pas vers la reconnaissance du metal en France. Avec les prises de position de certaines figures politiques françaises sur le Hellfest et notre style musical favori, le metal serait-il en passe de devenir un nouvel enjeu de la classe politique ?

C’est pour répondre à cette question et comprendre le contexte de l’invitation du groupe à l’Assemblée Nationale que nous avons demandé à Yann de prendre la parole ce soir sur notre antenne, dans l’émission Anarchy X. Ce sera aussi l’occasion de revenir sur Failles, le dernier album en date de Mass Hysteria sorti l’année dernière.

Edit le 14 juin 2010 : l’interview en verion retranscrite. Le sujet qui nous intéresse aujourd’hui est votre venue à l’Assemblée Nationale. Quel était le contexte de tout cela ?

Yann : Cela fait un certain temps au sein de Mass Hysteria que l’on se demandait comment faire pour que le metal ait plus sa place en France. On essayer de créer des trucs sur Facebook et on participe à un festival organisé par Patrick Roy à Denain, sa ville. Il aimait bien ce que l’on faisait et a appelé notre tourneur pour nous inviter à visiter et discuter du metal en France. On a donc répondu favorablement d’emblée. On y est donc allé et c’était franchement énorme. L’endroit est magnifique et Patrick était vraiment sympa. Il nous a invité ensuite manger au restaurant de l’Assemblée et c’est à ce moment là que l’on a pu débattre du problème.

J’ai souvenir que lorsque Patrick Roy abordait le sujet au sein de l’Assemblée, notamment sur l’interdiction du Hellfest, les autres députés chahutaient et le huaient. Quelle a été leur réaction quand vous êtes passés ?

En fait, apparemment, Patrick se fait pas mal critiquer à chaque fois qu’il aborde un sujet, même en dehors de celui du metal. Mais, nous, on a été accueilli dans un cadre super cool, présenté à plein de gens, bien reçus. Personne ne rigolait, personne ne nous a pris de haut et des gens s’intéressaient même à ce que l’on faisait. Après, ceux qui huent comme tu dis, sont surtout des gens de l’UMP et ce ne sont pas eux qu’on vise mais plus le ministère de la Culture qui sont beaucoup plus ouverts. Par exemple, Frédéric Mitterrand a fait en sorte de débloquer de l’argent sur la demande de Patrick Roy pour une tournée de Gojira.

Justement, avez-vous pu rencontré Frédéric Mitterrand ?

Non, il n’était pas là quand on est venu. Mais, on essaie vraiment d’ouvrir quelque chose de ce côté là pour que les labels aient plus de moyens, pour que les groupes aient plus d’aide pour l’export… Pour l’instant, cela ne se fait que pour tout ce qui est variété, hip hop alors que dans le metal pas grand chose. Vraiment dommage quand même.

Ca doit être vraiment difficile de s’exprimer à l’Assemblée Nationale tant on a l’impression qu’en bas de l’amphi, tout le monde est contre toi, un peu comme une cour de récréation.

C’est évident. En même temps, Patrick nous a bien dit qu’il avait d’autres priorités à voir avant ce problème en tant que maire de Denain et député. Malgré tout, il nous a promis de faire tout son possible pour tenter de faire quelque chose à ce sujet.

Donc Patrick Roy serait un vrai passionné de metal et ne l’utilise pas comme étendard pour faire bien auprès des jeunes ?

Je le confirme. En réalité, il est devenu maire et député sans le vouloir, il gravi les échelons car il était apprécié des gens et a fini par avoir ce statut. A la base, il écoute du metal depuis qu’il est tout jeune. C’est ainsi qu’il a décidé de se servir de son statut pour tenter de défendre la musique qu’il adore. Et nous sommes fiers de l’y aider en ayant ouvert un débat là-bas.

Est-ce que tu penses vraiment que la vision du metal en France peut changer ?

