ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Song For The Deaf   

De Metallica à Marvin Gaye, Wax Audio marie les couples les plus improbables


Il y a un peu plus d’un an, en pleine Lady Gaga Mania, l’Animal vous présentait un certain ‘Painkiller Judas’ (qui avait, en son temps, fait son effet au studio), mash-up combinant le titre ‘Painkiller’ de Judas Priest au ‘Judas’ de Lady Gaga. Nombreux sont les mash-up traînant sur la Toile, des fois même polluant YouTube quand on recherche un titre bien précis et que l’on tombe sur un mash-up indigeste qui vous fait tomber dans le fanatisme, vous faisant jurer que rien ne vaudra jamais l’œuvre originelle, sainte et inviolable relique.

Cependant, il arrive que l’on soit surpris. L’exemple le plus récent reste la découverte du travail des Français Loo & Placido. Dans ces conditions il nous est alors impossible de ne pas vous faire partager ce travail d’arrangement proprement artistique car, que l’on soit bien d’accord, certains mash-up démontrent un réel talent musical et une immense connaissance musicale, où les artistes donnent la preuve de la finesse de leur oreille afin de mixer de la manière la plus juste deux titres n’ayant pourtant, à la base, rien qui pouvait les faire se rencontrer.

Et c’est donc une belle surprise de retrouver aujourd’hui l’artiste à l’origine de la rencontre entre le Priest et Gaga. A l’époque, nous n’avions guère eu cure de l’auteur de ce mix et nous découvrons donc maintenant l’existence d’un certain Wax Audio qui a attiré notre attention (merci d’ailleurs à Metalorgie pour avoir été le point de départ de cette découverte approfondie) avec un savant mélange de Metallica et son « Master Of Puppets » et de Herbie Hancock et le titre « Doin’ It » (qui fait même dire à certains membres du staff qu’ils ne pourront plus écouter que cette version « funkisée » du classique des Mets !) ainsi que de son travail.

Wax Audio, Tom de son prénom, nous vient d’Australie, dans la région de Sydney. Autrefois guitariste dans un groupe, il s’est lancé dans cette aventure en 2003, définissant alors son mouvement comme un acte de protestation contre la guerre (plus particulièrement en Irak). Et pour présenter son œuvre, partons donc de ce Metallica tellement écouté et ré-écouté, parfois jusqu’à n’en plus pouvoir, qu’est ‘Master Of Puppets’ mixé au ‘Doin’ It’ de Herbie Hancock pour un résultat Funk-Thrash :

Master Of Doin’ It

Et ce n’est pas le seul mix impliquant les cadors du thrash. Vous n’aurez qu’à vous rendre vous-mêmes sur la chaîne YouTube de Wax Audio – le meilleur moyen de constater l’efficacité de ce bricoleur de son, tout comme son travail sur ses montages vidéo rythmés, collant parfaitement au tempo de ses mix – pour y trouver notamment un « Sad But Superstitious » qui nous amènent à penser, suite à ce téléscopage avec Stevie Wonder, que Metallica ne devrait plus se déplacer sans une section de cuivres.

Et si vous êtes déjà convaincus par cet alchimiste qui va jusqu’à tenter la combinaison Slayer/Marvin Gaye, vous pouvez vous rendre sur son site officiel où vous pourrez télécharger gratuitement et librement son travail. Vous y trouverez notamment un mash-up qui va probablement faire grincer plus d’une dent : Iron Maiden rencontrant un groupe de rap : « Hallowed Be Thy Name » mixé au « Public Enemy Number One » de Public Enemy. Car même si ces derniers bénéficient d’une certaine reconnaissance du public metal (principalement grâce à leur collaboration avec Anthrax sur le titre ‘Bring The Noise’), on est quand même assez loin de l’univers des fans de NWOBHM.

Hallowed Be Thy Enemy

Néanmoins, nous ne sombrerons pas dans l’élégie et ne nous voilerons nullement la face : Wax Audio n’est pas un pur génie et n’a pas que des réussites dans ses poches et certains de ses mixes souffrent d’une moins bonne inspiration et on constate, par exemple, qu’un mélange comme The Chemical Brothers et Dio, pourtant pas mauvais, peut laisser sceptique et nous rappelle alors qu’un mash-up, ne serait-ce que moyen, peut très vite perdre toute sa magie.

Mais cela ne diminuera que peu l’effet que peuvent produire certains mélanges ente des éléments inconciliables même entre deux groupes hard/metal. Considérez ce mash-up presque historique (ha, non, là, on ne pèsera pas nos mots), confrontation a priori parfaitement improbable entre l’un des tubes 80’s les plus représentatifs de cette époque, « The Final Countdown » d’Europe, et LE tube grunge (donc totalement opposé à l’esprit hair metal) de la décennie suivante, « Smell Like Teen Spirit » de Nirvana, bien sûr. Sur le moment, on se dit « Non, ça ne marchera jamais, ça ne colle pas » ; et finalement, cette antonymie débouche sur un refrain béton qui justifie à lui seul le fait d’avoir dû vous coltiner tout cet article.

The Final Teen Spirit

Article rédigé par Alastor et Animal.



Laisser un commentaire

  • Les 3 mash-up sont excellents.

    [Reply]

  • Crazy Cemetery dit :

    C’est un beau bordel quand même mais faut les trouver !!!

    [Reply]

  • Autant je trouve les deux premiers pas terrible, autant le mix d’Europe et Nirvana vaut vraiment le coup !

    [Reply]

  • En effet, celui de Nirvana/Europe est plutôt bien foutu. J’ai eu du mal à aprécier le refrain au début, par contre le premier couplet je l’ai trouvé bien trouvé ! Avec le hello hello hello How low? qui sonne comme si le chanteur était totalement perdu par rapport au reste de la musique, c’est très bien vu je trouve. Et puis, par la suite, on s’y fait au refrain, et on lui trouve un côté attachant, malgré la perte de punch par rapport au refrain de smells…

    [Reply]

  • Metal-trash dit :

    juste ENORME bravo et merci Tom!

    [Reply]

  • C’est vrai que ça ne marche pas à tous les coups, mais au moins (et contrairement à beaucoup de plans rap ou r’n’b qui sentent plus le plagiat ou la pompe facile) il y a une vraie « création » et un vrai travail artistique la dedans ! Celui Nirvana/Europe, comme vous le soulignez, à de plus une signification musicale (étant ado à l’époque du succès d’Europe et donc jeune adulte à l’arrivée de Nirvana, je fais partie de ceux qui ont accroché à ces deux vagues si différentes)

    [Reply]

  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Altar - Jour 3
    Slider
  • 1/3