A petite échelle, cela peut être possible. Au moins, les groupes et les labels auraient moins de difficultés. Après, c’est vrai que l’on déclare sur Facebook que le metal devrait être représenté aux Victoires de la Musique. On est d’accord, c’est une émission de merde mais on peut faire en sorte que ce soit plus ludique pour nous. Pourquoi le metal ne serait pas représenté alors qu’il est représenté sans problèmes dans tous les autres pays?

Beaucoup de fans de metal trouvent que ce style doit rester dans l’ombre, de peur qu’il ne soit « perverti ». Qu’est-ce que tu en penses ?

Je ne comprends pas cette mentalité. En France, la scène metal est en train de mourir à petit feu, on dirait qu’ils ne s’en rendent pas compte. Et à côté de cela, les Etats-Unis récompensent Metallica. C’est bien dommage que les gens soient aussi fermés. J’ai l’impression que les gens croient que si l’on ouvre une catégorie metal aux Victoires de la Musique, on retrouverait Superbus, Kyo et consort. Pas du tout, puisque la sélection serait faire par le public, donc des gens qui s’y connaissent.

Ne crois-tu pas également que les gens sont dans cet état d’esprit car ils n’ont plus l’espoir de voir le metal médiatisé aujourd’hui ?

J’étais comme cela aussi avant. Mais avec plus d’années et d’expérience, je me dis que c’est débile. C’est génial que Sepultura ait pu vendre 120 000 albums en France avec Roots.

Est-ce le fait que tu ais évolué en tant personne ou le fait d’avoir un groupe qui a pas mal avancé et que tu connaisses la situation au niveau « business » ?

C’est parce que je fais partie de l’un des groupes qui s’en sortent le mieux aujourd’hui. On arrive encore à vivre de notre musique. Quand on est sur les routes, on est amené à voir pal mal de petits groupes et le fossé qui nous sépare est vraiment énorme car ils ont d’énormes difficultés. Il faut que cela change! A l’époque où le néo à explosé, il y a eu un petit mouvement qui s’est crée en France, c’était plutôt sympa.

Serait-il possible que le succès du metal soit cyclique, un peu comme un phénomène de mode qui revient de façon ponctuelle ?

C’est un peu toujours comme cela. Il y eut Rage Against The Machine, ensuite Korn et toute la vague néo… Je trouve cela dommage que ce ne soient pas des groupes d’ici qui fassent vivre le metal. On a des bons groupes en France: Loudblast, The Arrs, Hacride, Gojira. Ce serait bien qu’un metal plus extrême qui soit reconnu en France car, à la limite Mass Hysteria est quand même beaucoup plus ouvert comme groupe.

Dans les années 80 et début des années 90, on pouvait observer une certaine ouverture en France, comme du metal à la télévision et en radio… Tu disais également que ceux qui huaient Patrick Roy étaient des gens de l’UMP. Y aurait-il un lien entre la disparition du metal et le gouvernement de droite que l’on a depuis 10-15 ans ?

Je ne sais pas… Je ne pense pas vraiment. Que ce soit de droite ou de gauche, ils n’aiment pas le metal, c’est loin d’être le fer de lance de la haute bourgeoisie de toute façon. Patrick Roy est une exception.

Dans le cadre de son travail, est-il perçu comme une sorte d’extraterrestre parmi les autres députés ?

Complètement. Tout le monde le connaît et, même si un certain respect est là, il se fait tout le temps « taper dessus ». Quand on est venu, il venait de se prendre un avertissement pour un autre sujet que le metal. C’est un peu la grande gueule parmi les députés.

Est-ce que tu crois que, dans notre système, les grands gueules ont le moyen de monter ?

En étant metalleux, on irait dans le sens de Patrick c’est vrai. Par contre, dans la vie de tous les jours, à force de l’ouvrir, il est vraiment vu comme un clown. C’est bien dommage car quand on y réfléchit bien, ce sont eux les clowns. Il faut vraiment que les choses changent. Quand on voit les histoires avec le Hellfest et le satanisme qu’il engendrerait qu’ils colportent, il est clair que ce sont eux qui sont ridicules.

Patrick Roy devrait chanter avec vous dans son festival, Les Metallurgicales, sur le titre « Furia ». Comment voyez-vous cet événement? L’avez-vous déjà entendu chanter ?

C’est un musicien. Au démarrage, il voulait même faire la guitare avec nous mais pour des questions techniques, ce n’était pas terrible. Comme il connaît tous nos morceaux par c?ur et qu’il voulait vraiment participer, cela s’est fait comme cela. Et on a accepté volontiers, on a trouvé cela fun comme idée ! On ne l’a jamais entendu chanter mais vu qu’il a fait partie de groupes dans le passé en tant que guitariste, cela ne nous inquiète pas plus que cela.

On va aborder un autre sujet maintenant. Votre album, Failles, est sorti il y a quelques mois et se montrait bien plus metal. Comment a-t-il été accueilli ?

A la base, on était très metal mais après Contraddiction, on a changé notre recette de peur de tourner en rond et proposer Contraddiction numéro 2. En plus, on n’a pas eu la production que l’on voulait, sans compter que les gens n’ont pas apprécié. Avec Une Somme De Détails, on est revenu à nos racines et l’on a enfoncé le clou avec Failles. Peut-être que le prochain suivra la continuité, ou peut-être sera-t-il encore pire, on ne sait pas encore.

Vous avez donc des regrets sur les albums précédents ?

Pas vraiment. Moi, j’ai un regret sur la production de l’éponyme. En réalité, au démarrage, on voulait un producteur américain qui avait travaillé avec Slayer entre autres, puis le moment venu, on s’est rendu compte qu’il s’agissait d’un homonyme. Le producteur avec qui l’on s’est retrouvé était anglais et plutôt spécialisé dans la pop. On a voulu annuler mais le mec nous a convaincu qu’il savait ce qu’il fallait pour cet album. On a reçu la version finale et il s’avère qu’il a totalement foutu le disque en l’air. Si il avait été mixé par Fred, celui qui a fait les derniers albums, cela aurait certainement mieux sonné.

N’avez-vous pas envie de le réenregistrer ?

On en parle souvent entre nous c’est vrai. Le problème est qu’il faut beaucoup de temps et d’argent pour le studio. Peut-être qu’on réenregistrera quelques morceaux pendant les sessions studio du prochain album.

Du coup, vous avez dû vous brouiller avec ce producteur ?

Moi, je le déteste (rires)! C’est un mec gentil mais il a foiré mon disque. En plus, je ne pouvais pas être présent à cause de différents problèmes et je recevais des morceaux à Paris. Je voyais donc encore plus que cela ne sonnait pas. Par contre, cela plaisait à notre précédente maison de disques, Wagram. Du coup, on a été brouillé et avons fait une erreur de dire oui.

N’est-ce pas trop frustrant de se prendre les critiques des journalistes et fans alors que tu les partages complètement ?

Je me suis toujours efforcé d’être honnête dans les interviews à ce sujet parce que c’était aussi horrible pour nous que pour les autres. J’expliquais bien le contexte de la situation. Qui plus est, on ne pouvait pas se permettre de le refaire à l’époque à cause du régime d’intermittence imposé par la France et du retard qu’on avait. Le pire, c’est que cela sonnait super bien jusqu’à l’étape du mix: les prises étaient mortelles, la mise à plat, géniale. C’est après le mixage que le côté « pouêt pouêt » est ressorti.

Si le problème vient du mixage, vous n’avez pas besoin de réenregistrer mais juste de le remasteriser…

C’est vrai. Mais je préfèrerais refaire le prise avec un plus gros son. Je suis sûr que cela pourrait sonner d’enfer! Un peu comme on a fait avec Failles. D’ailleurs, même le public est à fond sur le dernier album, il y a plus de monde aux concerts et tout, comme à l’époque de Contraddiction.

Dans vos concerts, la setlist écarte complètement l’album noir mais également De Cercle En Cercle. Pourquoi lui aussi est-il snobé ?

On a eu pas mal de soucis et on est obligé de refaire tous nos samples car on a perdu les disquettes de l’album noir, De Cercle En Cercle et Contraddiction. Pour ce dernier, on avait un double mais ce n’était pas le cas des autres. On récupère les samples petit à petit. Ce n’est pas du tout voulu et nous aussi, certains morceaux nous manquent. Dès que tout cela sera réglé, on pourra remanier la setlist.

Ne pouvez-vous pas jouer des morceaux sans samples ?

Il serait possible de jouer certains morceaux, en particulier ceux de l’éponyme. Mais, il faudrait répéter et il faut avouer que les samples sont un peu notre marque de fabrique, la chose qui apporte de la profondeur dans nos morceaux. On pourrait donc les jouer mais cela nous fait un peu « chier » qu’il manque cette petite profondeur due au manque de samples.

Pourquoi n’y a-t-il pas de solos dans la musique de Mass Hysteria ?

En fait, à la base, on était plus dans l’école Helmet ou Prong. C’est donc plus du gimmick de guitare en toile de fond que des solos à proprement parler. Mais, j’avoue que je suis en train d’y penser depuis quelques temps. Je me suis mis à réécouter pas mal de choses comme Exodus. Dans tous les cas, même si on en intègre, ce ne sera pas des solos pour faire des solos, cela ne correspond pas à notre méthode d’écriture.

Avez-vous commencé à travailler sur le prochain album ?

J’ai pas mal de riffs. Il faudra que l’on se réunisse bientôt pour voir cela. On est en pleine tournée donc ce n’est pas spécialement évident mais les idées commencent à fuser donc ce serait bien que l’on se réunisse et que l’on commence à répéter.



Laisser un commentaire

  • Lost / RM dit :

    @King Asator : mdr 😉 Tu seras juste du vieux métal tout rouillé 😉
    @Morgor : Morgor Président ! Morgir Président ! Ah, merde, tu ne veux aps de politqiue…t’es chié quand même.
    @Amaury (avec la voix de Zazie) : zen, reste, zen !

    [Reply]

  • Amaury/RM dit :

    Nous rencontrons de très gros soucis techniques ce soir…on risque de reporter l’émission et l’interview.

    PUTAIN FAIS CHIER !!!!

    Mais restons calme…

    [Reply]

  • j’ai dû relire plusieurs fois pour y croire!
    Patrick Roy va chanter du métal!

    le seul arrière gout déplaisant a tout cela c’est justement qu’il est politiquement engagé…
    en bref ce qui me dérange c’est que l’on se mettent a faire le lien entre le métal francais et son parti politique.
    Il serait bien venu qu’il affirme officiellement soutenir Personnellement le métal francais et non son parti.

    Gardons un maximum le coté apolitique de la musique!

    [Reply]

  • King Asator dit :

    ouais mais moi, même pas peur, même pas mal, tout en métal lol

    [Reply]

  • Lost / RM dit :

    « le metal serait-il en passe de devenir un nouvel enjeu de la classe politique ? » : putain, cela me ferait bien chier.
    Et puis le métal existe depuis 1969 grosso modo non ? Et a-t-il eu besoin de reconnaissance politique ou autre ? Je ne crois pas. Manquerait plus que ça. Gardons l’esprit rock et rebelle.
    @King Asator : un jour tu seras vieux aussi…
    Même les Who ne sont pas morts avant d’être vieux même s’ils l’ont espéré un temps.

    [Reply]

  • King Asator dit :

    ça sera juste une occas’ de plus pour faire flipper les vieux et gagner des vieux pour les élections

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3